RemonterDescendre
 

Quel verrou mental a dû sauter, pour qu'en tant que société, on crée et on soit d'accord d'utiliser un émoji caca ? || Legdre

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 23 Nov - 12:22
Lorsqu’elle explosa la vitre pour pénétrer dans le bâtiment, Deirdre ne se doutait pas que l’eau et le verre faisaient si mauvais ménage quand ils entraient en contact avec la peau. Celle de son bras pourtant recouverte par sa veste de cuir, fut ainsi déchirée par les dents de la fenêtre rendue dangereuse par l’irruption de l’Irlandaise. Mue par son instinct de survie, elle se retrancha sous la fenêtre, contre le mur. L’adrénaline lui fit oublier l’éventuelle douleur ; seul le sang se répandant en quantité à cause – paradoxalement – de la superficialité de la blessure sur le sol lui rappela qu’elle avait été blessée.
Ses poursuivants montés sur des motos débridées passèrent sous la fenêtre sans remarquer où elle avait pu foutre le camp et bientôt le bruit tonitruant de leur moteur encrassé s’éloigna dans la rue et se confondit avec la rumeur hargneuse de la tempête qui faisait rage dehors.

Deirdre prit quelques longues secondes pour calmer sa respiration, tout en remettant la sécurité de son flingue, signe qu’elle ne se sentait plus menacée. L’appartement dans lequel elle avait fait irruption, au premier étage surélevé d’un immeuble, tranchait avec le caractère banal que l’extérieur laissait voir. De toute évidence la personne chez qui elle s’était introduite avait les moyens, qui lui permettaient accessoirement d’avoir de bons goûts en décoration.
Bon goût dont l’un des éléments, un tapis persan, était en train d’être glorieusement salopé par le sang de l’Irlandaise. Le propriétaire allait piailler de peur et de dégoût, sans nul doute.

Quelqu’un, ledit propriétaire sans doute, apparut dans la pièce, sans doute attiré par le bruit.

« Sérieusement... » commenta Deirdre avec lassitude, appuyant mollement sa tête contre le mur.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 13:46
Legence, au fur & à mesure de ses changements de profession, était passé de cambrioleur de seconde zone à gangster s'occupant de bien pire.
Mais on revient toujours à ses premières amours, et Pussycat n'avait jamais oublié sa profession de monte-en-l'air, y retournant occasionnellement. On s'en doute au vu de son caractère, il n e donnait pas dans les braquages violents ; Legence c'était plutôt la précision chirurgicale d'un casse discret.

C'est pourquoi il fut fort surpris, alors qu'il remontait un couloir d'un pas discret de chat, d'entendre une fenêtre exploser. Sa première pensée était d'incriminer Rotschild – pourtant envoyé à l'autre bout de la ville surveiller qu'une livraison de tableaux volés se passe correctement –, l'autre fut de s'inquiéter. Maintenant le propriétaire ou les domestiques laissés sur place était certainement alerté, et comme il avait déjà mis la main sur tout le cash disponible et quelques bijoux...
Il fallait foutre le camp, et vite.

Il se dirigea vers l'endroit où le bruit avait retenti, ne voulant pas marcher à contre courant des éventuels poursuivants, et tomba donc le premier sur...

« Ah putain, c'est toi, j'aurais dû m'en douter. »

Il ne perdit pas de temps à discutailler, comment ça va, qu'est-ce que tu fais là, la famille, 'sup... Et se pencha pour l'attraper fermement en ignorant le sang qui coulait.

« Viens là, on s'arrache. »

Les moteurs s'éloignaient dans la nuit, les pas s'approchaient après que la lumière soit allumée, et Legence fila par la fenêtre après avoir calé le poids plume de Deirdre sur ses épaules.

« Tiens-moi, parce que j'peux pas te rattraper », conseilla-t-il avant d'entamer sa descente.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 20:37
-Comme toi, toujours là où il faut pas quand il ne faut pas.

Elle n’eut pas le temps de demander pourquoi diable il fallait se casser, parce qu'elle était bien là, protégée de ses poursuivants, derrière son petit mur sous sa fenêtre à se fondre dans l’obscurité comme elle aimait tant le faire.

-Te quoi ?

