RemonterDescendre
 

To new beginnigns - Slavina

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 15:16
Le temps que Nina mette les draps et range les dernière affaire et moi j'ai avalé un coca et rappelé pour deux messages qu'on m'a laissé. Quand elle revient, la fatigue se fait sentir c'est vrai et j'enlace Nina en me voutant sur elle avec ce sentiment étrange fait d'amour et de gratitude. Quand je suis fatigué mes barrières se font plus minces, mes émotions moins contrôlables et je suis beaucoup plus vulnérable. "Ca c'est une idée géniale zlato moje. Mais j'aimerais bien prendre une douche d'abord, je vais dégueulasser le nouveau lit sinon. Je te rejoins dans la chambre d'accord ? Hé, j'espère que le lit va pas s'écrouler quand tu grimpera dedans !" Je ne suis pas d'attaque pour qu'on se lave à nouveau ensemble, c'est beaucoup trop intense émotionnellement pour que je ne craigne pas qu'on prenne une douche tous les deux maintenant.

Je jette ma canette vide et je vais gauchement dans la salle de bain où Nina a tout rangé. Le savon et les serviettes sont au rendez-vous, génial. Je me défais avec plaisir des fringues que j'ai trainé toute la nuit et je les mets en tas dans un coin. On n'a pas de machine à laver non plus, l'idée m'effleure soudain, il faudra que je vois s'il y a un lavomatic dans le coin. Je me glisse sous l'eau et me lave un peu plus longuement que d'habitude, prenant le temps de rincer la sueur, la sensation de sale, et de me délasser une minute.



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 15:22
​​
Je hoche la tête. Oui, vas-y. Je ne songe pas du tout qu'on aurait pu se doucher ensemble, à vrai dire ce n'est pas parce qu'on l'a fait une fois que je considère que ça va de nouveau devenir une habitude, loin de là. Il y a encore des choses -beaucoup de choses- qui me sont difficiles et qui m'effraient, et que je ne me sens pas forcément prête à affronter pour le moment. Notre première douche était intense, je crois que je me serais mise à pleurer s'il n'avait pas détourné mon attention, alors...

Le temps qu'il se douche, j'emmène les cartons de fringues dans la chambre histoire qu'ils soient au moins dans la bonne pièce. Il y a un grand soleil et je note dans un coin de ma tête qu'on va devoir acheter des rideaux si je ne veux pas nécessairement fermer les volets constamment. Tant de choses à acheter, que c'est étrange de repartir de zéro ! En attendant je me déshabille pour me mettre à l'aise, restant seulement en tee-shirt et culotte pour me glisser sous les draps neufs, propres. Je lève le nez, regarde autour de moi, essaie d'apprivoiser l'environnement nouveau, de me l'approprier. Je demande quand Slavenko me rejoint dans la chambre : Le chauffage fonctionne déjà tu crois ?


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 15:39
Je reviens, propre et enroulé dans la nouvelle et grande serviette, les cheveux trempés vaguement frictionnés pour qu'ils ne goutent pas partout. Contrairement à Nina, pour moi c'est égal, je peux dormir n'importe où, de la taule au QG en passant par la bagnole ou mon ancien appart'. Je ne suis pas plus perturbé que ça d'un nouveau lieu, il faudra un moment encore avant que j'ai la sensation que ce soit chez moi, si tant est que je sache ce que ça veut dire. "J'crois pas. C'est un chauffage collectif, ils l'allument souvent au premier octobre dans les immeubles comme ça. Tu as froid srce ?" Je me débarrasse de la serviette que j'accroche à la poignée de la porte de chambre et je me glisse dans le lit pour la prendre dans mes bras et la réchauffer. "Viens par là mon amour"

J'encadre son visage de ma main et je souris à Nina. "Alors ça te plait ?" Il n'y a rien de plus important que ça, que ça lui plaise, qu'elle se sente bien dans sa nouvelle vie, cette ville qu'elle ne connait pas, où on parle une langue étrangère. Je suis terriblement anxieux qu'elle finisse par détester l'endroit et préfère rentrer à NY ! "C'est que le début, on achètera tout ce qu'il faut" Je viens chercher un long baiser sur ses lèvres douces, comme une promesse. Autour de nous les draps sentent le neuf, mais moi c'est l'odeur de Nina que je veux. Je la bécote en m'enivrant de sa présence, le cœur battant un peu plus fort maintenant qu'on est chez nous. "J'ai fait les démarches pour Tigar, d'ici une semaine, il nous rejoindra. Et pour l'internet, ils passent demain, en même temps ils vont regarder pour le câble."


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 15:47
​​
J'ai une grimace parce que je ne m'attendais pas à cette réponse. Bien-sûr, je connais les chauffages collectifs, mais dans un pays si froid (comment ça y a peu de différence avec NY ?) ils devraient l'allumer au 1er septembre ! Un peu... Là ça va, mais cette nuit je vais me peler je pense... Heureusement qu'on a la cheminée. Tu sais où trouver du bois dans le coin ? Je suis vraiment heureuse de notre choix parce que la cheminée va me rappeler le Chalet et qu'elle renforce l'effet "nid" que je voudrais créer ici... Je n'ai pas osé en parler, je ne sais pas s'il posera la question un jour de savoir ce que j'ai fait du Chalet... Mais j'attends qu'il le fasse, je ne crois pas que j'aborderais le sujet la première.

