RemonterDescendre
 

Whatever it takes - Slavina

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 10 Déc - 22:09
Il enroule son bras autour de ma taille et ce simple geste suffit à me coller des papillons dans le bide. C'est quand même impressionnant comme on peut passer du plus profond gouffre de désespoir aux plus hauts sommets de félicité en quelques heures seulement. Je devrais être habituée mais non, j'en suis surprise à chaque fois. Je dodeline de la tête. Descendre à la boulangerie acheter des viennoiseries, préparer le petit-déjeuner et bosser, ouais. J'ai un petit peu travaillé quand même. Pas autant que j'aurais dû, c'est vrai, mais vu les circonstances c'est toujours mieux que rien.

Contrairement à lui, je picore dans les différentes assiettes disposées à table, sans me servir réellement, je n'ai pas très faim ce matin. Rien que ça ? Tu sais t'es plus tout jeune, on devrait se contenter d'une balade en calèche, c'est plus prudent. Mon regard brille de rire contenu et je me fais pardonner ma moquerie d'un baiser sur sa joue. Je ne peux pas l'embrasser sur la bouche, c'est la peine s'il prend le temps de respirer entre deux fourchettes tant il est affamé ! Je me retiens de rire une nouvelle fois et je hausse les épaules, feignant l'indifférence. Ce n'est pas grave, tu ne veux pas me dire ce qu'est mon cadeau...? Tu ne sauras pas quelle surprise je te réserve pour ce soir... Oui, demain je bosse, mais demain est un autre jour et en attendant, j'espère qu'on va passer une journée mémorable, et une soirée tout aussi bien.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 10 Déc - 23:29
"ha ha ! fais gaffe, je peux encore te battre avec les trottinettes. ca ressemble à un déambulateur, je serais forcément meilleur que toi."
aujourd'hui, je me sens en pleine forme et ça ne me dérange pas du tout de plaisanter sur notre différence d'âge. Je suis encore assez en forme pour défendre ma femme et pas que !

"Parce qu'il y a une surprise pour ce soir ? Humm déjà que j'ai été spolier de mon réveil de sieste, je sais pas si je vais te croire. Est-ce que c'est une surprise avec de la dentelle et du sexe ?" Je demande ça sans aucune once d'innocence, parce que je l'ai sur mes genoux figurez vous et que j'aime le contact de son corps contre le mien, sa chaleur. Je ne suis jamais indifférent, jamais. Même quand je mange comme un ogre.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 8:04
J'écarquille les yeux, faussement outrée. Spolié ?! C'est toi qui t'es levé, fallait attendre que je vienne te chercher ! J'aurais fini par venir, en plus, je n'aurais pas laissé la bouffe refroidir. J'ai un sourire mutin en ajoutant : C'est dommage pour toi en plus, t'imagine pas à côté de quoi t'es passé... Je me tourne un peu mieux, repose ma fourchette parce que j'ai suffisamment mangé -picoré serait un terme plus juste- et j'enroule un bras autour de son cou. Mes doigts viennent se poser sur sa nuque et j'acquiesce. Disons plutôt que la surprise est compatible avec la dentelle et le sexe... Et même que c'est inclus dedans. Mais ce n'est pas la surprise en elle-même, pas à proprement parler.

Il est nu contre moi tandis que je me suis habillée pour sortir, avec une robe et des collants, je n'allais pas lui faire l'affront de porter un jean alors qu'on vient de se réconcilier, il aurait pris ça pour une déclaration de guerre ! Je me penche sur lui, frotte doucement mon nez au sien en happant son regard jusqu'à ce qu'il déglutisse et se résigne à ne pas engloutir une autre bouchée tout de suite. Je mordille sa lèvre inférieure tout doucement. Mais tu vas devoir attendre ce soir, moja duša...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 10:50
"J'allais pas rester encore au lit et ça sentait bon. En plus t'as pas mis le réveil, diablesse" Elle a triché ! Voilà le fond du problème, sinon on sera encore au pieu moi j'dis !


"Humm pas maintenant ? Pour la surprise tu veux dire ? Parce que pour le reste, je veux tout et tout de suite zlato ! Tu crois pas que je vais sortir sans avoir foutu en l'air tes collants ? " J'ai un rire gras en glissant ma main sous sa robe, cherchant l'endroit où je pourrais accrocher le lycra pour le saccager. Mes doigts crissent sur les fibres soyeuses. J'en attrape un bout pour le faire claquer contre sa chair, d'un geste joueur.

Mes lèvres happent les siennes, avec une drôle de douceur parce qu'une vague d'amour et de tendresse me submerge au même moment. "Tu vas vraiment me faire poireauter jusque ce soir ou j'ai droit à un extra ? Parce que j'ai grave envie de ta bouche, moj andjeo..."



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 10:56
Je bat des cils, un air innocent sur le visage. Quoi ? Mais je n'ai jamais dit que je mettrais le réveil... Je t'ai demandé à toi de ne pas le mettre. J'ai seulement dit que je te réveillerais... Je n'ai pas dit quand. Un sourire angélique ponctue mes propos et je lui vole un baiser au passage. Je m'en veux presque d'avoir fait à manger trop tôt, il ne se serait sans doute pas réveillé si ça n'avait été à cause de l'odeur et il avait visiblement besoin de dormir plus que ça... Moi je suis encore K.O. mais j'y penserais plus tard, je ne suis pas sûre de trouver le sommeil, même ce soir... Il y a encore la question du divorce qui tourne en boucle dans mon esprit depuis notre conversation et je n'arrive pas à me décider.

