RemonterDescendre
 

La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Niilo Dahl
Niilo Dahl
Messages : 63
Date de naissance (rp) : 14/06/1981
Localisation (rp) : Principalement au Pussynight
Emploi (rp) : Militaire || Vigile
Statut civil (rp) : Célib'
Life : Marran (Samoyède), Ragnarok (Spitz Nain), Gaea (Chien d'Elan), et Moon (Chien finnois de Laponie) traînent perpétuellement dans ses pattes.

Feuille de personnage
Réputation:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Influence:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Objets:
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptyVen 15 Mar - 23:53
-Tu sais me parler.

Il a toujours su te parler, ce foutu obsédé.
Tu remontes le long de son corps sans grâce, épuisé par la soirée, la nuit de boulot, le précédent orgasme, Alyosha qui t'excite et te crève à la fois. Tu attrapes ses lèvres, lui colle comme une foutue bague de mariage le cockring dans la main.

-Mets moi cette merde, tu veux ?

Tu effleures la chair tendue, abandonnée dans la douche au profit de la tienne.

-Je sais pas si je sais encore faire ça, hm ? Tu crois ?

Tes doigts s'enroulent autour de lui, commencent à aller et venir, tandis que tes lèvres se perdent dans son cou. Ton corps se déchire entre la fatigue qui t'alourdit et cette excitation qui rend fébrile tes gestes, mais ton souffle déjà s'accélère de nouveau et la chaleur se propage.
Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 0:22
Un contact presque froid dans ma main me fait revenir à la réalité tangible, moi qui étais déjà parti loin, très loin, les cuisses entourant la taille de Niilo. J'ai un sourire de démon satisfait, parce que rien ne peut me faire plus plaisir maintenant que ce qu'il me propose à cet instant-là. J'ai tellement envie de lui, c'en est presque douloureux, mais je stabilise ma main le temps de passer le cockring à l'endroit où il est censé aller, le tout en embrassant mon norvégien – oui, là, il est à moi. Puis je prends le temps de lui répondre, une fois certain qu'il est piégé à la fois entre mes jambes, dans l'anneau de ferraille, tout prêt à réaliser mes fantasmes les plus primaires.

« Je suis sûr que tu n'as pas oublié. »

C'est moi qui vais chercher le lubrifiant dans le tiroir où je sais qu'il est, mais je lui en mets sur les doigts, l'encourage à faire ce qui doit être fait, avec des murmures chauds et empressés contre son oreille, des crispations de cuisse contre ses muscles, le dirigeant à coups légers de talons contre l'arrière de ses cuisses. Je ne suis pas difficile, tout prêt à me faire glorieusement baiser, haletant déjà contre lui, ça serait ridicule si j'avais le temps d'y penser.
Mais là non, c'est juste trop bon, et je remets enfin la main sur ce qu'il me manquait toute cette année, donc je m'en fiche.
Je me consume simplement d'envie pour lui, me frottant et m'étirant contre sa chaleur d'enfer.
Niilo Dahl
Niilo Dahl
Messages : 63
Date de naissance (rp) : 14/06/1981
Localisation (rp) : Principalement au Pussynight
Emploi (rp) : Militaire || Vigile
Statut civil (rp) : Célib'
Life : Marran (Samoyède), Ragnarok (Spitz Nain), Gaea (Chien d'Elan), et Moon (Chien finnois de Laponie) traînent perpétuellement dans ses pattes.

Feuille de personnage
Réputation:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Influence:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Objets:
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 8:56
Tu n'as pas oublié.
Bien sûr, l'habitude s'est étiolée, mais la voix et les mouvements d'Alyosha te guident. La chaleur grimpe de nouveau entre vous de même que l'épuisement, mais tes cheveux encore humides procurent une chaleur vivifiante qui te permet de continuer de plus en plus adroitement le mouvement de tes doigts. Tu promets mentalement à ton corps tremblant de fatigue que tu le laisseras s'écrouler après mais pour l'instant tu as des instincts et des envies à satisfaire, et ça va bien plus loin et plus profondément que simplement baiser. C'est récupérer Alyosha dans cette poudrière et en faire une putain de princesse russe, la plus aimée au monde entier.
Et oui bon, l'aimer correctement passe par le sauter correctement. C'est tout de même une bonne base.