Je viens me glisser contre lui dès qu'il se faufile sous la couverture, et je soupire déjà de bien-être. Il est encore frais de la douche mais je me serre contre son corps malgré tout. Je lève les yeux vers lui, acquiesce dans un sourire timide. Oui, ça me plaît beaucoup... Je me projetterais mieux quand on aura commencé à meubler mais... Pour l'instant ça me plaît. L'appartement en lui-même est superbe, reste à voir la vie qu'on y mènera, et puis le quartier tout autour... Son baiser accélère dangereusement mon rythme cardiaque et je presse ma main plus fort contre son flanc. Une semaine, c'est parfait. Il va adorer ici, je pense... Le toit surtout. De toute façon ce chat se laisse trimbaler très facilement. Le plus important ce serait d'acheter des tabourets hauts, on pourrait les mettre autour de l'îlot central comme ça on pourra manger tranquille avant d'avoir une vraie table... Et puis un canapé. Tout le reste, on achètera au fur et à mesure. Je fronce les sourcils, cherche de nouveau son regard. Et toi, ça te plaît...? Je ne suis pas certaine de ne parler que de l'appartement...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 16:05
"Je vais trouve ça srce. Y a des magasins de jardinage qui en vendent en petites quantité et après on fera une commande d'une ou deux stères qu'on foutra quelque part. Au pire au QG et je ramènerais au fur et à mesure le stock." On a de la place dans la cour de l'entrepôt, je trouverais toujours où stocker vu qu'il n'y a pas de garage avec l'appartement. Peut-être qu'il y a une cave, je n'ai même pas pensé à poser la question !

Je soupire doucement parce qu'elle a son débardeur et sa culotte et que je n'aime pas ne pas l'avoir nue contre moi, mais à présent, elle met souvent quelque chose sur elle, même si on n'est que tous les deux dans le lit. Je vois ça comme une sorte de protection envers moi, je ne sais pas trop...je sens bien que ça tient de ce domaine là, d'une vulnérabilité à revêtir d'une armure de tissu. Je tiraille sur le bas du débardeur, glisse le bout de mes doigts dessous pour toucher son ventre chaud. J'ai besoin de son contact et j'emmêle mes jambes aux siennes.

"J'adore, le lit est bien plus confortable. Et je suis comme Tigar, je vais me plaire avec le toit !" J'esquisse un sourire gentiment moqueur, le regard pourtant grave mais teinté d'une ironie amusée mais réellement j'aime beaucoup ce coin de l'appartement. "Un canapé et une table basse. Et les tabourets. Ce sera parfait. Tu as vu le quartier est plutôt sympa non ? " Ma voix vibre d'espoir que ça continue à lui plaire, qu'elle ne dise pas ça pour me faire plaisir. Je l'attire contre moi, plus près, serrée, mes mains sur sa peau, le désir s'enroulant autour de moi, familier, et pourtant surprenant vu mon état de fatigue. "Srce..." C'est un appel, une acceptation de la faim insatiable qui me consume pour elle et que je n'ai pas su éteindre en quatorze mois de fuite. Dieu que j'ai été con ! "Duso...Duso, ja volim te"


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 16:22
​​
Je hoche la tête, le laissant implicitement se charger de ça. Être le Mâle qui s'occupe du feu, ça a toujours été son truc, c'était une blague entre nous et ça m'est resté, encore aujourd'hui. Pense juste à en ramener bientôt, alors, parce que j'ai le temps de geler d'ici le premier octobre. Je fais remarquer dans un sourire mutin, il sait bien à quel point je suis frileuse, surtout la nuit, ça n'a absolument pas changé ! Bien au contraire, en fait, parce qu'il n'était plus là pour me tenir chaud... Mais ça va changer maintenant, pas vrai ? Dieu que j'aimerais pouvoir étouffer l'espoir fou qui me brûle le bide !

D'abord, mon ventre se crispe au contact de ses doigts, avant que je ne parvienne à détendre mes muscles noués. J'ai plus de mal qu'avant à me laisser aller... C'est vrai que ton lit était vraiment inconfortable. Dormir tous les jours là-dedans, quelle horreur ! Je n'ai pas toujours eu droit à un grand confort mais quand même, avec les missions qu'il fait il devrait avoir les moyens. Heureusement que je ne sais pas que son père râle de devoir lui verser un salaire, parce qu'à mes yeux plus il prend des risques, plus il devrait gagner de thunes ! Ça a l'air, oui... Il faut vraiment que j'apprenne le serbe. Quitte à être ici je pense que je vais prendre des cours. Des vrais cours. Avec mon boulot je peux organiser mes horaires comme je veux. Une heure par jour, au moins, histoire de progresser plus rapidement, j'ai tout à apprendre !

Il me serre plus fort contre lui, ses mains glissant sous mes vêtements de sorte qu'il n'y ait pas de doute sur ses intentions. Je soupire d'envie mais mon regard se voile brusquement quand il m'appelle dušo. Aucun mot ne pourrait sonner plus faux à mes oreilles, si j'étais vraiment son âme il ne serait pas parti, il n'aurait pas pu vivre sans moi. Je secoue la tête, un nœud douloureux dans le ventre, glisse une main dans ses cheveux et je me penche pour l'embrasser longuement, essayant de détourner son attention.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 16:42
"c'est dans deux jours srce !" j'ai un léger rire incrédule à tant de frilosité mais bien sur j'accepte d'aller chercher du bois "tout à l'heure j'irais en acheté pour ce soir, ok ? Ce serait dommage que tu tombes malade !" Je hausse les épaules, indifférent au fait que j'ai dormi des mois dans un lit dur, quelle importance ? "Non ça allait. Il était livré avec le meublé et ça m'arrive aussi de dormir au dortoir."J'aurais pu choisir de ne pas avoir d'appartement du tout mais j'avais besoin d'un endroit à moi, je m'en suis assez vite rendu compte. "Il y a des cours à la commune. Pour les étrangers, ou sinon un prof à domicile ? Ou une école privée ? je te parlerais serbe pour que tu t'entraines"