Sa répartie me fait rire et je secoue la tête. C'est ta faute, quand tu m'as dit que tu m'accompagnais, ma valise était déjà prête ! Si j'avais su, je n'aurais emporté que des bas. Je n'ai pas eu le temps de la refaire le matin du départ, ou plutôt je n'y ai même pas pensé tant je peinais à croire qu'il m'accompagne vraiment. Les culottes fendues et les bas ne m'auraient servi à rien sans lui, alors je n'en ai pas prévu et je n'en ai pas gardé à l'appartement non plus, j'ai déjà rapatrié toutes mes fringues à Sarajevo.

Ses lèvres trouvent les miennes et ma main se fait plus douce sur sa nuque, remonte dans ses cheveux auxquels je ne peux plus m'accrocher. Mmh je crois qu'on a le temps pour un extra... Je mords sa lèvre inférieure, esquisse un sourire. Recule ta chaise, moja duša...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 11:28
"hummf tu joues sur les mots, je crois bien que tu m'as piégé srce moje ! J'aurais du me méfier de ton air angélique..." Elle a raison, si elle n'avait pas fait à manger, je dormirais encore mais ces deux heures ont suffi pour que je me sente en forme. Avec mon boulot et mon passé, j'ai l'habitude des sommeils fractionnés et je m'endors profondément aussitôt que je peux quand je suis fatigué. Je récupère vite.

"C'est pas grave, on va faire du shopping...on te trouvera des bas, frileuse femme que tu es." Et elle n'a pas besoin de mettre de sous-vêtements si vous voulez mon avis, c'est une perte de temps et d'argent ! ha ha.

Je frémis d'amour et de désir, ce désir qui s'enroule autour de mes reins tout doucement. Cette fois quand je déglutis c'est parce que ma bouche s'est brusquement asséchée à son acquiescement. Et quand elle me demande de reculer ma chaise, je m'exécute avec un empressement qui trahit à la fois ma surprise et mon ravissement. Est-ce que je n'ai pas une chance extraordinaire d'être marié (ou en couple, chipotons pas) avec une telle femme ?


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 11:41
Tu n'as pas encore compris que je ne suis jamais angélique ? Tu devrais pas te fier à une voleuse, mon amour... J'ai peut-être l'air d'être une femme respectable en apparence, je n'ai pas abandonné mes activités illicites pour autant. C'est seulement que depuis mon arrivée à Sarajevo, je n'ai pas encore osé me remettre dans le bain. Je ne sais pas comment les choses fonctionnent là-bas, je ne sais pas où aller, à quelles personnes je peux m'en prendre sans risques que ça me retombe sur la gueule ou même comment s'organisent les flics. Je n'ai pas spécialement envie de me retrouver dans une prison slave, vous voyez ? Ni d'avoir une mafia ennemie des Tigrovi sur le dos parce que je serais allée voler la mauvaise personne...

Je suis surprise de son étonnement, ce n'est pas comme si j'avais pour habitude de me refuser à lui pourtant ! J'accède toujours à tous ses désirs, et ce n'est pas vraiment par bonté d'âme si vous voulez tout savoir. C'est juste que j'ai absolument tout le temps envie de lui, et j'aime autant quand on baise que lorsque je m'occupe de lui. Comme il recule sa chaise, je l'embrasse à nouveau avant de descendre de ses cuisses pour m'agenouiller devant lui. Il est encore à poil et sa queue frémit déjà. Les mains posées sur ses jambes que j'écarte légèrement, je me penche pour passer ma langue le long de son sexe, les yeux mi-clos, déjà concentrée sur les réactions de son corps. J'ai dit qu'on avait le temps pour un extra mais en réalité, nous ne sommes pas pressés du tout et j'ai envie de prendre mon temps.

Alors je joue avec lui. Quand il tressaille, se tend, soupire, je l'abandonne pour glisser ma langue sur son ventre, poser ma bouche sur sa cuisse que je mords sans la marquer. Je reviens vers sa queue quand son souffle s'apaise, l'enveloppe de mes lèvres pour la sentir gonfler, emplir ma bouche.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 12:04
"Je sais mais l'amour m'aveugle, moj andjeo et ton air mignon aussi" Je soupire faussement désespéré par cet état de fait. J'aime qu'elle joue les princesses et les capricieuses avec moi, j'aime lui passer toutes ses lubies parce que j'ai le sentiments d'être alors celui qui compte pour elle, qui lui apporte ce truc qui fait la différence peut-être. J'aime qu'elle soit mutine, joueuse, j'aime son rire, ses coups de griffes tendres, son air de chatte qui a bu tout le lait. Elle est belle ma voleuse, sexy et je suis amoureux d'elle.

C'est du métal liquide, brulant, qui coule dans mes veines quand elle s'agenouille. La posture est déjà très excitante avant même que sa langue trop habile vienne achever de me rendre fou. Ses baisers, ses morsures, m'excitent infiniment et j'ai du mal à ne pas céder à la pulsion de forcer la gâterie. J'accroche mes mains au coté de la chaise pour éviter de prendre la nuque de Nina. Elle peut jouer - un peu - avec moi si elle veut, j'ai envie de réapprendre ce coté là entre nous, quand es derniers temps je ne supporte que mal la frustration et je courre direct au plaisir. Je geins brusquement quand elle me prend dans sa bouche. Je l'emplis, bute sur son palais, sa gorge de velours. C'est chaud et trop bon mais trop doux pour risquer de jouir. Je réclame sans la toucher mon bassin se tendant vers elle naturellement "encore, encore ..."