Un instant plus tard elle était juchée sur les épaules de Legence qui avait une fois de plus pris son attitude de sauveur qui venait nonchalamment sortir de la merde quelqu'un dont il était responsable.

-Arrête de me prendre pour une foutue petite sœur qui sait pas se démerder seule !

Elle n’avait après tout que le bras bien amoché, elle avait connu pire, suivez mon regard sur cette hanche déformée par un malencontreux passage de Rover. Malgré cela, elle noua ses doigts dans le costume impec de Leg qu'elle entendait déjà râler sur le fait qu'elle l’avait froissé et tâché même si ce ne serait ni le premier ni le dernier, et regarda à travers le rideau de ses cheveux emmêlés la rue prête à y apercevoir ses ennemis.

-Magne.

Une balle siffla beaucoup trop près de son oreille à son goût et des rumeurs commencèrent à monter de l’appartement. Deirdre arma son flingue et tira dans le tas.

-Couché toi !

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 20:48
« On dirait oui », prit-il le temps de répondre, avant de se retrouver donc à descendre la façade d'une baraque avec une nana en travers des épaules.

Pour un type aussi férocement gay, Legence avait un sacré syndrome du sauveur ; mais il ne prenait pas le temps d'y réfléchir. Il rentra la tête dans les épaules en entendant qu'on le canardait, et une balle venait d'érafler le mur juste à côté de sa prise. Okay, fallait vraiment se magner. Heureusement Deirdre avait la présence d'esprit de répliquer, en intimant aux opportuns de se coucher, ce qui en plus persuadait les personnes restées dans la baraque dont elles avaient certainement la garde, de rester à l'intérieur et de ne pas risquer leur vie.
Chanceux qu'ils étaient.

Pussy jeta un coup d'oeil en bas, et même s'il n'était pas croyant, émit une rapide prière envers son ange gardien ; s'il te plaît, j'aime bien l'intégrité de mes os, fais pas la pute et rattrape-moi comme d'habitude.

« Attention, je vais nous laisser tomber », prévint-il comme d'habitude exactement une seconde avant de dévisser, et de se laisser tomber dans les fourrés.

Dei n'était pas un problème à réceptionner grâce à son poids ridiculement faible, mais à cause de ses os pointus, et Legence grimaça en sentant un coude, un genou, ou en tout cas quelque chose de fort osseux et dur le frapper assez fort sur les côtes.

« Saaaaloperie », souffla-t-il dans une de ses rares démonstrations de souffrance.

Heureusement, on ne naissait pas rien-du-tout à Vegas pour finir trafiquant international en étant très regardant sur son intégrité physique. Il se redressa comme un chat, attrapant l'irlandaise toujours armée.

« On dégage ! Allez ! J'ai une planque plus loin. »

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 21:12
Habituée au flegme félin de son comparse Deirdre se redressa sur ses appuis quand elle sentit le vent souffler à ses oreilles puis leurs corps chuter dans le vide. Elle traita sèchement Legence de tapette dans son esprit quand il atterrit dans le buisson en jurant, trop occupée à tirer pour dissuader les occupants de la baraque de ne pas les suivre. La tempête qui faisait rage se rappela à elle en glissant ses gouttes froides dans son cou, et elle remarqua sans étonnement aucun que la moto qu’elle avait laissée de côté avait été volée entre temps comme ça arrivait souvent. Cela dit ce n'était pas ça qui allait la retenir et elle se laissa entraîner à la suite de Legence qui lui parlait d’une planque comme les nombreuses qu’il avait partout et semblait-il dans le monde entier.




-Sinon ça va ?

Ils avaient atterri finalement dans l’endroit safe indiqué par Leg, et Deirdre avait suffisamment séché ses mains pour pouvoir s’allumer une cigarette avec ce qu'elle avait trouvé là. Grelottant discrètement après avoir retiré le poids réconfortant de sa veste, sous la toile de sang de ses blessures qui lui suçaient son énergie, elle essora ses très longs cheveux sur le sol avant d’entreprendre de les tresser pour qu'ils la gênent moins. Elle lui faisait toujours autant la gueule depuis la dernière fois, mais elle il y avait des politesses, tout de même. Tirant sur sa cigarette disposée au coin de sa lèvre, elle toisa Legence à travers l'écran de sa fumée.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 21:17
Comme tout chat, Legence n'appréciait pas le fait d'être trempé, mais il avait eu une bonne soirée malgré l'intromission de Dei au milieu, alors il n'avait pas envie de faire la gueule ; en outre il était bien plus rapide à oublier de son côté, avec ce détachement surnaturel qui teintait la plupart de ses relations.
Il eut un léger sourire, s'installa sur une chaise, cala ses pieds sur la table, s'étirant comme le félin dont il avait les allures.