Je ne suis pas dupe parce qu'elle secoue la tête, que son corps se crispe contre moi et si son baiser m'embrase malgré tout c'est bien malgré moi quand le corps et l'esprit ont ce drôle de sentiment de se dissocier. J'ai un gémissement étranglé, bas et grave et je mets fin au baiser plus vite que je ne l'aurais fait normalement. Je baisse la tête, contrarié sans pour autant me sentir le droit de faire la moindre remarque. Je me tiens tranquille, ôtant mes mains de sous son débardeur pour venir les placer au même endroit mais par dessus le tissu. L'amertume que je ressens n'est pas dirigée contre elle mais bel et bien contre moi, contre mes erreurs, mais si je n'étais pas parti je suis pas certain que rien de bon serait sorti dans notre relation. Avec des si...je peux refaire le monde. Je ferme les yeux pour tâcher de dormir, je crois que c'est ce qu'il y a de mieux à faire pour l'instant.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 17:00
Deux jours c'est plus que suffisant pour mourir congelée ! Et puis il n'est pas sûr à 100% de la date, et s'ils décidaient que le chauffage, cette année, c'était au premier novembre ?! Tu bosses ce soir d'ailleurs ? Il n'y a pour une fois pas d'anglais dans ma voix, je me renseigne seulement pour savoir à peu près à quoi m'en tenir. C'était de toute façon déjà problématique dans le Bronx mais ici je n'ai plus du tout mon mot à dire sur quoi que ce soit, je le sais parfaitement... Pour l'instant j'essaie de ne pas y penser parce que le cas ne s'est pas présentée mais je m'attends à ce que ça pète à tout moment. Je demande, inquiète tout en essayant de ne pas en avoir l'air : Tu... Tu penses que tu dormiras encore au dortoir ? Pour être honnête je ne suis pas plus éclairée sur la question de ce à quoi va ressembler notre vie que quand il a débarqué à Brooklyn. Peu importe, les cours de la commune ce sera très bien...

Il rompt le baiser, s'écarte de moi quand je sais pourtant parfaitement ce qu'il avait en tête et j'en suis malheureuse. Pourtant je ne fais pas d'autres gestes vers lui, sans doute parce que je ne sais plus vraiment comment me comporter. Je ferme les yeux, crispée de nouveau, tendue et peinant à trouver le sommeil malgré ma nuit blanche. Je finis par lui tourner le dos, me ramassant sur moi-même pour ne pas dépendre de sa chaleur. J'ai peur d'avoir fait une connerie, j'ai peur que ça n'ait pas de sens. Comment pourrait-on recommencer à zéro après plus d'un an sans s'être vus ? Il faut se rendre à l'évidence, je ne le connais plus, je ne sais plus qui il est, ce qu'il fait, quels sont ses rêves, ses peurs et ses failles. Soudain tout me semble faux, l'appartement aussi beau soit-il, nos discussions superficielles qui n'abordent jamais les vrais problèmes, ce qu'on essaie de faire ensemble...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 17:23
"Mourir congelée rien que ça ? Ok, ok, je te ferais une belle flambée ce soir ! Je vais trouver de quoi t'en fait pas." Je secoue la tête négativement. "non, je bosse pas vraiment, je vais juste passer au Pussynight une heure ou deux, histoire de... et toi, tu bosses ?" Je ne sais pas comment ça se passe avec ses filles, son organisation personnelle ou si elle même a des rendez-vous comme l'autre soir. Je ne suis pas sur d'avoir envie de le savoir quand l'autre soir, la soirée a failli mal tourner pour elle. Elle me sort de mes pensées inquiètes par une drôle de question à laquelle je réponds spontanément. "Au dortoir ? humm non, à moins que je n'ai qu'une heure pour dormir entre deux missions, ça arrive parfois." J'ajoute précipitamment pour ne pas l'effrayer "pas souvent heureusement ! Et puis l'appartement n'est pas loin, sauf si tu bosses, je peux rentrer !"


Elle s'écarte de moi complètement, le corps crispé, loin du mien, en opposition, et cela me blesse un peu plus, mais j'ai cette capacité à enfermer mes blessures, à taire mes doutes, à cacher mes plaies. Plus on expose la chair à vif et plus cela attire les vautours, ne jamais montrer ses failles, c'est la règle. Pourtant son corps me manque douloureusement, sa chaleur alanguie, et quand elle fourre son nez contre mon cou comme un animal câlin. Je peine un peu à m'endormir mais la fatigue joue merveilleusement son rôle et je dors sur le dos, un bras replié sous la tête. Je dors mon quota - quelques heures sans se poser de question, quel luxe ! - m'éveillant brusquement dans un léger sursaut où je me demande où je suis avant de le réaliser. Je cherche la présence de Nina, avec une peur brutale au ventre.