Je tiens un peu mais je craque rapidement, faisant foin de toutes mes résolutions quand je bascule dans la lame de feu qui me submerge. Je lâche la chaise pour agripper les cheveux de Nina et je pousse sa tête vers moi pour qu'elle m'engloutisse plus fort et surtout plus vite. Je cherche à imposer le rythme.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 11 Déc - 12:12
C'est ce à quoi j'aspire moi aussi, réapprendre le jeu, la patience, ces instants où on flirte avec les limites du plaisir. Mais il ne me laisse plus faire, il ne m'a plus laissée faire depuis que nous nous sommes retrouvés, ou jamais réellement en tout cas. Je me fiche que ce soit trop doux pour qu'il vienne, ce n'est pas ce que je veux. Je ne suis pas à la recherche du plaisir immédiat, je ne veux pas qu'il jouisse vite et qu'on se déprenne l'un de l'autre comme si de rien était. Je veux prendre le temps de le faire languir, lui apprendre à être patient à nouveau, à me laisser la main... Et je sais déjà que ça va être compliqué, rien qu'à la façon dont il se tend vers moi en me réclamant.

Ses mains s'accrochent à mes cheveux et il force le passage plus loin entre mes lèvres, envahissant ma bouche plus fort. Je le laisse faire le temps de quelques coups de reins avant de presser mes mains sur son bassin pour le repousser. Je libère sa queue du carcan de ma bouche, murmure d'une voix rauque : Laisse-moi faire, laisse-moi faire molim te... Je me redresse, en appui sur les genoux pour venir chercher sa bouche dans un baiser langoureux. Ma main glisse entre ses cuisses, enveloppe sa queue que je masturbe de coups de poignets lents avant de répéter : Molim te...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 13 Déc - 14:52
Je gronde de satisfaction pure quand elle cède et que je peux aller et venir plus fort. Mon esprit est déconnecté parce le plaisir brut auquel j'aspire. Et puis elle m'échappe et sur l'instant je ne comprends pas, j'ai juste un couinement de frustration avant qu'elle ne m'embrasse. Le sang pulse dans mes tempes comme dans ma queue sous sa main métronome qui me pousse à en vouloir tellement plus. Mais elle me gronde avec douceur, de ce ton qui me fait tenir tranquille brusquement, qui me fait lui obéir bien que d'autres désirs ont envahi mon esprit. A nouveau je m'agrippe à la chaise en essayant de me faire sage, de dompter mes pulsions pour la laisser faire. C'est compliqué, je ne sais plus m'en remettre à quelqu'un, c'est symptomatique, je n'ai pas assez de lâcher-prise pour ça. Pourtant je le sais, je m'en rends compte, et je me souviens aussi des délices quand j'avais passé le cap, quand je lui laissais les rênes. C'est cette mémoire qui fait que j'accède à sa requête dans un soupir douloureux, suppliant, sans que les mots passent la barrière de mes lèvres.




_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jeu 13 Déc - 15:17
Bien-sûr, il y a toujours le risque qu'il me repousse, qu'il refuse ou bien même qu'il s'énerve s'il est déjà parti trop loin. Autrefois je craignais, autant que je cherchais à provoquer je l'avoue, ces accès de rage. Mais je ne veux plus rien craindre de lui aujourd'hui. Je le pensais, avec toutes les fibres de mon être, je veux qu'on soit une équipe, une famille, qu'on ne fasse qu'un... Et pour ça il ne peut pas y avoir de tabous entre nous, et par dessus tout je ne peux pas avoir peur de lui. Alors j'attends. Une légère pointe d'appréhension dans le bide, mes lèvres tout contre les siennes. Il n'a pas besoin de parler pour que je comprenne qu'il cède. Je le vois à sa façon de relâcher mes cheveux pour s'accrocher à la chaise, à son regard qui s'assombrit sous la torture que lui impose le contrôle que je lui demande. Je le gratifie d'un long baiser reconnaissant, ma langue caressant la sienne avec une volupté qui me damne. Je flatte sa queue avant de relâcher ses lèvres et de retomber sur mes talons pour me pencher sur lui de nouveau.

Bien que j'en meurs d'envie, je ne veux pas reproduire les erreurs passées et aller trop vite. Je veux repousser ses limites, pas vraiment les pulvériser... Pas encore en tout cas, on est trop fragiles pour ça. Ma main gauche se pose, ferme et possessive, sur sa cuisse, la droite glisse entre ses jambes pour envelopper ses testicules et je me penche pour prendre sa queue entre mes lèvres. Il coulisse loin dans ma gorge, ma langue glissant sur sa hampe et j'étouffe un gémissement quand il bute au fond de ma gorge. Je laisse au plaisir le temps de grimper lentement, sans réellement le faire languir pour autant. Cette fois je ne me retire pas, ne cherche pas à ralentir, je vais seulement beaucoup plus lentement que ce qu'il voudrait, je le sais. J'attends qu'il gémisse pour accélérer, que son corps se tende plus fort vers le mien, qu'il perde le souffle. Alors seulement j'augmente la cadence, les yeux mi-clos, je le suce vite et fort, ma main venant en renfort de ma bouche pour le mener au bout.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 14 Déc - 11:10
Je suis récompensé de ma docilité et ça fonctionne bien avec moi, je dois l'avouer, je ferais tout pour lui plaire et qu'elle m'aime. Même dans mes moments de "mauvaise tête", quand je suis borné, buté, agressif dans ma mauvaise foi, il y a encore ce truc qui essaye de m'empêcher de passer la ligne rouge pour ne pas perdre Nina. Encore plus depuis que j'ai tant à me faire pardonner !