L'ayant agacé de mouvements fébriles, ayant menacé son corps délaissé de jouir dans la seconde, tu te places entre ses cuisses, la colonne brisée par une position de sirène grotesque, pour entrer dans le gouffre de ses jambes. La chaleur qui irradie au premier contact de ces muqueuses palpitantes à en crever provoque un halètement d'avidité qui se perd dans son cou. Tu ne vas jamais tenir, même avec ce truc autour de la bite, surtout si Alyosha a l'idée folle de mettre à profit sa connaissance de tes points faibles.
Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 13:43
Je me suis accroché bec et ongles pour ne pas jouir juste avec ses doigts parce que je tiens vraiment à ce qu'il me pénètre, mais c'était moins une ; je n'ai plus l'habitude de son odeur partout autour de moi, son corps massif et bouillant pressé contre le mien.
Mais je me dis que ça valait le coup de patienter quand il s'appuie contre moi sans s'éloigner, et glisse son corps raide dans le mien. J'ai un piaillement doux, un peu étranglé, étendant la nuque en arrière en le laissant progresser. Je suis décidément persuadé que le cockring rend les choses plus intenses, et je suis absolument fan de ce bidule. Je lève une main pour la glisser dans la nuque de Niilo, glissant sous ses cheveux encore mouillés :

« Ah putain elle aussi elle m'a manqué », je ronronne en français, en parlant bien évidemment de sa bite. « Hmm, juste parfait », je siffle, cette fois dans une langue compréhensible par lui.

Mes talons se calent à l'arrière de ses cuisses, je griffe son dos doucement pour l'encourager, le ventre se creusant sous l'effet des sensations, la respiration s'accélérant.
Niilo Dahl
Niilo Dahl
Messages : 63
Date de naissance (rp) : 14/06/1981
Localisation (rp) : Principalement au Pussynight
Emploi (rp) : Militaire || Vigile
Statut civil (rp) : Célib'
Life : Marran (Samoyède), Ragnarok (Spitz Nain), Gaea (Chien d'Elan), et Moon (Chien finnois de Laponie) traînent perpétuellement dans ses pattes.

Feuille de personnage
Réputation:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Influence:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Objets:
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 14:26
La main d’Alyosha glissant dans ta nuque se fait aussi souveraine que sécurisante, et tu décides une nouvelle fois, s’il fallait t’en convaincre, que tu adores la pression qu’elle exerce sur toi, une sorte de mélange dominateur et quémandeur de protection que tu ne refuserais jamais de lui accorder. Ton front s’appuie contre le sien, dans cette position où il te semble sentir avec le plus d’intensité toutes ses réactions, entre la vision de ses abdominaux qui se contractent sous la poussée de ton corps, l’entente de ses soupirs, l’odeur de sa peau, le goût de ses lèvres entr’ouvertes entre la douleur et l’avidité, et le contact du bout de sa queue chialant des filets de sperme entre vous.

« Je sais pas comment j’ai fait pour me passer de ton cul pendant deux ans. »

Ca n’a effectivement pas été facile, mais l’épreuve a été rendue supportable par son absence de choix dans la disposition des choses. Tes hanches massives s’emboîtent entre ses cuisses alors que ses talons se calent contre les siennes et tu serres tes doigts dans les draps avec un sifflement de contentement à la réception de toute cette chaleur incroyablement serrée autour de toi. Tu te souvenais de la gêne brûlante occasionnée par l’acte ; l’envie réciproque la compresse en quelques secondes de respiration erratique où se glissent des ordres à moins que tu ne les inventes. Tu pousses à l’intérieur de son corps, appuyant ta tête contre son épaule, cherchant à aller au plus profond de lui, surtout si fusionner ensemble se révèle possible.
Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 15:53
J'arrive plus vraiment à parler, j'ai pas assez de souffle pour ça, mais j'ai un rire joyeux à son commentaire ; je suis maintenant de super humeur parce que j'ai un mec superbe qui réussit l'exploit de me plaire au-delà de sa façon de baiser – et au-delà d'une séparation de deux ans.
Mon rire s'étouffe dans un couinement et je ne cherche plus à lutter contre les sensations, les laissant me recouvrir autant que le corps de Niilo le fait. Je me tends, coincé comme je le suis entre le matelas et Niilo, m'accrochant à lui, les doigts toujours contre sa nuque comme si je pouvais diriger tout son corps en faisant ça.

« Plus vite », je réclame sans honte, avant de piailler parce que c'est parfait ; je serre les jambes, mes talons s'appuient contre ses fesses dans le mouvement, et je le plaque contre moi, dans un cri étouffé qui j'espère n'attirera ni Grigor, ni travailleur matinal – mais ça ne devrait pas être le cas.

Je sursaute, et enfin éjacule contre nos ventres, la vision zébrée d'éclairs blancs.
Niilo Dahl
Niilo Dahl
Messages : 63
Date de naissance (rp) : 14/06/1981
Localisation (rp) : Principalement au Pussynight
Emploi (rp) : Militaire || Vigile
Statut civil (rp) : Célib'
Life : Marran (Samoyède), Ragnarok (Spitz Nain), Gaea (Chien d'Elan), et Moon (Chien finnois de Laponie) traînent perpétuellement dans ses pattes.

Feuille de personnage
Réputation:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Influence:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Objets:
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 16:15
Toi qui ne t’en sentais plus capable avance dans son corps ; comme si ce n’était possible qu’avec lui. Les poignets douloureux de te maintenir au dessus de lui, tu l’envoies dans le noir à grand coups de hanches. A chaque fois que l’extase te semble survenir, le cercle de fer, rendu brûlant et moite de vos frictions, te tient en laisse et te repousse. La frustration qui en résulte pourrait te mener au désespoir si ce n’était pas Alyosha en dessous de toi. Il reste toutefois un peu de cet esprit vengeur quelque part, qui te donne l’énergie de le pousser à bout jusqu’à ce qu’il s’épanche entre vous après il petit cri qu’il étouffe. Quel dommage.
Le souffle court, tu fais ralentir tes mouvements, les perpétrant toutefois jusqu’à ce qu’ils en deviennent presque douloureux comme lui comme pour toi. Serrant les dents, tu contrôles à grand peine l’habitude mécanique qui voudrait continuer des heures.

« Retire-le. » que tu t’entends hoqueter dans un soupir fébrile.
Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 16:54
Sa voix me fait revenir de trèèès, très loin et je me rends compte que je l'ai un petit peu oublié en jouissant égoïstement. Je me fais pardonner d'un baiser dévorant, me redressant à la force de mes pauvres abdos – qui protestent, ils en ont marre – pour passer la main entre nous, défaire le cockring.
Une nouvelle série de frissons me parcourt parce que j'anticipe l'effet que ça va lui faire, je crois que je mords dans sa bouche, et je m'accroche à lui pour ne pas me faire balayer si jamais ça devait arriver.

Je n'ai pas été honnête comme ça depuis longtemps en langage corporel ou tout bêtement envers moi-même, et m'accrocher comme ça à lui à ce moment-là, ça a une signification précise & puissante.
Je ne veux plus partir, je ne veux plus qu'il me laisse partir, je ne veux plus qu'on soit des étrangers. Et il est très, très bien dans mon lit, et encore mieux, à me faire l'amour.
Niilo Dahl
Niilo Dahl
Messages : 63
Date de naissance (rp) : 14/06/1981
Localisation (rp) : Principalement au Pussynight
Emploi (rp) : Militaire || Vigile
Statut civil (rp) : Célib'
Life : Marran (Samoyède), Ragnarok (Spitz Nain), Gaea (Chien d'Elan), et Moon (Chien finnois de Laponie) traînent perpétuellement dans ses pattes.

Feuille de personnage
Réputation:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Influence:
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Left_bar_bleue0/0La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Objets:
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 17:52
Toutes tes sensations ont basculé entre tes jambes tant et si bien que chaque effleurement te tire un mouvement parasite des hanches à l’extrême limite de la douleur. Le mouvement appuyé que fait Alyosha pour te retirer l’anneau provoque une affluence de sensations si c’était encore possible, et tu les prolonges sans avoir un quelconque souci pour la gueule d’obsédé que tu dois avoir en cet instant, en te frottant contre lui et jouissant, sans scrupules, sur son ventre également. Alyosha te fait mal en serrant tu ne sais quoi on ne sait où mais tu le laisses faire. Le souffle court tu finis par t’écrouler à ses côtés, appuyant ta tête contre son épaule. La vague de froid traditionnelle te submerge alors que tu t’étires et tu sens le goût métallique du sang lézarder l’intérieur de ta lèvre, là où Alyosha a planté ses petites dents féroces de princesse qui ne lâche rien.
Un accès de tendresse lourde fait passer ton bras sur son corps, n’importe où, juste savoir qu’il est là.

« Je vais hiberner, je crois. »
Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 EmptySam 16 Mar - 18:57
J'arrive à le lâcher en desserrant progressivement les doigts, mais je crois que j'ai bien aimé le fait qu'il passe son bras sur moi ça m'a aidé à me tranquilliser.
J'aurais pas à me relever pour aller l'étrangler durant la journée – la nuit est finie depuis bien longtemps maintenant –, c'est parfait.
Mais je me force à dire les choses parce qu'il semblerait que ma façon ridicule d'être content dans mon petit for intérieur n'est pas super niveau communication.
Donc je me tourne, chuchote :

« Je suis content que tu restes, j'avais grave envie de dormir avec toi. »

Je tends le nez pour l'embrasser, complètement crevé.

« Et j'adore faire l'amour avec toi. »

Et pouf, je suis trop crevé, donc je m'endors là noyé dans la chaleur rassurante de Niilo.
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
La critique c'est comme les pédophiles ; fais en sorte que ça te touche pas. || Alyosha  - Page 3 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3