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 17:31
​​
Je hoche la tête à sa question, un peu déçue que nos emplois du temps ne coïncident pas mieux que ça. Plus ou moins, oui. J'ai un client à voir rapidement, et ensuite il faudrait quand même que je passe voir les filles. Ca me prendra pas toute la soirée. Moi non plus en fait je ne sais pas vraiment quel est mon emploi du temps ni comment je m'organise, pour l'instant c'est une organisation très particulière parce que je n'étais censée rester que le temps des élections, le planning des filles est millimétré, le mien beaucoup plus léger. Mais il va falloir que ça change si je veux poser mon business ici. Seulement pour l'instant ce n'est pas le cas, alors j'ai pas mal de temps à disposition. Je suis rassurée qu'il me dise ne plus avoir besoin de dormir au dortoir à présent, j'espère bien qu'il préférera rentrer chez lui... Chez nous. C'était un peu le but quand j'ai cherché l'appart', j'ai fait attention que ce soit pas trop loin de ton QG... Pour éviter ce genre de choses, et pour ne pas lui donner l'impression que j'essayais à tout prix de l'éloigner, aussi.

Malgré tous mes efforts je suis incapable de trouver le sommeil, pourtant la fatigue est bien présente, après une heure à tenter vainement de m'endormir je finis par me lever. Malheureusement on n'a encore rien installé, je n'ai même pas internet ici alors difficile de m'occuper ! J'enfile de nouveau mon pantalon et je monte sur le toit pour fumer et niquer un peu mon forfait. J'appelle Dimitri pour faire le point, et me faire réprimander au passage parce que je fais une connerie blablabla, et puis j'appelle Sonia aussi, histoire de discuter et de la remercier encore de s'occuper du chat. A New-York c'est le matin, mais il n'est pas encore si tôt que je ne puisse pas appeler. Ensuite je redescends et comme Slavenko dort encore, je décide que j'aurais moi aussi bien besoin d'une douche.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 17:51
Je me lève, enfile un tee-shirt pioché dans un carton et un froc, rapidement. Je m'avance rapidement dans le couloir quand j'entends du bruit dans la douche. Un soulagement immense m'envahit. J'ai eu peur de "recevoir ma lettre" moi aussi. Il est possible qu'un jour je rentre et qu'elle soit partie, rentrée à NY. Je ne pourrais même pas lui en vouloir. Je m'appuie au mur un instant, le cœur battant en me réprimandant mentalement de ce que je lui ai fait. Il n'y a pas un jour où je ne m'en suis pas voulu, sur la forme surtout. Je frotte mon visage de ma main, ravale ma trouille et me décide à aller dans le salon. Je fouille pour trouver mon paquet de cigarettes et je vais sur le toit. J'aime définitivement beaucoup ce coin calme, en surplomb. Je m'assieds par terre, le dos appuyé entre le mur et la porte-fenêtre. J'émerge lentement et surtout je ressasse les pensées qui me tourmentent. Si elle ne se plaisait pas ici - et comment faire pour qu'elle s'y plaise ? - si elle se rendait compte qu'elle ne m'aimait plus, que la blessure est cicatrisée et n'est plus douloureuse, qu'elle n'éprouvait plus au mieux qu'une indifférence tendre à à mon égard ? Chaque mot d'amour que je lui dis se heurte à un mur. Elle les refuse, refuse de les croire et je ne sais pas quoi faire d'autre. Dois-je me taire ou continuer à les dire malgré tout ? J'ai du mal à me retenir de toute façon. On peut me reprocher beaucoup de choses mais je ne sais pas faire semblant avec Nina.

Après une deuxième clopes, je rentre pour fouiner dans la cuisine. Je trouve les deux sandwichs, des coca, des chips, et je prépare une sorte de plateau-repas. Je vais prévenir Nina en haussant la voix dans le couloir "Srce ? J'ai sorti les trucs pour manger ! Tu as faim ?"




_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 18:11
​​
La salle de bain me plaît vraiment beaucoup avec ce carrelage sombre de partout qui donne un côté très moderne à la pièce, bien plus que dans les autres annonces que j'ai pu voir. Quant à la douche à l'italienne, elle est vraiment grande, bien assez pour nous deux et on ne risque pas d'y être à l'étroit... En même temps elle est justement parfaite pour qu'on puisse se faire de nouveau du bien sous la douche, parce que non je ne désespère pas qu'on y parvienne encore ! J'ai envie de mettre mes peurs et ma rancoeur de côté, j'en ai vraiment envie sinon je ne l'aurais pas suivi. Les ressentiments que j'ai encore à son égard me blessent autant que lui, je voudrais ne pas lui en vouloir et être capable de tourner la page. C'est seulement plus douloureux que je ne le pensais, plus difficile sans doute... J'ai cru qu'il me suffirait de le retrouver pour tout oublier d'un claquement de doigts, mais ce n'est pas le cas et je m'en veux, vraiment.

Je ne prends pas une très longue douche, seulement pour me rincer et me laver les cheveux. Après m'être séchée, j'enfile l'un des peignoirs qu'on a acheté, il doit faire une quinzaine de degrés dehors et je le supporte largement. Quand je reviens dans le salon, il a déjà préparé le plateau repas et je souris. Je meurs de faim... Et ça manque vraiment d'un canapé ici ! Et de chaises, accessoirement... Je soupire et vais chercher deux cartons de fringues dans la chambre. Tiens, des sièges improvisés.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 19:36
Avant qu'elle ne me rejoigne avec les "sièges", j'examine la cheminée. Elle est propre, a surement été ramonée, et elle n'est pas compliquée d’utilisation avec son insert. Je caresse la partie bleu en souriant avant de me tourner à l'arrivée de Nina avec les deux cartons. "tu es sure ?" Je regarde d'un air dubitatif le carton avant de m'y asseoir. En soi l'idée n'est pas mauvaise, on n'a pas beaucoup de solution sauf à s'asseoir par terre. Schrac, je me retrouve le cul enfoncé dedans. Surpris, un rire m'échappe et je commente "Hummf je suis loin de faire ton poids plume ! Mais je suis d'accord avec toi, le canapé en preum's"

J'attrape mon sandwich en me penchant et je pose mon coca à coté de moi. "J'irais au club juste deux heures, jusqu'à minuit si ça te va ? Toi, tu comptais bosser quand ? 'fin c'est quoi tes horaires ce soir ? " J'essaye de voir si je dois adapter mes horaires, je n'ai pas vraiment d'engagement ce soir. Quand je ne suis pas de mission officielle, je surveille le Pussynight. Ça c'est la routine et je suis désolé de le dire - je sais bien que ça fait ni sexy ni aventurier - mais j'aime bien cette forme de routine. Ces soirs là, on est surtout entre Tigrovi, c'est chez nous le Club.



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 20:04
J'éclate de rire quand il s'enfonce dans le carton. Ok, donc t'as réussi à tomber sur le seul carton qui n'est pas entièrement rempli. Je secoue la tête dans un nouveau rire avant de m'asseoir sur le mien, qui ne risque pas grand chose parce qu'il est rempli de vêtements et que de toute façon, comme il l'a si bien dit, je ne pèse pas bien lourd. Je me sens un peu moins angoissée que tout à l'heure, pas complètement sereine pour autant mais déjà mieux d'avoir pris l'air... Et puis surtout j'en viens toujours à la même conclusion que je ne veux pas m'éloigner de lui. À partir de là, je ne peux qu'apprendre à vivre avec mes angoisses, réapprendre à vivre sans lui serait bien plus douloureux encore.

Je dodeline de la tête dans une grimace. Moi un peu plus tôt que ça, les filles ont des clients après... Je pense qu'à 23h grand maximum je serais rentrée. Elles arrondissent leurs fins de mois avec des extras de nuit... Je m'empresse d'ajouter dans un sourire : Mais minuit c'est parfait, ça me laisse le temps de me changer et de nous faire couler un bain moussant, mh ? Je ne veux pas qu'il pense que je veux lui compliquer la vie... Je prends moi aussi mon sandwich et croque dedans avec appétit avant de demander : Tu crois qu'on pourrait y aller ensemble au Pussynight ? Pas ce soir mais... Un soir ? Ou vaut mieux pas que je me montre là-bas ? C'est une question sincère, sans accusation dans ma voix.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 20:24
"Non il est presque plein, y a juste un truc mou je crois...une doudoune ou une couette...j'sais pas." Son rire me réconforte et me fait sourire. Je la dévore d'un regard émerveillé, affamé. C'est un peu le souci. Tout ce qu'elle veut bien me donner m'emplit d'une joie dangereuse. Je m'emballe tout seul au moindre rire, mon cœur s'affolant d'amour. C'est épuisant mais je me sens si vivant !

Est-ce qu'une partie de moi aimerait cacher Nina ? Oui sans aucun doute, je me dois d'être honnête. Mais je sais aussi que ce n'est pas la solution. D'une part, elle m'a bien dit ne pas vouloir être tenu à l'écart et je sens bien ses tentatives hésitantes pour que je parle de mon "travail"; et d'autre part comme convaincre mon père que ce n'est ni une lubie, ni une passade, que c'est sérieux. Nina est ma femme, pas juste une fille dont je serais amourachée. Au delà de la passion qui nous lie, l'engagement entre nous a toujours été sincère de ma part. Je ne me suis pas marié juste comme ça. Ça a toujours été sérieux et ça ne change pas.

Malgré mon hésitation due au fait que je cherche à la protéger, à nous protéger, j'acquiesce donc à sa proposition. "Bien sur que tu peux venir. C'est une boite de nuit...Pourquoi pas ce soir ? Tu viens vers 23h et on rentre ensemble après un verre. On fera couler le bain après. On a le temps."



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 21:26
Peut-être bien que c'est dangereux parce que ça m'expose trop, mais j'ai besoin de faire réellement partie de sa vie. Je crois que c'est une façon de m'assurer que c'est sérieux pour lui, qu'il est sûr de lui mais je sais aussi que ce n'est pas que ça. Je n'ai jamais voulu être tenue à l'écart, dans le Bronx déjà j'avais envie d'être reconnue par les membres du Klan, d'être vraiment connue comme étant sa femme. Je ne sais pas pourquoi ça a toujours été si important à mes yeux, sans doute un peu par jalousie, pour que tout le monde sache qu'il était à moi mais ce n'est pas la seule raison... C'est un besoin que je ne m'explique pas. Peut-être que j'ai envie d'être approuvée par ses hommes, par sa famille parce que je suis morte de trouille à l'idée qu'ils le détournent encore de moi.