« ça va. J'apprends la langue, je fais des affaires, tranquille. Et toi ? »

Il alluma par mimétisme une cigarette, levant un coup d'oeil intéressé vers son acolyte :

« Qu'est-ce que tu fichais dans cette baraque ? Les casses c'est pas trop ton truc, t'es certainement pas assez discrète pour ça. »

Jugement de valeur, comme d'hab. Du pur Leg.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 20 Jan - 21:31
-’a va. ‘couverte de sang, une journée normale.

Elle termina de tresser ses cheveux avec une méthode qui ferait hurler un certain norvégien et laissa pendre dans son dos la véritable corde ainsi formée en comptant sur la pression mouillées des brins entre eux pour maintenir l’ensemble de l’œuvre modeste. Par la suite pour s’occuper de sa blessure elle procéda comme une très grande partie des femmes hétéro (hétéro minus Aidan pour notre protagoniste) devant un homme désintéressé : elle retira son tee shirt pour se retrouver à moitié à poil devant Leg sans l’ombre d’une pudeur.
Depuis que sa femme l’avait rejoindre Dei se passait sans honte de sous vêtements pour finir plus vite à poil une fois rentrée. Être aimée de tout cœur par une bombe atomique donnait très, très, très confiance en soi.

Le déchirement de son tee-shirt pour former un pansement de guerre lui demanda une telle concentration qu'elle ne prit pas le temps de s’offusquer réellement de la remarque de Legence ; même si tout faisait mal de sa part depuis qu'il avait placé un mauvais mot de trop autour d’une table pile le jour où il ne fallait pas l’emmerder.

-C’était pas pour la Brigade, donc ça t’ regarde pas, répondit-elle simplement.

Le Bronx était une cour de récréation à côté de Sarajevo. Ici même celui qui était presque un ami pouvait devenir un traître.

-J'ai quelque chose pour toi.

Elle reprit sa cigarette et se rapprocha de la table comme si elle n’avait pas du tout les seins à l'air, fouilla dans ses poches pour trouver un objet de la taille d’un paquet de clopes enroulé dans du papier d’aluminium.

-Le mec du dernier transport m’a donné ça.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 21 Jan - 11:37
Il se fit envoyer bouler sans montrer de surprise, parce que c'était une réaction totalement prévisible de la part de son acolyte. En outre c'était pas comme si lui expliquait exactement ce qu'il faisait de sa vie si bien remplie.
Il ne donnait pas l'impression de plus risquer sa vie à Sarajevo que dans le Bronx même si ici il l'avait mise en sourdine sur son orientation sexuelle très claire pourtant dans le Bronx.
En Chine, vis comme un Chinois, hein.
Il releva un regard intéressé non pas sur la poitrine de la dame présente à ses côtés, mais pour voir le cadeau qu'elle voulait lui faire ; la connaissant c'était sans doute une arme, ou quelque chose de méga dangereux dont il ne valait mieux pas être connu comme étant la personne l'ayant en main...

« Ah ? C'était pour moi ou c'est toi qui a décidé de me le filer ? »

ça pouvait donner des indices sur ce que c'était, hé. Il fit tourner l'objet entre ses doigts habilement, cendra sa cigarette et la fit tenir en équilibre sur le rebord d'un pot de yaourt en terre cuite qui servait manifestement de cendrier.
Il déchira un coin de l'emballage pour apercevoir un disque dur externe.

« Oh, cool, c'est pas une bombe », constata-t-il d'une voix tranquille, comme s'il n'y avait pas réellement cru – si c'était totalement possible. « Je me demande bien ce qu'il y a dessus... »

Il se leva un peu moins souplement qu'à l'accoutumée, laissant le DDE et son téléphone portable – où clignotaient des notifications de Grindr – sur la table, pour aller chercher un petit ordinateur portable soigneusement rangé dans une étagère. Les planques de Leg étaient systématiquement impersonnelles et froides, comme en fait tous les endroits où il vivait.

« Si t'as besoin de passer la nuit ici, tu peux », fit-il comme il y pensait, démarrant l'ordinateur.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 21 Jan - 12:09
« Je connais ton anniversaire et c’est pas aujourd’hui. »

Un petit instinct maternel était passé par là, un jour. Elle s’était dit que depuis le temps qu’elle travaillait avec lui ce n’était pas un mal de connaître cette information – pas hyper compliquée à retenir étant donné qu’ils avaient presque pile un mois d’écart ; et c’était elle la plus grande. Comme si l’objet venait d’elle, elle regarda toutefois Legence l’ouvrir, avant de soupirer presque théâtralement (donc normalement, mais elle était si peu réactive de base pour ce qui ne touchait pas la colère que c’était énorme pour elle) quand il fit la remarque sur une potentielle bombe.
Elle supposa que la chute lui avait fait réellement mal en le regardant se lever moins joliment que d’habitude, mata son cul pour la forme, et se pencha par dessus la table à sa proposition.

« Ca dépend, t’attends pas de visite de...Rainbow69 ? »

Putain plus cliché il y avait pas. Elle se demanda ce qu’elle avait dit exactement à Aidan sur son retour, et se demanda également quel type de pseudo Aidan pourrait avoir sur un truc pareil – certainement un truc très classe et très mignon parce que c’était Aidan, mais si Aidan faisait un truc du genre elle cherchait certainement à la buter – avant de se décoller de la table.
Elle avait toujours respecté l’intimité de Legence même si elle regrettait toujours amèrement de n’y avoir aucune place.

« Peux pas me permettre de sortir si vite de toute façon. » répliqua-t-elle en s’éloignant après avoir égrené sa cigarette pour le laisser à ses affaires.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 21 Jan - 17:38
Donc quelqu'un lui faisait passer un objet par l'intermédiaire de Deirdre ; Legence eut un rire sec, s'étirant pour attraper deux verres, clope au bec :

« Décidément être transporteur c'est une vocation chez toi, tu fais ça très bien. »

ça n'était même pas ironique, il n'avait jamais eu à se plaindre des services de l'irlandaise, qu'il avait même fait participer à des opérations franchement dangereuses – arnaquer les russes et les italiens dans le Bronx par exemple en finançant sur leur dos une activité de faux-monnayeur.

« Oh non, il peut attendre lui », répondit-il naturellement à l'évocation d'un éventuel plan cul chopé sur Grindr. « Toi c'est pas tous les soirss où t'es disponible. »

Il déposa devant elle une bouteille de whisky, un verre, en garda un et effectua le branchement du DDE sur le petit laptop, manifestement concentré. Entre deux messages de Rainbow l'étalon qui détaillait son ardeur sexuelle dans un langage qui faisait sourire Leg, Rotschild, peu loquace comme à son habitude envoya un emoji pour signifier que sa mission était accomplie.

« Bien, bien... Ohhh... C'est qui le gars qui t'a filé ça ? »

Parce que selon ce qu'il comprenait, il avait des plans sous les yeux, mais pour savoir ce que c'était il faudrait qu'il demande à son équipe – ceux qui lui servaient à avoir l'air d'un vrai promoteur immobilier.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 21 Jan - 18:31
Beaucoup de choses passaient dans les silences de Dei. Comme elle ne fermait finalement pas tant sa gueule, ses rares moments de calme véhiculaient des messages extrêmement significatifs, et parfois elle s’attristait qu'on ne lise pas dans son esprit. Il se passa un petit temps à la suite des deux remarques de Legence, pendant lequel Dei se demanda s’il profitait de ses moments de présence en coup de vent comme elle, sous ses piques, profitait des siens. Elle supposa que ses compliments implicites étaient des excuses involontaires à ses insultes tout aussi involontaires de la dernière fois. Et comme Deirdre était une femme très simple, elle trouva dans cette sérendipité le réconfort nécessaire pour décider d’enterrer son flingue de guerre.
À ce jour Legence était la seule personne en dehors d’Aidan qui arrivait à lui tenir chaud sans même la toucher.