Je laisse le plaisir prendre le dessus, me détendant et acceptant qu'elle mène la danse jusqu'à ce qu'enfin elle me mène à l'extase. Je me laisse porter par les vagues de plaisir, qui refluent après le tsunami. j'attire Nina contre moi, ou elle remonte, je ne sais pas mais toujours est-il qu'elle est dans mes bras, ma bouche sur la sienne. Je ronronne des volim te à peine chuchotés parce que mon cœur bat trop fort, le souffle me manque sous le flot d'amour qui me noie de bonheur. Longtemps je la tiens serrée contre moi à chercher ses baisers et ses caresses, avant d'accepté de me déprendre d'elle. "Je devrais aller m'habiller mon ange..."




_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 14 Déc - 11:19

Je suis soulagée qu'il se laisse aller, j'ai la sensation de le retrouver enfin... au moins un peu. Je suis prête à m'armer de patience pour l'apprivoiser de nouveau, s'il est prêt à faire de même pour regagner ma confiance. Je reviens vers lui, d'abord debout, son visage contre ma robe tandis qu'il reprend ses esprits, jusqu'à ce qu'il m'attire sur ses genoux où je m'assois dans un soupir de bien-être. Je l'enlace, mes mains dans ses cheveux, nos souffles qui se mêlent inlassablement. Je caresse sa nuque, ses épaules, son dos en récompense de la confiance qu'il me témoigne encore malgré toutes ses réticences à baisser la garde. Je trace du bout des doigts les contours de son visage, éperdue de gratitude et d'amour, acquiesçant dans un sourire serein lorsqu'il retrouve l'usage de la parole. Vas-y, je t'attends. Je l'embrasse une dernière fois et me lève pour le laisser filer.

Pendant qu'il se prépare, je débarrasse la table en grignotant quelques restes, et je vais me maquiller dans la salle de bain, chose que je n'ai pas pris le temps de faire ces derniers jours. Quand il est prêt lui aussi, j'enfile des gants, un bonnet et une écharpe -on vous a déjà dit que j'étais frileuse ?- et on peut sortir pour aller au marché de Noël. On n'a pas pensé à louer de voiture, et je n'ai qu'une moto ici, alors on prend un taxi pour s'y rendre. Durant tout le trajet, je reste contre lui, sous son bras, ma tête posée contre son torse, à regarder par la fenêtre la ville qui défile. Dieu que New-York peut me manquer... On n'a toujours pas fait notre sapin... J'aimerais bien trouver des décorations au marché, pour pouvoir les mettre chez nous quand on rentre...



_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 14 Déc - 13:45
J'enfile ma dernière tenue propre, les autres sont dans la machine à laver. C'est un treillis noir et un pull noir à l'écusson des tigrovi parce que mes placards sont composés à 90% de ça et puis c'est confortable. J'enfile mes rangers avant et je prends ma veste. C'est bien les cheveux courts - enfin plus courts- je ne galère plus à me coiffer. J'ai des gants, que je fourre dans ma poche, un bonnet, idem. Le trajet en taxi est un moment de paix douce, juste un de ces moments qui font que je reviendrais toujours même après la pire dispute. (oui parfois ça prend du temps, genre 14 mois, mais en fait on ne s'était même pas disputé quand j'ai pris ma décision, quand je suis parti. C'était...autre chose.)

"ok, il doit y en avoir des milliers sur le marché, y aura le choix. Tu as une idée déjà ou tu fonctionnes au coup de cœur ? Si tu veux que je dise à Cam d'aller chercher un sapin et de le mettre dans l'appartement ? Comme ça on n'aura plus qu'à le décorer. Comme il doit nourrir le chat..." Je chipote ses mains gantées entre les miennes, amoureusement, et jusqu'à destination. Je paye le taxi qui nous laisse juste avant le marché, il ne peut aller plus loin. J'enfile mon bonnet et mes gants à mon tour, et niche Nina contre mon flanc, pour qu'on adopte cette allure de tortue qu'on ne prend plus depuis des mois ! Mais ici, c'est différent de Sarajevo et l'ambiance de Noël, la ville de NY, tout ça me rappelle notre premier Noël avant que tout parte en couilles. Je crois qu'à cette époque là j'ai été le plus heureux, après l'overdose de Nina et la découverte du mensonge d'Ornella, le créneau était serré !

J'entraine Nina vers les stands, la protégeant de la foule déjà dense ! C'est fou, rien à voir avec Sarajevo, sauf les jours de manif, ha ha. "Je crois que je devrais ramener des gâteaux ou un truc comme ça pour mettre au QG"



_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Ven 14 Déc - 13:53

Je dodeline de la tête. J'avais ma petite idée... J'aurais voulu faire tout en rouge et blanc. Parce que ce sont les couleurs les plus représentatives de Noël et que je tenterais l'originalité les années suivantes. Pour ces fêtes que je vais passer loin de chez moi, c'est idiot mais j'aimerais que l'appartement me plonge dans l'ambiance de Noël à chaque fois que je passe la porte. Moi j'ai envie de faire de cet endroit un cocon dans lequel on se sentirait bien tous les deux, et je ne désespère pas d'arriver un jour à me sentir réellement chez moi là-bas. Je crois que ça passe aussi par le fait de se créer des souvenirs dans ce genre-là, comme une "vraie" famille. Tu peux lui demander oui, mais je voudrais pas l'emmerder avec ça... Disons que son frère est déjà bien gentil de passer nourrir le chat. C'est pour l'instant le seul de la famille Drazavic auquel je n'ai rien à reprocher, et je suis même pleine de bonne volonté pour m'entendre avec lui si vous voulez tout savoir !