Alors mon visage s'illumine sincèrement quand il accepte que je vienne avec lui, je m'attendais tellement à un refus que la surprise se lit un instant sur mon visage. D'accord, ce soir, c'est parfait ce soir. Je t'y rejoins quand j'ai fini ? Je crois que c'est l'une de mes craintes principales, qu'il me tienne à l'écart de sa vie. Je ne veux pas vivre dans l'ombre alors je suis vraiment soulagée d'avoir le droit de lui rendre visite la-bas. Dans un monde utopique, son QG serait aussi le mien parce que je suis sa femme, vous voyez ? Je repose mon sandwich dont je n'ai mangé que la moitié et je me lève pour venir m'asseoir par terre mais entre ses jambes, dos contre le carton dans un besoin de son contact. Oui, je sais, je suis complètement schizophrène.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 21:59
J'ai une certaine appréhension bien sur en le lui proposant, mais c'est comme ça, je vais devoir faire beaucoup d'adaptation à ma vie actuelle. Il est peut-être temps de mener le combat que j'ai refusé il y a quatorze mois ! Il faut dire que je n'étais pas tout à fait en état de le mener. Aujourd'hui, je suis mieux, sauf que la perte Nina était un gouffre sans nom. J'ai la chance d'en avoir une seconde ! Je veux être à la hauteur cette fois.

Ma récompense c'est son visage qui s'illumine. Cela me poigne et me réjouit à la fois. Me poigne par contraste avec son air trop souvent sur la défensive et triste, qui me retourne le cœur d'amour impuissant, e réjouit parce qu'elle m'accorde un peu de crédit dans sa reconquête. Je déglutis, frémissant, quand elle vient à moi. Aussitôt je touche son cou d'un geste tendre, avide de câlin. Dieu que je l'aime. Je repose mon sandwich, me penche vers elle pour quémander un baiser ou le prendre, je ne sais pas trop. "oui, envoie-moi un sms et je viendrais te chercher devant. Je n'aimerais pas que tu te fasses draguer à l'entrée moj andjeo."
Jaloux je le suis toujours, avec la passion qu'autrefois, c'est juste que je fais attention parce que je ne peux pas me permettre de faire le moindre faux pas à cause de ça. En plus avec son métier, c'est délicat, elle a des rendez-vous avec des hommes en mal de jolies femmes, de trophées à exhiber, à exploiter.

Le désir flambe à hauteur de ma jalousie. Je repousse le carton en arrière alors que je m'agenouille dernière Nina en lui embrassant le cou, une main glissant déjà dans le col de son peignoir pour caresser ses seins.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 22:15
Il se voûte sur moi et je me démanche le cou pour lui offrir le baiser qu'il réclame. Je ne suis pas certaine de le croire quand il prétend être encore jaloux, difficile d'être légitime quand il m'a laissée quatorze mois durant entre les mains de tous ceux auxquels j'ai bien voulu me donner. Je n'ai plus aujourd'hui la même foi aveugle en lui qu'autrefois, je ne suis plus convaincue qu'il prendrait férocement ma défense si un type m'approchait d'un peu trop près, et une partie de moi est intimement persuadée qu'il préférerait laisser couler que provoquer un esclandre devant les autres Tigrovi. J'ai envie de lui répondre que j'ai l'habitude de repousser des avances sans son aide mais je ne veux pas plomber l'ambiance maintenant. Alors je concède seulement : D'accord, je t'écrirai. J'appréhende un peu, moi aussi, mais je crois que c'est un cap nécessaire à passer.

De toute façon il semblerait que mon corps, ce traître, ait décidé de ne plus m'obéir. Il suffit que son souffle chaud brûle ma gorge pour que ma peau frémisse, et les pointes de mes seins se tendent à la seconde où ses doigts se glissent entre les pans de mon peignoir. Je ferme à demi les yeux, renverse ma tête en arrière sur son épaule pour mieux offrir mon cou à sa bouche. Je suis soudain terriblement consciente de ma nudité sous le peignoir, comme de la chaleur qui irradie entre mes cuisses, pourtant serrées l'une contre l'autre. Je tends la main en arrière pour passer mes doigts dans ses cheveux, mon corps s'alanguissant contre le sien dans le mouvement.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 22:33
Elle se trompe lourdement, je ne laisserais personne la toucher si elle se donne à moi. C'est son hésitation, cette façon qui me tient encore à distance, qui refuse de m'appartenir à nouveau qui me fait me tenir trop tranquille, bridé. Et sur mon territoire, je ne supporterais certainement pas que quelqu'un s'approche de ma femme. De quoi aurais-je l'air si je n'étais pas capable de faire comprendre sur quelles terres il ne faut pas chasser ? L'amener au Pussynight est une lourde charge pour moi. Je ne suis pas sur de concilier mes deux mondes.

Elle se renverse contre moi et j'oublie l'épreuve de ce soir pour plonger dans le plaisir de son corps alangui contre moi. Je me voûte sur elle, me penche pour venir dévorer son cou et sa gorge. Une brusque fébrilité m'a saisi quand ma main a empaumé un sein doux, lourd et chaud dans ma paume. Comment peut-elle être aussi sexy. Je gronde "Nom de Dieu Nina, c'que t'es bandante." C'est presque un reproche, je vais devoir la défendre de tant de monde si vous voulez mon avis. Personne ne peut être insensible à ce sex-appeal naturel et merveilleux. Je caresse son ventre, défait la ceinture de son peignoir pour lui faire émerger ses épaules. Je m'arrête une seconde pour retirer mon tee-shirt, j'aime quand ma peau effleure la sienne, quand elles se touchent, se chauffent. Je caresse encore son cou, l'enveloppe, laisse courir mes mains sur elle avec ardeur. je n'ose pas lui souffler les mots d'amour qui me viennent, j'ai trop peur de réitérer l'erreur de tout à l'heure !