… avec du whisky, notamment.

Elle servit Legence mais garda la bouteille comme d'habitude. À sa question elle interrogea successivement du regard le whisky et la cigarette comme si la solution s'y trouvait.

-Un certain Sly Diaz. Il a dit que si t’étais satisfait, il faudrait revenir le voir et tu aurais “le reste”.

Elle cendra sa clope accidentellement en mimant les guillemets. Portant sa bouteille (Oui c'était la sienne maintenant) à ses lèvres, elle toisa son acolyte de ses yeux bleu gris. Avec un petit peu plus de poitrine et une robe d’Aidan pour donner l’illusion d’un cul d’enfer elle aurait pu passer pour une pouliche de parrain obscur.

-Je crois que quelqu'un te suit depuis New-York.

Enfin si l’un des deux était la pouliche de l’autre ce n'était certainement pas Dei.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 22 Jan - 1:06
Legence fit tourner dans son verre le whisky qu'elle lui avait servi, pas parce qu'il était connaisseur, juste parce qu'il était contrarié ; en bon félin Legence n'était pas quelqu'un qu'on convoquait, et encore moins qu'on appâtait. Enfin, c'est ce qu'il aurait voulu mais la plupart du temps ça marchait quand même, fait chier !
Et vu ce que le dénommé Diaz était capable d'envoyer, il allait y retourner ce qui froissait d'avance sa nature féline, hautaine, détachée et cool. Tant de malheurs en si peu de temps de vie... Il avala une gorgée sèche de whisky, une bouffée de cigarette.

« Il faudra que tu t'en charges toi je n'ai confiance en personne dans cette ville de tarés. »

Personne donc, hormis Deirdre, quel compliment... Son regard sombre, strié d'éclats métalliques étranges, se porta sur l'irlandaise alors qu'elle évoquait le fait qu'il soit suivi depuis New York. Le côté paranoïaque – disons-le franchement ! – de Pussy fit battre son cœur plus vite mais c'était franchement disputé à l'attrait du danger.
A quoi servait de vivre si on ne risquait pas de mourir ?!

« Je crois aussi, oui. »

Il ferma un fichier sur l'ordinateur, en rouvrit un, tout en étant attentif à ce que disait Deirdre.

« Tu sais qui c'est ? »

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 22 Jan - 8:12

Ça faisait beaucoup de compliments en très peu de temps, se dit Dei avant de conclure avec le concours de son amie la bouteille qu’elle était en train de saigner à blanc que pour ce soir et seulement pour ce soir ce n’était pas grave. Elle supposa même que durant ces quelques temps de froids, ils s’étaient mutuellement manqués ; pas comme deux âmes sœurs passionnelles, mais comme deux acolytes dont le travail devenait soudain bancal s’ils étaient séparés. Oh chacun des deux était très doué dans son domaine, mais chacun de son côté ils n’étaient pas les meilleurs. Et surtout ici, aucun des deux même s’ils donnaient vachement bien le change, n’était sur son territoire.
Clairement, Dei avait eu le temps de le remarquer : Sarajevo à côté du Bronx c'était clairement un autre niveau.

-Tant que tu payes…

Son haussement d’épaules et l’habitude finirent sa phrase. Elle irait au bout du monde tant que le fric le lui permettait, c’était d’ailleurs la raison de sa venue à Sarajevo. C’était comme ça qu'elle vivait et pas autrement. Pas parce qu'elle n’imaginait pas sa vie sans fric, mais parce qu'elle ne l’imaginait pas simplement sans mouvement. Force était de constater toutefois que sans la BDT et sans Aidan, Dei perdait de sa puissance.

-Je devrais ? demanda-t-elle.

C’était lui l’informateur après tout, c'était lui qui était censé tout savoir sur tout le monde. Comme quoi il était temps qu'ils rebossent ensemble. Leg n’avait ce soir rien de l’agacant chat égyptien qui avait perpétuellement une longueur d’avance, ce qui le rendait accessoirement moins séduisant mais qui surtout inquiétait Dei.
Elle venait d'être blessée dans une simple course poursuite, et Leg n’était pas comme d’habitude. Ça sentait la merde.

L’irlandaise posa la bouteille sur le coin de la table et ses reins contre le bord de cette dernière, non loin de son comparse. De la pince formée de son pouce et de ses deux derniers doigts, elle attira le cendar proche d'elle et egrena sa cendre correctement.

-Si c’était quelqu'un d’important je l'aurais su. Pas de garde du corps, pas cette espèce d’aura…

Elle dessina dans le vide cette impression chelou qui aiguisait leur instinct de survie à tous les deux et que Leg comprendrait très bien.

-Il était plutôt souriant, c’qui est rare. Il a pas spécialement essayé de m’impressionner, c’qui est rare aussi. En fait il était banal. Fin. Il avait une drag-queen sur les genoux et un coup dans le nez mais.

Elle dodelina de la tête comme si elle se forçait à avouer quelque chose qui la gênait.

-Il avait ce genre d’allure bien sculptée et rentre dedans comme ceux que tu aimes baiser j’imagine.

Brusquement, elle baissa les yeux vers le téléphone de Leg qui clignotait toujours.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Sam 26 Jan - 16:44
Leg haussa des sourcils, ferma de nouveau un fichier dans un geste mécanique.

« Non tu n'es pas censée le savoir précisément, mais j'aimerais savoir si tu as des idées », répondit-il à la question de Deirdre qui aurait pu paraître insolente.

Pussycat n'était pas le genre de type qu'on arrivait à prendre de court ; mais il n'était pas magicien, et parfois ça arrivait. Ça pouvait s'avérer dangereux parce qu'il était parfaitement capable de réactions brutales et expéditives, mais l'avantage pour ce mec, c'était que Legence était loin de ses opérations habituelles, et loin de son entourage. Il n'allait rien faire parce qu'il était outsider à Sarajevo.
Cela dit les caractéristiques rapportées par Dei ne dépeignaient pas quelqu'un de fort dangereux. Une lueur d'intérêt pétilla dans l'oeil de Leg quand elle décréta qu'il était sans doute son genre. Au fil et à mesure du temps, si le tank de la BDT n'était pas devenue quelqu'un de proche à proprement parler, elle avait toutefois pas mal cerné Legence, donc ce qu'elle disait était sans doute vrai.

« Hmm. Bon je verrai pour le croiser, merci. »

Il avança la main vers son téléphone pour le retourner afin qu'il cesse de les déranger ; si Rainbow69 s'avérait être cet homme amateur de drag queens et d'alcool, et porteur de dossiers intéressants, il le découvrirait plus tard.

« J'ai appris que ta femme est arrivée. Elle va bien ? »

Il se risqua à reprendre la bouteille à l'irlandaise pour combler le vide créée dans son verre.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Sam 26 Jan - 21:52

Dans la bouche de quelqu'un d'aussi sulfureux et malsain que Legence, le prénom d'Aidan aurait été une prière qui sonnait faux. Ceci dit il ne l'appela que par son statut par rapport à Dei ce qui contenta suffisamment l'instinct animalement possessif de cette dernière pour qu'elle consente à lui laisser la bouteille. Sa cigarette toucha dangereusement vite à sa fin, normal pour une fumeuse de cigare et de pipe, et l'irlandaise l'écrasa dans le pot qui servait de cendrier.

-Elle va bien. Elle fait ses affaires comme d'habitude.

Et comme d'habitude, Deirdre ne s'en mêlait pas. Elle donnait toujours strictement sa position changeante à sa femme, et cette dernière s'était pris un appartement dans un endroit banal donc stratégique où elle lui rendait visite le plus souvent possible. Mais pour tout ce qui était illégal (et ça continuait probablement à l'être du côté d'Aidan) chacune s'occupait purement de ses propres affaires.

-Je ne te retourne pas la question, fit-elle remarquer.

Deirdre ne s'occupait pas de ce qui sortait du mariage, et aussi loin que la narratrice s'en souvienne, cette crapule n'était pas mariée. Elle surprit le mouvement sur le téléphone et hésita à se faire toute petite : Deirdre ne s'imposait jamais quelque part si elle n'était pas payée pour.