Un frisson me parcourt l'échine quand il me ramène contre lui, à moi ça me manque terriblement ces gestes câlins en public qui sont si mal vus à Sarajevo. Je passe mon bras autour de sa taille, ma main fermement accrochée à son flanc, sous sa veste, et de mes doigts libres je remonte mon écharpe jusque sous mon nez. Bonne idée, oui. Tu sais que je peux cuisiner, aussi ? J'suis bonne pâtissière, mh, si la bouffe américaine te manque, suffit de demander. Je sais bien qu'on n'est pas vraiment réputés pour notre gastronomie, mais on a quand même quelques trucs vachement bons. Je souris comme une gamine en passant devant un stand dont l'odeur me fait saliver. Mh, des biscuits au pain d'épices, j'en veux !



_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 16 Déc - 23:01
J'ai un large sourire ravi parce qu'on a la même idée "rouge et blanc c'est ce que je pensais ! Avec du doré. Tu peux pas faire un sapin à Sarajevo sans mettre du doré, c'est pas concevable !" Je la presse contre moi, embrasse farouchement son cou et parce que je suis d'humeur foutrement romantique, j'ajoute "on va mettre des petits anges qui seront moins mignons que toi. Ce sera charmant." Oui j'ai dit charmant, un mot que j'utilise jamais mais pourquoi pas !

"Je sais bien que tu sais cuisiner moj andjeo. Et j'aimerais des hamburgers, j'adore, tu sais. On devrait acheter une friteuse aussi. Mais j"aime bien aussi cuisiner, ça me dérange, tu manges comme un moineau de toute façon..." Quoique le moineau a subitement faim et Nina m’entraîne vers le stand de biscuit avec un tel enthousiasme enfantin que ça me fait me rire. "choisis ceux que tu veux" Je paye ceux qu'elle veut prendre et j'achète aussi une boite pour amener au QG, une grosse boite parce que ce sont tous des morfals !

J'ai envie de châtaignes grillées dont l'odeur m'attire, mais je renonce parce que les dépiauter c'est galère et à choisir je préfère avoir les mains libres pour Nina, marcher contre elle, porter ses affaires, pourvoir lui caresser le flanc à ma guise, l'embrasser en marchant. "Est-ce que tu veux faire du patin à glace srce moje ? Avant qu'on soit trop chargés, j'aurais du prendre un sac à dos, mais je peux surement en trouver un au marché." Je n'ai plus la veste que j'avais acheté il y a deux ans. Je l'ai laissée en partant, je n'ai quasiment pas pris d'affaire, juste mes pulls tigrovi et quelques treillis, et bien sur mes armes. Je ne pense pas qu'elle ait gardé mes fringues ! De toute façon, je ne pourrais pas mettre ça chez moi, ce serait trop bizarre !


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 7:52
J'ai une grimace de dépit à sa précision. C'est vrai, c'est obligé ? Je soupire, feins la réflexion avant de céder. Bon d'accord... Un peu de doré. Juste un peu. Je ne suis pas une grande adepte des paillettes, du doré et de ce genre de choses dans la déco, mais Noël reste une occasion particulière. Et si en plus ça signifie qu'il s'implique dans tout ça, je ne vais certainement pas dire non ! J'éclate de rire, secoue la tête. Non, non, pas des anges. Le doré, oui, les anges non, faut pas pousser non plus. Moi aussi je suis surprise qu'il emploie le mot "charmant", mais je ne relève pas, il va encore dire que je me fous de lui.

C'est pas vrai, je mange mieux qu'avant. Toujours en petites portions, mais j'ai globalement un appétit plus... Stable, disons, que lorsqu'il m'a rencontrée. Il aurait pris peur s'il m'avait vue après son départ. Pendant la seconde cure de désintox, après mon overdose, je ne mangeais plus rien, je n'avais jamais été si maigre, parce qu'à ce stade on ne peut plus seulement parler de minceur. Mais je me suis bien remplumée depuis. Je te ferais des burgers, c'est promis. Quand tu seras en manque de malbouffe. Je lui vole un baiser dans un sourire avant de choisir les biscuits au pain d'épices enrobés de chocolat noir. Bon sang rien que l'odeur me fait saliver.

Je prends ma décision en avisant la piste de patin à glace, complètement prise d'assaut, il y a une queue infinie juste pour récupérer les patins. Je grimace, secoue la tête. Non, je préfère pas, j'ai la flemme d'attendre et y a beaucoup trop de monde, on va se rentrer dedans... On trouvera bien des endroits où en faire à Sarajevo, non ? Je l'entraîne avec moi un peu plus loin, entre les stands du marché, en quête de décorations pour le sapin. On achète des boules de Noël en verre, l'une remplie de plumes rouges, l'autre d'une poudre neigeuse et la dernière d'étoiles dorées. Parfait. Je grignote mes biscuits tout en me serrant contre lui, réclamant un baiser entre deux bouchées sucrées. L'air de rien, alors qu'il paye pour une autre guirlande, je lance : Au fait il faudra remballer tes affaires, on ne dort pas chez moi ce soir...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 15:13
"Oui c'est vrai, tu manges un peu mieux qu'avant." Et c’est un soulagement. Je ne peux pas être à la fois son mari (*sic*) et jouer le rôle du gardien - que ce soit pour la dope ou l'anorexie latente. C'est un trop lourd fardeau, j'ai trop de problèmes moi-même pour être efficace et la peur de l'overdose, des tentatives de suicides volontaires ou inconscientes, sa façon de se laisser couler quand moi je pète un câble, c'est une responsabilité trop lourde où je me suis noyé. Dans le passé on s'est tiré tous les deux vers le fond plus qu'on a été capable d'aider l'autre. On était trop fragile l'un et l'autre pour être un soutien solide, fiable. C'est pour ça qu'après l'avortement, j'ai pété un plomb, j'ai fui. Je souris pour chasser ces sombres pensées et je lui tapote les fesses avec un air goguenard "ça me plait bien"