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 27 Sep - 23:48
Sa voix rauque, grondante fait flamber le désir plus fort, hérisse ma chair de cette excitation fébrile qui s'empare toujours de mon être quand il a ce ton dominateur, cette intonation presque dangereuse dans la voix. Sous le passage de ses mains, mes muscles se crispent d'anticipation et une chaleur exquise me ceint les reins. Ses doigts frôlent à peine mon ventre que déjà j'écarte les jambes, soudainement avide, affamée dans le désir qu'il prenne possession de mon corps à nouveau. Je me cambre, me tends vers sa main dans un soupir quand il s'éloigne pour se déshabiller. Un hoquet plaintif se bloque dans ma gorge et je dois me mordre la langue pour ne pas déjà lui demander de revenir. Le manque de lui est encore si présent dans mon esprit que j'ai tendance à m'enflammer beaucoup trop vite !

Je voudrais changer de position pour venir me presser contre lui mais je me retiens encore parce que sentir ses caresses sur ma peau sans pouvoir le toucher en retour a quelque chose de terriblement excitant. Tellement d'images explicites se bousculent dans mon esprit que tous mes sens sont déjà douloureusement en éveil. Je pose finalement ma main sur la sienne, sous le peignoir entrouvert, et je guide nos doigts emmêlés le long de mon ventre. J'ai la sensation que mon cœur bat si fort qu'il doit pouvoir le sentir cogner sous sa paume et je ne cherche de toute façon plus à prétendre que je suis insensible. Retenant mon souffle, je mène nos mains jointes entre mes jambes, les pose sagement sur l'interieur de ma cuisse où je m'immobilise enfin. Je tourne la tête pour venir chercher sur sa bouche un baiser langoureux, voluptueux, où je lèche ses lèvres et suçote sa langue avec envie.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 28 Sep - 9:07
Je suis collé à son dos, mes mains la planquant contre moi dans le besoin de la tenir, de la retenir. C'est sa gorge que je caresse d'un geste possessif, ses seins, avant qu'elle ne me guide vers son ventre, puis entre ses cuisses. Je dévore sa bouche, ma langue cherchant la sienne avec cette avidité grandissante, voluptueuse qui fait rusher le feu du désir dans mes veines. Je me maitrise en tremblant quand des pulsions brutales me montent dans les reins, le sang bat dans mes tempes et le cœur affolé de Nina sous ma main me rend dingue. Je sais, je sens qu'elle est déjà dans le même état que moi, que la violence du désir nous tient tous les deux dans ses griffes. Je me laisse pour l'instant dompter par ses baisers trop sensuels et je viens effleurer son sexe de mes doigts, avec une attention particulière, désireux de lui plaire.

Une main malaxe un sein durci qui se niche contre ma paume, je le presse, le torture plus ou moins gentiment alors que l'autre main va entre ses cuisses, écartent les chairs gonflées de désir, mouillées. Je la touche d'abord avec précaution, douceur, pour l'exciter avec une lenteur consommée, amener plaisir et frustration, envie de plus. Je la tiens renversée contre moi, si belle dans cette posture indécente, les jambes écartées pour s'offrir, je ne pourrais pas avoir image plus excitante, plus érotique que cette vision. Je l'encourage à voix basse et rauque, excitée "t'es belle Nina, t'es bonne, laisse toi aller pour moi srce" Mon érection se presse contre ses reins, le tissu entre nous me gênant mais me permettant aussi de mettre à distance mon propre plaisir pour me concentrer sur le sien.

Elle ondule, et mes mouvements se font plus légers en réponse, douce torture pour faire durer encore le plaisir "tu veux que je te baise srce ? J'ai envie de te baiser. Met toi à quatre pattes." Commander et qu'elle obéisse, je ne sais pas si elle va le faire et un long frisson me parcoure l'échine en attendant la réponse. L'appréhension renforce l'excitation, l'envie et j'ai un grognement animal en mordant son cou d'un baiser suçon. J'ai envie de jouer avec le feu . maintenant.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 28 Sep - 9:26
Ses caresses sont bien trop douces, trop lentes quand les mêmes envies de violence me ceignent les reins et je couine, à la fois de plaisir et de frustration sous la torture infligée par ses doigts. Le corps arc-bouté vers l'arrière, je me tends vers lui, soulève le bassin en gémissant pour l'inciter à me caresser plus fort, plus loin sans qu'il se laisse faire. Tout le manque, la tension accumulée durant la journée à réprimer les élans qui me portent vers lui, toute la frustration de ne pas oser aller vers lui m'explose brusquement en pleine figure et mon corps réagit en amplifiant mes réactions, si impatient que j'en tremble. J'ai envie de lui constamment, de son contact, de sa chaleur, de ses mains sur moi, et constamment je me force à rester sage, à prendre sur moi pour ne pas lui offrir ce que ma raison me souffle qu'il ne mérite pas. Mais le lien qui m'attire à lui comme un aimant finit toujours par reprendre ses droits.