-Ça manque de tequila et d'un feu de camp, hm…? souffla-t-elle, frictionnant ses bras marbrés.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 27 Jan - 14:00
Pussycat pouvait comprendre qu'on ne veuille pas se mêler des affaires de son conjoint ; il n'avait jamais voulu le faire, avec Wyatt, même si ça avait finalement été le cas, quand son mec avait décidé de se faire élire dans le Bronx.
Ça n'avait pas très bien terminé, et maintenant, Leg vivait sa vie avec ses affaires, sans conjoint, et des plans cul. Il confiait principalement sa protection à un mec qu'il ne baisait pas, ce qui était un minimum pour rester en vie le plus longtemps possible.

« Nah tu les connais pas tous », répondit-il dans un rire franchement amusé à la remarque de Dei.

Il n'avait plus fait allusion à ses fiançailles à partir du moment où il avait viré la bague quand Wyatt s'était retrouvé en taule ; comme si tout avait été dit alors qu'il n'en avait jamais causé.
Du pur Legence.
Impossible de savoir ce que ça lui avait fait, il était parfois aussi inexpressif que les chats auxquels il ressemblait.

« Ah, c'est clair. Mad me manque, en plus, j'espère qu'elle va bien avec cet hiver à la con. »

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 27 Jan - 14:51

-Qui sait.

En vérité elle ne savait même pas qu'elle en connaissait ; elle avait tenté à plusieurs reprises de faire disparaître le seul dont elle avait réellement eu connaissance et soyons sérieux deux minutes : elle n'avait ni le temps ni l'envie de reprocher d'exister à tous les kilomètres de queue que son acolyte s'était enfilé.
Suspendue dans le temps à côté de Leg, Deirdre regarda de travers un point indéfini tour se se disant qu'il devait avoir énormément confiance en elle pour rester aussi proche physiquement, parce qu'elle aurait pu le tuer plusieurs fois depuis sa pénétration dans la planque. C'était pas l'envie qui lui avait manqué depuis qu'ils se connaissaient.

Quand Leg mentionna l'hiver, Deirdre porta instinctivement ses yeux sur la fenêtre. La tempête postillonnait sur une vitre que la langue de la nuit venait lécher de son obscurité glaciale. Le dernier souvenir réellement marquant qu'elle avait de l'hiver New-Yorkais, c'était son internement en 2017.
Hiver à la con, ouais.

Le téléphone vibra sans qu'elle n'en voie l'écran. Tout ceci acheva de la glacer. Elle se décolla de la table.

-J'ai froid, je vais tenter de rentrer.

Le malaise face à cette ville qui a pour l'instant les engloutissait du miasme de l'inconnu était palpable ; Mad manquait à Leg et Dei crevait de froid. Rien ne tournait rond ici.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime
Legence Ellroy
Legence Ellroy
Messages : 159
Date de naissance (rp) : 15/02/1986
Localisation (rp) : A l'hôtel ou ailleurs lorsqu'il veut bien
Emploi (rp) : Trafiquant, soi-disant promoteur immobilier
Statut civil (rp) : Célibataire
Life : 1m86, un port de tête d'empereur, un regard de chat, toujours bien sapé, accompagné d'un grand Noir qu'il appelle Rotschild.


Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
50/1000  (50/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 3 Fév - 21:09
Pussy s'adossa à sa chaise le plus nonchalamment du monde, étirant ses grandes jambes et prenant tout l'espace avec une certaine raison ; c'était chez lui, en fait, il avait le droit. Il fit tourner dans son verre le fond de whisky qui y restait. Il acquiesça, tout en se contredisant immédiatement en parlant ; du pur Leg quoi.

« Il fait froid dehors, tu devrais faire attention. »

Le froid malgré les apparences n'était pas l'ennemi principal à Sarajevo, mais il ne s'étendit pas sur la question parce que son acolyte devait savoir ce qu'elle faisait. Il se leva après avoir terminé son whisky, le ventre réchauffé du coup, récupéra son téléphone portable et ouvrit son application ; avec ça, il finirait de passer la nuit au chaud c'était certain.

« Bonne nuit alors, on se recroisera sans doute. »

Il fit un sourire à Deirdre, qui paraissait sincère.

_________________

Les contes du Chat Perché
Il y a tant de saloperies dans le monde
Que tout le monde se fout du scandale à présent

Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly