THE BODYGUARD ♦ Legence
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

THE BODYGUARD ♦ Legence

avatar
Rauera Taare
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Statut : Celibataire
Occupation : Garde du corps de Legence Ellroy
Localisation : Tu veux pas savoir
Profil Académie Waverly
Jeu 1 Nov - 19:09

Un cigariollo au bord des lèvres, je regarde la grisaille du centre-ville sans aucune nostalgie. Celle de Sarajevo ou de New-York, c'est du pareil au même. D'ici, Sarajevo a l'air d'une ville comme j'ai eu peu occasion d'en voir. D'Hawaï à Mexico, en passant par New York, les hauteurs de la ville bosniaque n'ont rien à voir avec celles des immeubles de la grosse pomme, des temples anciens du Mexique, ou des volcans de mon île. Si j'étais pas venu ici pour le boulot, je pourrais presque prendre ça pour des vacances. La pluie commence à tomber, et je jette mon mégot sous ma chaussure, avant de me presser dans le tourniquet de l'hôtel contre lequel je m'étais adossé. 

La chaleur me saute au cou et je descends la fermeture de mon blouson en cuir pour ne pas étouffer. Derrière le comptoir, une fille, blonde comme les blés, bat des cils et me fait les politesses avec un accent serbe marqué. - Legence Ellroy. J'ai rendez-vous avec lui. Elle m'indique qu'elle va se renseigner, et attrape un téléphone. Je roule des yeux. Quelques secondes plus tard, elle m'indique un numéro et un étage. 

Une valise sur les talons, je la remercie, et me presse dans un ascenseur, in extremis. Encadré d'une gonzesse qui doit m'arriver à la taille, et de son mec - son mac? - qui la choppe comme si j'allais la casser, j'attends d'avoir atteint l'étage indiquée par l'hôtesse. Quelques minutes plus tard, je suis devant la porte de la chambre où je frappe en m'annonçant - je sais à quel point Pussy peut être méfiant - - Pussy? C'est moi. On m'a brièvement brieffé sur les coutumes du pays, aussi ais-je décider qu'il n'était pas du meilleur goût de lui gueuler de ramener son cul ici.
avatar
Legence EllroyPussycat
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 70
Statut : Célibataire
Occupation : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Localisation : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Détails : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.

Profil Académie Waverly
Jeu 8 Nov - 18:06
Legence, assis dans l'encadrement de la fenêtre qui donnait sur la nuit déjà noire de Sarajevo, était en train de rouler un pétard épais comme son majeur, qui ne serait pas de trop pour digérer la journée. Il ne s'était pas dit grand-chose en partant en direction de la Serbie pour échapper aux contrôles que les flics menaient sur ses petites affaires toutes plus illégales les unes que les autres. Legence n'avait pas pour habitude de se projeter dans l'avenir, c'était bon pour ceux qui voulaient – pouvaient – vivre vieux.
Mais il ne s'était pas franchement attendu à ce que ça soit aussi difficile. Les négros dealers de la grosse pomme était méfiants. Ce ramassis de slaves tarés ? Tss, il aurait fallu inventer un mot pour quantifier leur peur de l'étranger.
Un truc genre, xénophobie galopante ! Il ouvrit à demi la fenêtre en la coinçant avec sa cuisse, les légers coups firent se redresser Rotschild qui montait la garde dans un coin de la pièce.

« Entrez. »

Le garde du corps noir salua respectueusement Rauera, et puis mit les voiles puisqu'il y était autorisé implicitement par la présence d'un relais auprès de son patron. Leg inspira, souffla, disparut dans un nuage de fumée épaisse et odorante avec un sourire joueur.

« Salut, j'suis content de te voir. Tu vas bien ? »