Chaque mot qui s'échappe de ses lèvres ne fait que renforcer mon excitation et je geins plaintivement sous la morsure de ses dents qui se plantent dans ma gorge. Un long frisson de satisfaction malsaine me hérisse l'échine parce que je sais que je vais en garder une marque, visible puisque sur mon cou. Je ne songe pas à la révolte parce que je crève d'envie qu'il me prenne. Tout mes sens se sont embrasés et je repousse les pans du peignoir pour le faire tomber complètement. Je reprends sa bouche, encore, une dernière fois, dans un baiser-morsure douloureux où je bois son souffle avec tout l'avidité qui me ronge. Je bascule à quatre pattes devant lui mais je n'attends pas sagement qu'il vienne à moi, je suis déjà au-delà de ça parce qu'il m'a bien trop chauffée. Mon bassin vient se frotter au sien, ma main s'est accrochée à la sienne que j'ai ramenée, encore, sur mon ventre et j'implore, ou j'ordonne je ne sais pas : Baise-moi.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 28 Sep - 9:55
Le feu se fait liquide, coure dans mes veines avec fureur quand elle obtempère avec cette soumission que j'adore de sa part. Je gronde d'envie à sa posture indécente et je me penche pour mordre ses fesses qui se tendent vers moi. Je défais mon pantalon d'une main, ce qui n'est pas pratique, mais l'autre est posée sur le cul de Nina pour la faire tenir tranquille (ce qui est peine perdue). Je guide ma queue tendue en Nina, me frayant un chemin d'une poussée brusque, franche, un coup de rein exigeant qui m'arrache un cri de gorge, rauque et profond. D'abord je ne bouge pas vraiment, revenant de la main caresser le sexe de Nina. Je me penche sur elle, calé au fond de son ventre. Je sais qu'elle va venir me chercher, me provoquer et c'est ce que j'attends. Je désire qu'elle me désire comme l'assurance qu'elle m'aime encore quand je la sens si distante depuis son installation avec moi. Je veux annihiler les doutes dans le besoin exigeant de nos corps.

Peu à peu je me mets en branle, nos chairs claquent, se heurtent alors que le plaisir me pousse à des gestes plus brutaux. Je saisis ses cheveux, tire sa tête en arrière, glisse ma main sur son cou, simulacre d'étranglement alors qu'il ne s'agit que d'une caresse possessive. Je la baise plus fort, encore plus fort, allant et venant sans aucune douceur à présent. Le plaisir me brule, exigent, barbare. Mes grondements emplissent la pièce qui vide de meubles résonne. Ça a un coté encore plus excitant. Je finis par saisir ses hanches pour achever dans la fureur et aller au bout, jouissant avec une violence qui me laisse groggy, enfoncé dans sa chaleur palpitante d'où je n'ai vraiment pas envie de partir.



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 28 Sep - 10:12
​​
A chaque morsure, chaque caresse un peu trop appuyée de sa part, je prie intérieurement pour qu'il me reste une trace de son passage. Je suis très ambivalente dans mes désirs puisque je ne l'autorise plus à dire que je suis à lui et pourtant j'aspire à ses marques sur ma peau de façon maladive. Je peux obéir mais certainement pas me tenir tranquille et je continue de le réclamer jusqu'à ce qu'il vienne enfin prendre sa place en moi. Le mouvement brutal m'arrache un long cri de soulagement avant qu'il ne s'immobilise et je couine précipitamment : Encore ! Parce que je ne supporterais pas qu'il me fasse languir.

Je tremble de plaisir, de désir frustré aussi, déjà au bord de jouir tant je suis fébrile. Ses gestes possessifs me rendent folle, il n'y a guère que dans le sexe qu'il se les autorise encore et que j'ai enfin l'impression de lui appartenir à nouveau. Mon corps vient chercher le sien avec fureur, des feulements rauques m'échappant chaque fois que nos bassins se heurtent et je jouis avant lui dans un long gémissement qui me pousse vers l'avant. Ses coups de reins prolongent douloureusement mon orgasme avant qu'il ne vienne à son tour, s'écrasant sur moi. Je m'empare de ses mains avec fébrilité, ramène ses bras autour de moi pour me faire un abri de son corps le temps de reprendre mon souffle. Des larmes ont perlé au coin de mes yeux sans que je m'en rende compte et je finis par pivoter, difficilement, pour me nicher contre lui.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 28 Sep - 10:37
On s'est écroulé au sol, sur son peignoir éparse et je l'enlace avec force, mon menton sur son épaule, mes bras autour d'elle, mes mains sur son ventre. Elle pivote et je me jette dans un grognement de contentement contre sa bouche, venant chercher son souffle et la langueur délicieuse de nos baisers. J'ai un besoin irrésistible de la toucher, de me repaitre de sa peau. Je la palpe du bout des doigts, la respire, me shoote à l'odeur de sexe qui nous enveloppe. Je suis déjà en train de lécher sa peau, de l'embrasser partout quand je me décide brusquement. Je me redresse pour soulever Nina et l'emporter dans la chambre, dans notre lit bien plus confortable. Je l'y dépose avant de finir de me déshabiller, dressé, dominateur devant elle. Puis je me coule contre elle, prédateur qui vient chercher sa proie. Je suis loin d'en avoir fini avec elle.

Je sais comment elle fonctionne, son corps je continue à le connaitre. Ma bouche chaude sur sa peau se promène. Mes mains l'enveloppent et explorent. A genoux au dessus d'elle, je me penche sur ses seins, sur son ventre, je prie ma déesse du bout des lèvres, du bout de la langue. Je l'incite rapidement à plier les jambes, les écarter, même si je ne vais pas déjà au vif du sujet. La posture est excitante, l'attente renouvelle le désir qu'on vient pourtant de satisfaire. Parfois je viens l'embrasser dans un baiser voluptueux à en perdre le souffle, mon corps s'écrase alors sur le sien, torse sur ses seins doux, bassin contre son sexe mouillé de nos ébats.



_________________
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant