SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
RemonterDescendre
 

SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Sam 3 Nov - 22:56
Invité
Anonymous
Invité

L’ascenseur de l’immeuble me traîne au huitième étage dans un boucan mécanique. Je croise tout les membres de mon corps pour qu’il ne tombe pas en panne ce soir. La journée a été longue et je n’ai aucune envie de la prolonger en traînant dans cette cage d’ascenseur qui sent l’urine et la bière séchée.
Finalement, la machine s’arrête et je descends d’un pas rapide. Comme à chaque fois que je rentre du boulot, les voisins ne sont pas des plus à l’aise. C’est l’uniforme qui fait ça, il paraît en tout cas. Je salue cependant la petite vieille d’à cote qui me demande si mes chats sont rentrés. Je la suspecte d’essayer de kidnapper Mar et Sol, heureusement, mes chats se révèlent fidèles.

Je n’ai pas besoin d’enfoncer la clé dans la porte ce soir. C’est une habitude agréable que j’ai reprise avec l’installation de nouvelles habitudes avec Nina. Elle ne vit pas là officiellement, mais nous y passons beaucoup de temps depuis son retour de cure. J’annonce, un sourire aux lèvres: « J’suis rentré! » Les chats viennent se frotter à mes chevilles et je me baisse pour laisser ma main fourrager dans leurs pelages. J’attrape une cigarillo dans ma poche pour me le fourrer entre mes lèvres et l’allumer d’un geste rapide. Je gagne le salon, en accueillant Oki sur mon épaule, et monte la main à mes cheveux pour en chasser l’élastique et les détacher. Les mèches sombres retombent dans mon dos : « Nina? T’es où? » La jeune femme n’est pas du genre à attendre sans rien faire, alors je ne doute pas qu’elle ait trouvé de quoi s’occuper.
Je me laisse tomber sur le canapé en inspirant une bouffée de clope.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 8:34
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​Assis sur ses pattes arrières, juste devant la vitre de la douche, Mar observe avec une attention toute particulière les gerbes d'eau qui sont propulsées contre la porte. Je repose le gel douche parfum monoï sur le porte-savon et je me rince à l'eau brûlante dans un long soupir d'aise. Depuis que j'ai déménagé, je viens régulièrement me doucher ici, parce que mon appartement de Brooklyn est doté d'une baignoire et que chaque douche est une épreuve, j'inonde systématiquement la salle de bain. En plus de ça, je passe le plus clair de mon temps chez Rauera, même quand il n'est pas présent lui-même !

Je sors de la cabine, mouille le chat au passage, enroule une serviette autour de mes cheveux avant de me frictionner le corps à l'aide d'une seconde. Je suis en train d'enfiler l'un des tee-shirts mille fois trop grands pour moi du maori quand je l'entends qui m'appelle. J'arrive ! Je retire la serviette sur ma tête, secoue mes cheveux encore trempés avant de le rejoindre dans la salon. Le parfum de monoï qui m'enveloppe me rassure, il m'aide à oublier un peu l'odeur slave qui me hante sans cesse et que je désespère de retrouver un jour. Je le rejoins sur le canapé​ et me penche pour embrasser rapidement sa joue. T'es rentré plus tard que j'pensais.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 8:57
Invité
Anonymous
Invité

​Alors que le silence retombe sur l’appartement, il me semble entendre le bruit de la douche. Je ne m’en formalise pas, et profite pour fermer les yeux quelques secondes et essayer de me remettre les idées en place. La journée s’est finie sur une affaire désagréable de disparition. Une gamine de vingt piges. Nous avons toutes les raisons de croire qu’elle se prostituait et serait tombée sur un client qui lui aurait fait du mal. Je déteste ce genre d’affaire. Certains des collègues trouvent que ce sont les plus intéressantes. Ce sont celles que j’aimerais ne jamais voir éclater. Comme si le malheur des uns pouvait vraiment faire le bonheur des autres. Celui des cons, peut-être.

La silhouette menue de la jeune femme finie par apparaître dans mon champ de vision en même temps que le parfum de Monoï qui émane de sa peau, j’accueille ses lèvres sur ma joue dans un sourire en rouvrant les yeux. Je hausse les épaules pour répondre: « Une sale histoire au boulot. J’ai pas eu le temps de prévenir. » Je me redresse et m’étire quelques peu. L’uniforme de flic me donne un air sévère que je n’ai pas d’habitude, et je porte la main à mon col pour desserrer légèrement la prise du gilet. Le haut de mon torse apparait très légèrement, et avec lui, l’impression de pouvoir respirer à nouveau: « La journée a été bonne? J’pas très envie de cuisiner ce soir, ça te gêne si on commande hm? » Je suis psychiquement KO. Cette histoire m’a rappelé ma sœur, et comme à chaque fois, ces pensées ne sont pas du tout pour m’aider à avancer. Sans réfléchir je passe un bras autour de Nina pour la ramener contre moi, nichant mon nez dans ses cheveux et fermant les yeux.
Il ne lui arrivera jamais les mêmes emmerdes qu’à Heiani. J’y veillerais. Et pour l’instant, c’est la présence de son corps contre le mien qui m’aide à reprendre pied avec la réalité.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 9:27
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Je secoue la tête. J'm'en suis doutée, ouais. ​Il n'a pas besoin de me prévenir, on ne vit pas ensemble et il fait bien ce qu'il veut de ses journées. Il m'est arrivé de venir dormir ici sans qu'il rentre de la nuit, ça ne me regarde pas et ne me dérange pas. Je crois qu'on est seulement deux âmes écorchées qui nous appuyons l'une sur l'autre pour essayer de ne pas couler trop fort. Tu veux en parler ? Je ne l'interroge jamais sur son travail, il y a des histoires que je n'ai pas envie d'entendre... Mais je suis toujours prête à l'écouter malgré tout s'il ressent le besoin de se confier. Après tout il bosse dans le Bronx et ce n'est pas vraiment le meilleur quartier pour être flic à New-York.