J'étouffe un léger rire rauque en commentant "je suis toujours en mal de malbouffe, srce." C'est même la base de mon alimentation, tendance heureusement tempérée par les plats familiaux du Klan quand j'y suis ! On s'écarte de la piste de patinage, bondée à cette heure et on continue à flâner en achetant des bricoles et des décorations. J'achète même un élan - ou est-ce un renne ? - en peluche, pour poser sur le dessus de cheminée. Je le trouve marrant.

"on dort pas chez toi ? ha ? Mais....qu'est-ce qu'on fait ce soir du coup ? Mes affaires sont dans ta machine, faudra pas rentrer trop tard si je dois les faire sécher avant de partir."




_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 15:28

Je ne crois pas que mon poids ait jamais réellement influencé sa libido... Durant tous ces mois qu'on a passés ensemble, j'étais bien plus mince qu'aujourd'hui, beaucoup plus fragile aussi et pourtant il me désirait avec bien plus de rage, bien moins de contrôle que ce dont il fait preuve aujourd'hui. Avant, même une sortie aussi banale qu'une promenade au marché de Noël virait très vite à la torture tant on était incapables de se tenir loin l'un de l'autre. Est-ce seulement parce qu'on a mûri ? Je ne sais pas encore dire si c'est une bonne chose à mes yeux ou pas... Je sais seulement que c'est nécessaire parce qu'à Sarajevo les mœurs ne sont pas les mêmes qu'ici, et puisqu'on n'a pas le choix, j'essaie de ne pas me poser trop de questions. Ce qui compte réellement, c'est ce qu'on fait, ce qu'on est lorsqu'on est ensemble, juste tous les deux. Je réponds pourtant avec un sourire mutin, sans réel reproche, rien qu'une petite provocation : Humm vraiment ? Tu devrais en profiter plus que ça, alors.

Je papillonne des cils, un sourire amusé aux lèvres. Ce qu'on fait ? Tu verras ce qu'on fait quand on y sera... T'en fais pas pour tes fringues, on les foutra dans le sèche-linge. On termine d'abord notre balade, en achetant encore quelques conneries, notamment un béret en laine pour moi, où je plaisante en disant que si je veux être une vraie femme de Tigrovi, je dois avoir l'uniforme. Je fourre dans mon sac à main les biscuits que je n'ai pas encore mangés, et on reprend un taxi pour rentrer. A l'appartement, on met ses vêtements dans le sèche-linge en mode rapide, ce qui fait qu'on n'a qu'une heure à tuer avant de pouvoir partir.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 15:49
Je gronde de rire contenu mâtiné de ce tempérament possessif et de désir aussi, le regard brillant "c'est vrai, je devrais..." En public, je suis devenu beaucoup plus pudique, méfiant, sur mes gardes. Même ici à NY, il y a toujours un coin de mon esprit qui est en hyper vigilance, parce qu'à Sarajevo, je n'ai pas exactement que des amis. Si être un Tigrovi m'apporte protection et soutien, j'hérite dans le même temps d'ennemis. Ce qui ne m'empêche pas de me risquer à glisser rapidement sous sa robe - à l'abri d'un portant de fringues - pour caresser jalousement ses fesses gainées de collants (quelle hérésie ! )

Je fronce légèrement les sourcils, intrigué, tentant d'obtenir des informations qu'elle ne lâche pas "quand on sera où ?" Je la trouve belle avec son béret "attends je te le mets" Je lui pose fièrement sur les crânes, comme les militaires de chez moi. J'achète un cadeau pour Cam, des gants en cuir fourrés, je trouve une bouteille de bourbon vieilli pour mon père et une ceinture très chic pour mon oncle. J'aurais voulu prendre quelque chose pour Sonja mais je n'ose pas alors j'achète juste des friandises pour les donner aux filles du Pussynight. Ça leur fera plaisir. Quand on rentre, je suis chargé et je dépose tout dans la chambre avant de m'occuper de mon linge.

L'heure qui suit se finit au pieu avec Nina après que je lui saute dessus. Quand la sonnerie du sèche linge retentit, j'ai le visage entre ses cuisses pour achever de la faire jouir une nouvelle fois, alors que je suis moi-même repu. Je remonte contre elle pour la prendre dans mes bras, heureux de l'odeur de nos corps mêlés, de l'air saturé de sexe, de chaleur, de bien-être. Je n'ai pas envie de bouger même si je suis vaguement curieux de savoir ce qu'on fait ce soir. Je prie pour que ce ne soit pas une autre soirée avec ses amis, ses amants passés. Je caresse le visage de Nina en demandant encore une fois - ça fait au moins dix ! J'essaye de l'avoir à l'usure dans la détente d'après le sexe. Je ronronne plus ou moins subtilement (la subtilité d'un char d'assaut dans un couloir) "on fait quoi ce soir zlato ? Tu es sure que tu veux pas rester à l'appart ?"


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 17:39
Pendant qu'il fait tourner son linge, j'en profite pour ranger mes affaires et mettre aussi tous les cadeaux et babioles achetés dans une grande valise. Heureusement qu'il n'a rien pris pour Sonja, ça aurait créé un incident diplomatique et je crois que je l'aurais foutu moi-même dans l'avion pour Sarajevo, sérieusement ! De toute façon les cadeaux, les gens qu'on retrouve à Sarajevo, plus rien n'a d'importance parce que je finis dans ses bras, le seul endroit au monde où je veux être jusqu'à la fin des temps. Après avoir exulté une énième fois contre sa peau, je me demande pourquoi on s'obstine à sortir de notre pieu. Je crois que c'est pour laisser le désir s'installer, juste un peu, et prendre encore plus de plaisir à se retrouver. Certains s'absentent quelques jours, une semaine pour attiser le manque.. Il nous suffit de quelques heures.

Je le ramène contre moi, frotte mon nez à sa peau dans un soupir. Tu sais quoi ? On devrait y aller maintenant, que tu arrêtes de me harceler de questions. A cette heure-là, on peut enfin récupérer les clés. Je l'embrasse longuement et on s'extirpe enfin du pieu pour se rhabiller et remballer nos affaires. Récupère tout, on ne repassera pas ici. Je laisse volontairement planer le mystère encore un peu, parce que je crois qu'il commence à devenir fou d'impatience ! Quand on est prêts tous les deux, on rappelle un taxi qui nous conduit au William Vale, un hôtel dans Brooklyn, donc pas très loin de chez moi... Mais un putain d'hôtel.

Dans ma robe noire, avec mes escarpins, et même mon béret sur la tête, je ne crois pas que je fasse trop tache dans le décor, au contraire. Quant à Slavenko qui m'accompagne... Les gens le prendraient pour mon garde du corps si ses mains n'étaient pas toujours posées sur moi ! J'ai claqué un fric considérable, le mot est faible, pour nous obtenir une suite ici, mais si j'en crois les photos que j'ai vu, ça devrait vraiment valoir le coup... On nous donne la clé de la plus grande suite de l'hôtel, immense, magnifique... Mais que je n'ai choisie que pour son jacuzzi sur le toit, à ciel ouvert, dans un cadre absolument fabuleux.


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 19:31
Je suis impatient de savoir mais je refrène ma curiosité comme je sais le faire pour une opération paramilitaire dont on ne me donne l'objectif qu'à la dernière minute. Ce qui ne m'empêche pas de tenter d'avoir mes réponses ! Comme Nina se met sur son 31, je fais de même avec mon costume et ma chemise, toute propre, que je prends le temps de repasser. Je ne voudrais pas faire tâche à coté de ma femme. Seules mes rangers donnent une touche militaire à l'ensemble, ainsi que ma veste kaki enfilée pour aller dehors. J'admets que le tout est un peu...décalé, mais je ne suis pas très doué en matière de mode.

La vue de l'hôtel me fait frémir de joie, que je camoufle mal sous un air patibulaire prêt à bouffer celui qui dévisagera trop Nina. J'ai instinctivement adopté une posture défensive et propriétaire, collé à elle juste dans son sillage, une main sur ses reins, légèrement voûté sur elle. Elle récupère les clefs et je suis toujours muet parce qu'un millier d'images et de questions se bousculent en moi. Images érotiques bien sur, nos escapades dans des hôtels de luxe n'ont jamais eu d'autre but que le plaisir charnel à outrance - Questions, parce que je ne sais toujours pas où nous en sommes vraiment, mari et femme, amants, peut-être que je suis son sex toy ce soir ? L'idée me fait esquisser un sourire de loup à la fois amusé, plein de dérision mais aussi d'excitation. Ma main glisse sur sa hanche. L'ascenseur nous accueille et je me presse dans le dos de Nina, mon bassin contre ses fesses, ma bouche cherche déjà la peau de son cou dans un frémissement. Je la mordille dans un bruit de succion, mon bras s'enroulant autour d'elle, ma main sur son ventre, assez basse, lourde de promesse.


_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Lun 17 Déc - 19:53
Son regard peut lancer des étincelles à tous ceux qui croisent notre chemin, je sais lire par-delà la lueur dangereuse qui fait briller ses yeux. Je vois bien que ça lui plaît, et je crois même lire une pointe de soulagement au fond de ses yeux. Que craignait-il ? Je n'aurais jamais opté pour une surprise dont je n'étais pas sûre qu'elle lui plaise et qu'on ne risque rien... J'ai pris la décision dès qu'il m'a annoncé qu'il voulait finalement venir à New-York avec moi. Je savais parfaitement qu'il ne pourrait jamais se sentir tout à fait à l'aise dans mon appartement, tout comme je ne me sentais pas à l'aise dans le sien avant qu'on déménage. Ce sont les témoins de la vie qu'on a menée l'un sans l'autre et c'est assez dur à supporter. Alors je voulais l'emmener ailleurs. Pas au Chalet, je ne crois pas qu'on soit prêts pour ça, mais ailleurs... J'aurais bien pris tout le séjour ici mais d'une part ça m'aurait ruinée à vie, ensuite ils n'avaient de toute façon pas de place plus tôt.

Son contact dans l'ascenseur hérisse ma peau, pourtant on vient de passer une heure chez moi à se dévorer l'un l'autre... Mais je ne serais jamais rassasiée de lui. Jamais. Je pose ma main sur la sienne, penche la tête sur le côté pour offrir ma gorge à ses baisers. Les portes de l'ascenseur s'ouvrent et on regagne notre chambre, que j'ouvre grâce à la clé magnétique fournie à l'accueil. A l'intérieur, tout est en bois clair, très lumineux, et on entre directement dans un salon immense dont même le canapé gris semble ultra confortable. Un sourire mutin aux lèvres, je me tourne vers Slavenko, prenant mes mains dans les siennes. Je me suis dit qu'il faudrait bien ça pour me faire pardonner de ne pas être toute la journée avec toi... Je me hisse sur la pointe des pieds, mordille sa bouche tout doucement. J'espère que ça te plaît...