Non, ça m'embête pas. En fait j'ai pas très faim. Comme tous les soirs, tous les jours, finalement... J'ai perdu beaucoup trop de poids depuis le départ de Slavenko, et encore plus durant ma cure de désintox. Je commence tout doucement à remonter la pente mais concrètement, je n'ai que la peau sur les os en ce moment et si je m'écoutais, je crois bien que je ne mangerais jamais. Je viens me blottir contre le torse du maori en fermant les yeux, un soupir me soulevant la poitrine lorsque sa chaleur m'enveloppe. Oh, j'ai enfin commandé le lit pour mon appartement. On va pouvoir dormir ailleurs que dans le canapé. Ce dernier n'étant pas du meilleur confort, mais surtout trop petit pour un gabarit tel que le sien !


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 10:40
Invité
Anonymous
Invité
Je baille encore une fois. Il me semble même sentir le poids de mes cernes sous mes yeux, mais ça n’est pas si grave. Il faut que je redescende, que j’oublie le boulot le temps de ce soir, et demain, je serais d’attaque pour continuer à travailler sur cette affaire. Je hausse les épaules en la regardant une seconde. Sous ma main, la tête d’un chat vient se nicher pour quémander quelques caresses: « Une disparition. Si on ne résout pas cette histoire demain, je pense que la victime n’aura plus aucune chance d’être trouvée en vie. » Mais Ce n’est pas moi qui suis de nuit ce soir, et j’ai donc délégué ma part du boulot à un collègue. Pourtant ça ne m’empêche pas d’y penser, comme si un petit compte a rebours continuait de défiler dans mon esprit.

Ma langue claque contre mon palet et je précise avec bienveillance: « Sushi pour tout le monde. Et il n’est pas question que tu sautes un repas. » Je veille à ce que Nina n’arrête pas de s’alimenter. C’est sans doute dérisoire mais je suis convaincu que de reprendre goût à la nourriture lui permettra aussi de reprendre goût à la vie. Après tout, il y a beaucoup de progrès depuis que je l’ai trouvé dans les couloirs du parking, la première fois, après le départ de Slavenko. Je ferme les yeux, et me laisse bercer par son souffle, son parfum, et le son de sa voix, et dans un geste devenu habituel, je niche ma main dans le creux de sa taille pour la maintenir contre moi. Rien de contraignant. Il lui suffit d’un geste pour se libérer. J’esquisse un sourire en relevant les yeux: « Ca C’est une bonne nouvelle! J’adore Tigar, mais je dois t’avouer que j’en avais ras le bol qu’il me lacère les pieds toute la nuit! » , je lance dans un rire. « Le chef m’a rappelé que j’avais des jours de congés à prendre dans les deux prochains mois. Ça te dirait qu’on aille quelque part? J’ai pas quitté New York depuis… un bon bout de temps.» Et puis, ça ne pourra qu’être un bon moyen de lui changer les idées à elle aussi!
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 11:54
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​Ce genre de cas me fait toujours froid dans le dos et je grimace en secouant la tête, me serrant un peu plus fort contre le maori pour chasser les images qui envahissent mon esprit. ​Mon dieu mais quelle horreur... C'est quelque chose qui me fait particulièrement flipper, je crois, ces affaires de kidnapping et autres... Tu devrais essayer de penser à autre chose, tu dormiras pas de la nuit sinon. Plus facile à dire qu'à faire, je m'en doute, mais il doit quand même avoir l'habitude de prendre un certain recul sur les choses. Avec son boulot, c'est quand même essentiel pour ne pas finir complètement fou.

Son entêtement à vouloir me faire reprendre du poids m'amuse, et je hoche la tête dans un sourire. Je dis jamais non à des sushis, tu sais bien. C'est un peu mon péché mignon, et il l'a bien compris, alors il en abuse régulièrement quand il sent que je suis réticente à l'idée d'avaler quelque chose. La main qu'il pose sur mon tee-shirt me tire un frisson et je soupire contre son épaule. Je ne peux pas nier que Rauera me plaît beaucoup, d'ailleurs il le sait parfaitement, et j'ai parfois du mal à ne pas me laisser envahir de chaleur, surtout quand je suis fatiguée comme c'est le cas ce soir. Après une hésitation très brève, je me tourne pour me hisser sur ses jambes, face à lui, mes genoux enserrant ses cuisses. Où est-ce que tu voudrais aller...? L'idée de partir en weekend me fait toujours bizarre, parce que ça me fait penser aux escapades qu'on faisait régulièrement avec Slavenko. Je crois que j'ai peur de bafouer ces souvenirs-là, de le trahir en partant avec un autre... Ce qui est ridicule, après tout c'est lui qui m'a trahie. Alors je finis par souffler en me penchant vers Rauera : J'aimerais beaucoup.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 14:12
Invité
Anonymous
Invité
Je hoche la tête simplement. Je n’ai pas envie d’en dire plus à Nina. Personne n’a envie de connaître les détails sordides de ce genre d’histoire. C’est mon travail, je dois faire avec. Pas elle. « Ca va aller. Les collègues sont sur le coup. Et ça n’est pas la première fois, malheureusement. » Je précise dans une grimace. Ce sont des choses qui arrivent, dans le Bronx plus souvent qu’ailleurs malheureusement. Je n’ai probablement pas choisi le meilleur quartier de New York pour être flic. J’envie parfois les collègues de Manhattan. Le métier ne doit pas avoir grand chose à voir.

« J’y compte bien. Sinon je sors l’artillerie lourde. L’épicerie exotique a reçue des mangues fraîches. Je passerais en chercher demain. » Cette petite épicerie est un peu l’endroit qui m’empêche de sombrer dans une forme de désespoir alimentaire, loin des saveurs sucrées et douces de Hawaii. Ou de ses piments un peu trop forts. Je la laisse se hisser sur mes cuisses dans un soupire de bien être. La présence de Nina aussi près de moi m’est devenue familière. Et sans doute beaucoup trop agréable. Je ne la repousse pas, me contente de poser mon autre main dans le creux de sa taille. Dans cette position, elle est un peu plus grande que moi, et mon souffle s’écrase sur l’os saillant de sa clavicule. J’esquisse un sourire en la regardant de là où je suis. Nina est magnifique. Et c’est bien le problème. « J’sais pas. Les vagues sont bonnes à Los Angeles en cette saison. Ce serait l’occasion de t’apprendre à surfer. » Je précise, mutin, alors qu’elle a, sur mee cuisses, la même position qu’une surfeuse qui commencerait son apprentissage. Taquin, je viens appuyer le pouce sur sur son ventre en riant: « Sauf si on doit commencer par muscler tout ça! » Est ce que je la cherche? Un peu. Juuuuuste un peu.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 14:30
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Je dodeline de la tête dans une légère grimace. J'aime pas trop les mangues, c'est trop... Naturel. Ouais, moi mon truc ce sont les pâtisseries sucrées, les bonbons, les gâteaux, ce genre de choses quoi ! Je suis clairement un bec sucré, du moins quand j'ai de l'appétit, ce qui n'arrive pas souvent. Encore qu'au moins, en présence du maori je mange, alors que seule chez moi je ne le fais quasiment jamais. Mes placards seraient vides si Rauera ne m'obligeait pas à les remplir ! Il m'apporte énormément, m'empêche de toucher le fond... En revanche je me demande sans cesse ce que moi je lui apporte en retour.

​Sa façon de poser les mains sur moi hérisse ma peau en chair de poule et je soupire en me collant un peu plus à lui. Je suis douloureusement consciente du fait que je ne porte rien sous ce putain de tee-shirt. J'ai un sens mémorable de l'équilibre, je suis sûre que je serais une excellente surfeuse ! Et je n'ai jamais été à Los Angeles avec Slavenko, donc il n'y a aucun risque que ça évoque de vieux souvenirs. ​​​Je baisse les yeux sur sa main, plisse le regard dans un rire. Eh, je suis très musclée ! Enfin... J'étais très musclée, ça va revenir. Disons que j'ai forcément perdu du muscle en même temps que tous les kilos qu'il me manque... Je me ré-inscrirais à la salle, tu veux être mon coach personnel ?


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 14:55
Invité
Anonymous
Invité
Je roule des yeux en la regardant: « Parce que tu manges ces saloperies qu’on vend au supermarché. Les mangues fraîches c’est autre chose. » Je précise en lui décochant un clin d’oeil. C’est bien pour ça que je tiens tellement à cette petite épicerie: c’est le seul endroit où les fruits exotiques n’ont pas le goût artificiel des fruits qui ont poussé sous serre, dans un état dont la météo n’est pas en accord avec les exigences de ces fruits.

Je laisse Nina se mouler contre moi, en relevant les yeux vers elle. Je ne peux pas m’empêcher de me demander si elle est nue sous mon t-shirt, mais je chasse cette pensée en déglutissant difficilement. « J’en suis sûr. On commencera doucement. Je vérifierais la meteo avant qu’on parte. » Si les vents sont trop forts, on ira sur une plage un peu plus reculée. Je ne vais pas la lancer au milieu des surfeurs pros, elle risquerait de les gêner, et certains surfeurs sont passablement cons quand on les interrompt. Je roule des yeux en riant avant de reprendre, la main toujours perdue sur son ventre, dans une caresse inconsciente: « Tu sais que j’ai été prof de yoga avant de devenir flic? » Le sport ne m’a jamais amusé en lui-même, pas complètement dénué de spiritualité. Et le yoga est un très bon biais pour ce genre de reprise de conscience de soi. C’est ce qui m’a beaucoup aidé après la perte d’Heiani. « Me regarde pas avec cet air étonné! Tout les profs de yoga sont pas des petites gonzesses toutes fines! J’suis même plus souple que certaines! » Eh ouaiiii.



Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 15:10
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​J'acquiesce sans réellement prendre en compte ses précautions, qu'il fasse beau ou pas m'est égal... Je crois qu'une partie de moi espère encore crever bientôt, rapidement et sans douleur. Si la mer pouvait m'emporter, je n'y verrais rien à redire. Je n'ai plus rien à vivre sur cette Terre qui vaille la peine d'être connu, j'ai perdu la seule chose qui comptait à mes yeux sans même savoir pourquoi, et je me demande encore chaque jour pourquoi je continue à avancer... J'ai voulu me laisser mourir durant la cure de désintox, j'ai voulu mourir aussi lorsque j'ai pris de l'héro jusqu'à l'overdose. Rauera m'en a empêchée, à chaque fois, et au fond je ne suis pas sûre de lui en être réellement reconnaissante.

Ses doigts sur le tee-shirt me font crisper le ventre et j'essaie vaillamment d'ignorer les ondes de chaleur qui se déploient entre mes cuisses, sans grand succès pourtant. Je clos à demi les yeux une seconde, songe qu'il serait tellement facile pour lui de glisser ses mains sous le tee-shirt, et mon cœur rate un battement à cette pensée. ​Je secoue la tête, le regard un peu plus sombre, les joues un peu plus rouges, pour répondre d'une voix un peu trop rauque : Prof de yoga, vraiment ? J'essaie, vraiment, de me concentrer sur la discussion mais mes pensées se délitent peu à peu, je le sens bien. Question souplesse je m'en sors plutôt bien, tu sais ? Et ma phrase, je vous le jure, est tout à fait dénuée de sous-entendus. Je tends les mains, les glisse entre nous pour défaire encore un peu plus le col de son uniforme, mes doigts errant sur sa peau dans une caresse aérienne.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 15:28
Invité
Anonymous
Invité
Ma main libre glisse de sa taille à l’une de ses cuisses nue. Le t shirt remonte un peu sur ces dernières, et sa peau me semble brûler sous mes doigts. Ou alors est-ce justement la pulpe de mes doigts qui s’échauffent à son contact. Je n’en ai pas la moindre idée. L’uniforme commence à devenir étouffant, car il est bien évident que ce sont ces couches de vêtement qui me donnent chaud, et pas la proximité très immédiate de Nina sur mes cuisses. Non. Parce que si c’était le cas, il faudrait que je me contraigne à me détacher d’elle. Et je n’en ai pas du tout envie. Je n’ai jamais envie de me détacher d’elle à vrai dire. Mais ce ne sont pas des choses qu’on mentionne à voix haute. Pas avec une femme qui, malgré tout ce qu’elle a vécu, est encore mariée.

Sa voix me semble plus rauque et j’attrape son regard. Je me redresse doucement, raffermissant ma prise sur sa peau et je hoche la tête, en avalant un peu plus sa silhouette de l’ombre de la mienne. « J’avais dix huit ans quand je suis parti m’initier à ça en Inde. » Et j’ai pas appris que à faire du yoga, certes. Il se pourrait que j’ai aussi appris à faire deux/trois trucs un peu moins conventionnels mais ça ne me semble pas être le moment appropriés pour… je déglutis plus franchement. « Vraiment? » Bien sûr que oui connard, elle a aussi été escor…. sa main effleure mon torse, mon épiderme se réveille et je souffle un râle rauque. « J’ai chaud. » Je souffle doucement dans son cou, alors que mes lèvres viennent se poser sous son oreille.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 15:44
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Ses doigts dérivent sur ma peau et je retiens mon souffle, mon rythme cardiaque s'emballant de façon chaotique. Ses mains sont chaudes sur ma peau, ses caresses douces malgré la rugosité de ses paumes et je soupire intérieurement. Parce que ce n'est pas la première fois qu'on se retrouve dans une situation similaire, et que chaque fois il a repoussé mes avances. Et je sais bien au fond qu'il a raison, parce que mes pensées sont sans cesse tournées vers le slave, que les siennes voguent sans doute ailleurs également... Et pourtant j'ai tendance à penser qu'il n'y aurait pas de mal à se faire un peu de bien, pour oublier l'espace de quelques heures celles et ceux qui nous ont réduits en cendres.

Mon regard s'éclaire d'une lueur mutine et je hoche la tête dans un sourire en coin. Mmh, escalader des portails ça aide à la souplesse... Avec le temps, Rauera a tout appris de mes activités, présentes et passées d'ailleurs, et son statut de flic ne m'effraie pas. Je suis certaine de ne rien craindre de sa part. Sa bouche échoue dans mon cou et je ferme les yeux dans une inspiration brusque. Mes doigts glissent sous les pans de sa veste que j'écarte sans hâte. Tu devrais enlever ça... Lentement, je fais glisser sa veste sur ses épaules, ses bras. Je me penche pour poser ma bouche sur une épaule, remonter le long de sa gorge en une myriade de baisers qui me réchauffent le corps et le cœur. Et dans un souffle, je murmure : Moi j'ai froid...


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 16:11
Invité
Anonymous
Invité
Ma respiration fait des accrocs. Je ne sais pas exactement ce que je suis en train de foutre mais je sais qu'il va falloir réussir à accrocher la réalité d'ici quelques minutes avant de déraper pour de bon. Je ne me suis pas contenu aussi souvent pour finir par céder à ses avances. Mais Nina pose ses yeux sur moi, me surplombe de son sourire mutin, de ses yeux brillants, et j'ai juste envie de la soulever, de la renverser sur ce canapé, et de la prendre ici même. Peut-être qu'elle a raison, peut-être que ce serait une bonne façon de guérir de ceux qui nous ont fait du mal, peut-être que comme ça, on réussira à se reconstruire autrement, ensemble. C'est peut-être aussi simple qu'un coup de rein entre ses cuisses, dans le fond.


Escalader les portails. Tu parles. J'en ai plus rien à foutre des portails. C'est moi que j'ai envie qu'elle escalade, là tout de suite. Le visage niché dans son cou, j'exhale quand elle tire sur ma veste qui choie doucement sur le canapé. Il y a trop peu de fringues qui nous sépare. - Nina... Sa bouche glisse sur ma peau et me fait l'effet d'une brusque décharge éléctrique. Je vais finir par lui sauter dessus putain. Mon ventre se réchauffe, mes gestes se font imprécis, et ma main remonte sur sa cuisse pour cherche ce qui se passe plus haut alors que ses baisers me font perdre la notion de raisonnable. Ma main cherche la dentelle d'un vêtement qu'elle ne trouve pas, et je sens très nettement mon cerveau éclater quand je ne trouve que sa peau nue. - Vous mentez Nina Sykes... Elle n'a pas froid non. Elle n'a foutrement pas froid. 
Et moi je brule. 

Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 16:20
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Son appel sonne comme une supplique, et je sais que lui-même n'a pas la moindre idée de ce qu'il veut. Il m'appelle pour que je l'embrasse, ou pour que je m'éloigne. Sans doute les deux à la fois mais je n'ai aucune envie de m'éloigner de lui. Dans mon esprit, les images se mélangent, et il me suffirait de fermer les yeux pour imaginer que ses mains sur ma peau sont celles d'un autre... Mais leurs gestes ne se ressemblent pas, pas un seul instant et je ne sais pas si ça me rassure ou si ça me fait mal. Je n'en peux plus de la douleur constante qui me ronge comme de l'acide, qui crame mes neurones et brûle mes nerfs sans cesse à vif. J'ai besoin de L'oublier, je tuerais pour une nuit sans que son visage vienne hanter mes cauchemars, pour une étreinte que je ne comparerais pas aux nôtres... Et je crois, je sens qu'avec Rauera, je n'aurais pas besoin de penser à Slavenko. Parce que la façon dont mon corps recherche la chaleur du sien est assez éloquente pour que je sache ce qu'il adviendrait. Avec lui je pourrais l'oublier. Quelques instants seulement, mais ce serait déjà si bon.

Ses doigts remontent encore, enfin, et je crois qu'il n'a jamais été si proche de me toucher comme ça. Je loupe une respiration, encore, et la chaleur qui irradie entre mes cuisses réchauffe mon corps tout entier. Sous mon poids, je sens nettement les réactions que je fais naître chez lui, tout comme je sens les crispations de ses muscles qui luttent encore contre moi. Mon dieu, s'il pouvait rendre les armes !

Je grignote sa mâchoire, remonte vers ses lèvres que je happe dans un baiser, enfin. Ma langue cherche la sienne, nos bouches se nouent avec langueur et je glisse mes mains sous son débardeur, contre ses flancs. Je secoue la tête, souffle contre ses lèvres : Non, j'ai froid... Je l'embrasse encore, libère une main pour la poser sur sa joue alors que je cherche son regard. Tout doucement, je me mets à onduler contre lui, d'un mouvement presque imperceptible qui pourtant me fait perdre la raison. Serre-moi... Réchauffe-moi.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 16:53
Invité
Anonymous
Invité
Tout mes sens sont en alertes, et le peu de raison qui demeure en moi me hurle dessus en essayant de savoir ce que je suis en train de foutre. La vérité c'est que je n'en ai pas la moindre idée, et que tout ce que je sais, c'est que je vais finir par exploser à force de jouer ainsi avec le feu. J'ai l'impression que rien ne pourra rien y changer, que quoi que je fasse, nous nous retrouverons à nouveau dans cette situation, et si c'est pour que tout recommence ensuite, à quoi bon se priver? Rien de ce que nous faisons n'a de sens, mais il faut dire que personne ne jetterait la pierre à deux âmes que la vie a laissé s'échouer, de s'apporter un peu de chaleur. La vérité, c'est que je crois que j'en voudrais plus. J'en voudrais plus, et je ne pourrais pas l'obtenir, elle partira, elle s'envolera, elle ne sera jamais vraiment là. Et je ne sais pas si je supporterais cette réalité, même au prix de la chaleur de son corps contre le mien.

Je ne sais pas combien de fois Nina a déjà essayé de faire sauter les barrières que je nous impose depuis qu'elle a pris cette place dans ma vie, mais la moiteur de ses cuisses est en train d'y parvenir. Si je continue, je vais devenir dingue. Si j'arrête, je vais devenir dingue. Je ne sais pas ce que je suis supposé faire et il n'y a pas de foutue barrière de dentelle pour me rappeler à l'ordre. Mon souffle n'est plus qu'un râle rauque dont les accrocs varient en fonction de ce que mes doigts effleurent. Le repli de la chair, la douceur de la peau gardée secrete. Le sang pulse entre mes cuisses.

Sa bouche se fracasse sur la mienne et j'avale son baiser avec avidité alors que ses mains s'appuient sur mes côtes. Sa voix chaude se mue en supplique et l'ondulation de ses cuisses fait rouler la chair de son sexe contre la paume de ma main. Ma main libre attrape son cou, lui fait soulever la tête vers moi, je m'arrache à ses lèvres dans un feulement de frustration et j'attrape son regard, la forçant à soutenir le mien: - Nina, on devrait pas... Non sans doute pas. Mais elle supplie, et ma main lache sa gorge pour la plaquer fermement contre moi. Mon bras se referme sur ses épaules menue et appuie ses hanches contre les miennes, ma main comme seul rempart entre sa nudité et le renflement de tissus de l'uniforme. Et c'est dur, putain. Perdu dans cet océan de doute et de chaleur, la pulpe de mon pouce se glisse entre ses chairs, cherche le coeur de ses plaisir, effleure le bouton de chair, et le caresse, doucement, timidement.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 17:05
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Ses mains sont trop proches, bien trop proches pour que je songe à résister encore, et je n'en ai de toute façon pas la moindre envie. Je sais que je le devrais, pourtant, ne serait-ce que pour ne pas lui faire de mal, mais j'en suis incapable. Le désir me tiraille trop fort, le besoin d'oublier la douleur aussi, et puisque je suis sevrée de l'héroïne, que je ne peux pas prendre de kétamine quand je suis chez lui, je n'ai pas d'autres moyens de faire taire mes souffrances. Je sais que c'est mal, que je ne devrais pas lui faire ça, mais je ne supporterais pas la solitude plus longtemps, je le sais déjà... Alors je cède, je plonge tête la première dans la gueule du loup... Mais je ne crois pas être le gentil petit agneau de l'histoire.

​Il répond à mon baiser et je perds toute mesure, me jetant contre ses lèvres avec fébrilité, les sens en ébullition. Sa protestation trop faible me fait froncer les sourcils. Je secoue la tête. Non, je sais. Bien-sûr qu'on ne devrait pas. Mais j'ai envie de toi. Pourquoi est-ce que ça ne peut pas être aussi simple que ça ? Sa main dérive entre mes cuisses et je couine brusquement, me crispe contre lui quand il s'attarde sur moi. Il est trop doux, trop hésitant alors que je brûle de l'intérieur, me consume toute entière parce qu'il vient de me donner l'autorisation de laisser éclater mon désir. Enfin. Je suce sa bouche, répète : J'ai envie de toi. J'ondule encore, viens chercher ses doigts, réclame ses caresses avec plus d'avidité, bien trop impatiente pour mon propre bien.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 17:37
Invité
Anonymous
Invité
Nina est proche, trop proche. J'ai l'impression de la sentir partout, et le parfum entêtant du gel douche au monoï n'aide en rien à rester raisonnable. A chaque fois qu'une once de raison pointe le bout de son nez dans mon esprit, l'un de ses geste le balaie brutalement. Je déglutis, essaie de reprendre mon souffle, en vain. Elle sait qu'on ne devrait pas. Elle sait, et pour une fois, j'aimerais que ce soit elle qui me repousse, qu'elle descende de mes cuisses, et que je parte me raffraîchir sous la douche. Ensuite, les sushis arriveront et la vie reprendra son cours. Mais Nina n'est pas raisonnable. Et lorsqu'elle rouvre la bouche, je sens nettement le sang affluer entre mes cuisses. Et ce qui frappe contre mon pantalon n'a plus rien d'une petite envie timide. J'ai envie d'elle.

La pulpe de mon doigt effleure à peine ce centre de plaisir que je découvre avec autant d'envie que d'appréhension. C'est comme si j'avais peur de la casser. Ou plutôt, comme si j'avais peur de nous briser. Nina m'embrasse, elle aspire mes lèvres, elle aguiche la chair de ces dernières comme si... - Putain ... Je souffle alors qu'elle m'arrache ses lèvres, en ondulant contre mes doigts. Je crois que je perds la notion du réel à cet instant précis. D'une main agile je la soulève un instant pour mieux placer mes doigts, je viens me saisir de ses lèvres, et je mordille doucement ces dernières, en cédant brutalement à ses envies, en pénétrant ses chairs de mes doigts. - Je te veux. J'te veux tellement fort Nina. Il est encore temps de tout arrêter, il est encore temps de retirer ma main, il est encore temps de rester raisonnable, il est encore temps de ne pas avoir mal, il est encore temps de... - Touche moi. Un râle d'inconfort s'échappe de ma gorge alors que ma queue frappe contre mon pantalon.
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Dim 4 Nov - 17:44
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
​​
​Il a raison, je n'ai jamais été raisonnable. Je n'ai jamais su résister à la tentation, je n'ai jamais réellement eu envie de le faire d'ailleurs, et encore moins aujourd'hui. Mon instinct de protection n'est sans doute pas assez fort, parce que je sais que de nous deux, c'est lui qui risque d'être le plus blessé par cette histoire. Moi je suis déjà morte, déjà brisée, je sais que je n'aimerais plus jamais, que je ne peux aimer personne. Est-ce que ça signifie pour autant que je dois rester seule pour toujours ? J'aurais pu, j'aurais du choisir quelqu'un d'autre, mais Rauera est bien le seul à savoir attiser réellement mon désir, le seul auquel j'ai véritablement envie de me donner le temps de quelques heures. Je suis sans doute en train de tout gâcher, je le sens, pourtant je n'arrive pas à reculer.

Et comme il plonge ses doigts en moi, je sais que je ne reculerais pas. Je pousse un gémissement contre sa bouche et glisse une main entre nous pour presser ma paume contre son entrejambe, échappant un couinement de plaisir quand je le sens déjà dur. D'un geste habile, assuré, je défais sa fermeture éclair, l'incite à soulever les fesses pour pouvoir faire glisser son pantalon et son boxer sur ses cuisses, juste assez pour le libérer. Je n'ai jamais été patiente, je l'ai déjà dit je crois. Sa queue se dresse, dure entre nous et je m'en empare, l'enveloppe de ma main, la presse entre mes doigts. Je mords sa bouche, soupire contre ses lèvres : Je peux être à toi... Puisqu'il me veut, je peux être à lui. Pourtant, malgré le désir qui me tenaille, je rectifie très légèrement : Ce soir je peux être à toi... Je veux être à toi. J'aimerais tant avoir la sensation de ne plus lui appartenir. Mon poignet se met en mouvement lentement, je découvre son corps, apprivoise ses réactions en douceur alors que j'aspire à la brutalité.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Lun 5 Nov - 14:10
Invité
Anonymous
Invité

Je suis en train de tout foutre en l’air. Tout ça finira mal, je finirais par avoir mal, c’est une évidence. Qu’est ce que je suis, pour elle, ce soir? Un corps qui éveille les envies du sien? Un corps. C’est tout. Je chasse cette pensée en collant ma bouche à la sienne, pour aspirer ses lèvres, sucer sa bouche, caresser sa langue. J’ai envie de croire que ce soir, entre nous, c’est une autre histoire. Tant pis si elle n’existe jamais. Mes doigts s’emparent de ses chairs et commencent à entamer un mouvement de va et vient qui prends en vigueur au fil des gémissements qu’elle fait claquer à mes oreilles. Tant pis.

Je me redresse un instant pour lui permettre de me défaire de mes vêtements et lorsque sa main enserre ma queue, la mienne raffermit sa prise sur son cul. Le t shirt ne cache plus que ses seins, et je la ramène fiévreusement contre moi, alors que mes doigts se jouent de ses soupirs, que mon poignet alterne cadence soutenu et lenteur insoutenable. Être à moi. Depuis quand quelqu’un n’a pas été à moi? Bien trop longtemps pour que cette phrase ne m’arrache pas un frisson. La main de Nina a un mouvement inspiré qui m’arrache un grognement rauque, et sans prévenir, je la soulève, délaissant quelques instants ses chairs, pour l’entraîner jusqu’à la chambre. Le canapé n´ accueillera pas nos deux corps de manière correcte. Je la dépose sur le lit, avant de fondre sur elle, relevant le t shirt pour le passer au dessus de ses épaules, embrassant sa peau de mille caresses de ma langue, jusqu’à son sexe. Je remonte les yeux vers elle, laisse un filet de salive glisser de mes lèvres à ses chairs: « T’es tellement belle. » A s’en damner. Ma bouche fond sur le triangle de chair, ma langue effleure son bouton, l’aguiche, l’aspire, le flatte. Je veux qu’elle m’implore, je veux qu’elle supplie, je veux qu’elle se rende. J’ai trop résisté. C’est son tour d’être torturée.



Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Lun 5 Nov - 18:02
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
J'essaie, de toute mes forces, de ne penser qu'à Rauera, de ne pas laisser d'autres images, d'autres pensées me parasiter. Mais quand il me soulève comme une plume dans ses bras pour m'emporter dans la chambre, mon corps entier se tétanise, secoué par le souvenir qui me heurte avec la violence d'un tsunami. Il me portait ainsi. Constamment. C'est une torture permanente que d'être sans cesse hantée par son image, vous n'avez pas idée de l'enfer que je vis au quotidien. Pourtant contre la bouche du maori je n'aspire qu'à oublier, et je lutte désespérément pour y parvenir.

Mon corps heurte le matelas, sans violence pourtant mais le désir que charrient mes veines décuple toutes les sensations. Je lève les bras pour l'aider à me déshabiller, et la vision de son corps qui coule le long du mien, de son regard si grave posé sur moi, efface enfin l'image slave qui me brûle la rétine depuis des mois. Il fond sur moi et je me cambre dans un geignement plaintif, et pourtant soulagé de la tension que l'on autorise enfin à être libérée. Je tends la main pour agripper son épaule, cherchant le contact de sa peau brûlante sous mes doigts alors que mon corps ondule au rythme infernal imposé par sa bouche. Des spasmes agitent mon ventre, mon sexe palpite contre sa langue et je ferme les yeux en couinant : Putain, putain.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Mer 7 Nov - 9:56
Invité
Anonymous
Invité
Perdu sur sa peau de lait, j’oublie tout le reste. Je n’ai pas envie de penser, pas maintenant, pas quand son bassin se dresse aussi furieusement vers moi, pas quand ses hanches cherchent ma bouche, quand ses seins se dressent, pics merveilleux d’une vallée de plaisir. Au loin dans l’appartement, un chat renversé quelque chose. Le bruit ne me parvient même pas aux oreilles. J’ai envie de la dévorer, de la prendre, de la posséder et de ne jamais plus la lâcher. Tout ça ne sera qu’illusion, l’espace d’un instant, mais je veux y croire. Un peu. Beaucoup.

Sa main glisse sur mon épaule et je secoue la tête pour laisser mes cheveux venir caresser la peau de ses doigts. Qu’elle les tire si l’envie lui prends, j’en ai rien à foutre. Entre mes cuisses, ma verge se tend douloureusement, mais je me somme d’attendre, je dévore son sexe, suce le cœur de son plaisir, et laisse le fluide salin glisser sur la langue. « Putain Nina…. » Machinalement, mes hanches ondulent, je cherche le frottement d’un drap qui me soulage à peine. Je plante mes yeux dans les siens en pénétrant son corps de ma langue, alors que la chute de mes reins s’offrent à elle. Dans cette position, c’est elle qui règne. Un peu de repit avant les hostilités. Je gémis quelque chose d’indistinct contre sa chair, faisant vibrer son corps alors que je réitère des caresses lancinantes sur le bouton rose, qui contrastent à merveille avec l’effervescence de ma langue, un peu plus bas.


Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Mer 7 Nov - 19:40
Nina Drazavic
2692
05/08/1992
Une maison hors de la ville
Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  1559850485-sans-titre-1
STAFF

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue7/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (7/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue323/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (323/1000)
Objets: GSM Hackeur
La vision de son corps penché sur le mien est absolument magnifique, mais je le regarde à peine. J'ai la tête renversée en arrière, le corps secoué de frémissements violents parce que ça fait des semaines, des mois en réalité que j'ai envie de ce qu'il est précisément en train de faire, et que mon corps est en train d'imploser sous l'afflux de sensations retrouvées. Je ne cherche pas à maîtriser quoi que ce soit. De façon très égoïste, je me laisse emporter par le plaisir qu'il fait naître au creux de mon ventre, désireuse de jouir vite et fort parce que le manque me tient depuis trop longtemps entre ses griffes.

Et le maori s'y prend bien, trop bien sans doute parce que mon corps se tend brusquement sous la décharge de chaleur qui me transperce. Mes ongles se plantent dans sa chair, mes doigts accrochent machinalement ses cheveux sur lesquels je tire sans le vouloir, peut-être parce que c'est un geste instinctif que j'ai toujours eu avec lui. Mon ventre se contracte par à-coups presque douloureux, mon sexe palpite contre sa langue et je porte une main à mes yeux pour tenter de me remettre de l'orgasme qui vient de me dévaster. Parce que croyez-le ou non, mais ça fait des mois que ça ne m'est pas arrivé.


_________________

FIRE

PLAY WITH

Don't give up on yourself too soon, if you're looking for a deeper love, jump down inside. There's nowhere to run and there's nowhere for you to hide
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Ven 8 Fév - 19:37
Leyla
721
29/02/1996
Un peu partout, mais surtout où tu m'attends pas !
Serveuse dans un bar.
Mariée.
Walking on the street
Admin

Feuille de personnage
Réputation:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue10/10SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (10/10)
Influence:
SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Left_bar_bleue1000/1000SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina  Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Objets:
@Rauera Taare
@Nina Sykes

A classer ou pas ?
Re: SOMEBODY THAT I USED TO KNOW • Raunina
Contenu sponsorisé