_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Slavenko Drazavic
Slavenko DrazavicSTAFF
Messages : 1782
Date de naissance (rp) : 12/04/1978
Localisation (rp) : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Emploi (rp) : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Statut civil (rp) : fiancé à son ex-femme
Life : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'unique amour de sa vie


Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
85/1000  (85/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 18 Déc - 9:51
Après le clash de la veille - de ce matin presque - je ne m'attendais pas à une telle surprise. Souvent, nous renonçons à ce genre de projet après nos disputes, par peur de mettre du sel sur nos plaies. Nos escapades au chalet trop tôt après des disputes nous l'ont démontrées plus d'une fois. Mais nous avons passé une journée merveilleuse après notre houleuse explication et je suis bien trop empli de la lettre de Nina pour me braquer. Et elle est beaucoup trop sexy aussi !

J'avoue que malgré le décor idyllique, je n'ai d'yeux que pour elle. C'est elle qui sublime le lieu, qui lui donne sa valeur. Je peine à me détacher de sa peau, ne la suis que parce qu'elle me tient les mains, m'attire à sa suite. Mon regard s'éclaire, un peu surpris aussi c'est vrai, ou plutôt incrédule d'avoir droit à ce cadeau quand je ne pense pas en mériter ! Je vibre à son baiser joueur, presque taquin parce que je dois avoir l'air d'un idiot à ne pas dégoiser un mot avec une tête pareille! J'ai un brusque sourire qui m'illumine complètement, solaire pour une fois. Ma bouche contre la sienne, j'assure d'une voix rauque "Bien sur que ça me plait, beaucoup, beaucoup. Mais c'est surtout toi qui me plait moj andjeo."

Puisque j'ai posé mes mains sur ses hanches et que je la tiens fermement, je daigne lâcher son regard pour balayer des yeux la pièce immense. Par la grande baie vitrée, j'aperçois le contour en bois du jacuzzi, ce qui me fait sourire, c'était évident qu'elle trouverait quelque chose avec un bassin, une baignoire, des bulles, Nina est un poisson tropical. "Moje Ribica..." Je fais un pas en la poussant gentiment en arrière, lentement pour qu'elle suive le mouvement sans se vautre avec ses talons, bien que je la tienne. Je progresse ainsi jusqu'à ce que son dos touche la baie vitrée. J'ai toujours adoré baisé contre les baies vitrées, me demandez pas pourquoi - je crois que ça tient au souvenir de Las Vegas.

_________________
Nina Sykes
Nina SykesSTAFF
Messages : 1581
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Fiancée en reconstruction
Life :

Feuille de personnage
Réputation:
3/10  (3/10)
Influence:
40/1000  (40/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Mar 18 Déc - 10:06

A ce sujet aussi, j'ai beaucoup changé depuis que nous nous sommes retrouvés. Peu importe nos différends, je ne veux plus renoncer à rien avec lui, jamais. On a trop perdu de temps loin l'un de l'autre, on s'est gâché trop de moments précieux à se déchirer et pire encore lorsqu'il est parti. Je le lui ai déjà dit, je ne sais pas s'il m'a compris, s'il m'a prise au sérieux, mais je le pensais : je veux tout avec lui, sans exceptions, sans restrictions. Je ne veux me priver de rien, et surtout après le mal qu'on s'est déjà fait, je n'ai plus vraiment peur que des escapades de ce genre entraînent des disputes... Je crois qu'on ne peut que se reconstruire, se créer de nouveaux souvenirs et se réapprendre. Et puis surtout, on s'est dit tout ce qu'on avait à se dire, je crois, moi en tout cas j'ai vidé mon sac, je ne pourrais rien dire de plus qui lui fasse du mal.

La suite est immense, bien trop grande pour nous mais je sais déjà qu'on n'utilisera pas tout. Il y a une chambre à cet étage qui m'indiffère, et une autre, bien plus grande, dès qu'on monte les escaliers. C'est celle-ci que je veux parce qu'elle est collée à une salle de bain en marbre blanc, avec une douche très grande et une baignoire en prime. Il a raison, tout tourne toujours pour moi autour des points d'eau quels qu'ils soient. Je le laisse me guider sans crainte, progressant à reculons, mon regard accroché au sien jusqu'à ce que je puisse m'adosser à la baie vitrée. Derrière moi, la vue doit être époustouflante, mais je n'ai même pas un regard en arrière, je ne parviens pas à le quitter des yeux. Mes mains glissent sous la veste de son costume, passent lentement sur le tissu soyeux de sa chemise au niveau des flancs. Je t'ai déjà dit à quel point t'es sexy en costume, Slavenko ? Le fait de savoir que c'est pour une autre qu'il s'habille comme ça tous les matins, vous imaginez bien que ça me tue de jalousie. Je tire sur sa chemise pour la sortir de son pantalon et passer mes mains sous le vêtement, poser mes doigts entre nous sur son ventre. Poljubi me...



_________________
Il faudrait réparer mais où trouver le courage, de refaire une santé à ce corps, cette cage. Il y a certains maux dont on ne guérit pas, qu'on guette sous la peau lorsqu'ils dorment là.
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant