RemonterDescendre
 

Jouons avec le feu ft Nina

Anonymous
InvitéInvité
Profil Académie Waverly
Jouons avec le feu ft Nina EmptyJeu 20 Sep - 19:13
« Lex, tu veux pas venir t’amuser avec nous. » Nous. Pas je. C’est ça le problème d’avoir un QG dans un club. A croire que les filles préfèrent se faire traiter comme de la merde avec un mafieux, plutôt que trouver un simple prof de maternelle pour vivre le conte de fées. A rien ni comprendre. En même, il y avait bien longtemps que le jeune Aleska avait arrêté de comprendre les femmes. La question aurait été plutôt de savoir, si un jour, il avait essayé de les comprendre. Enfin, bref. Une fin d’après-midi dans un club où jour et nuit, on trouvait des filles en bikini prête à faire un petit tour dans les toilettes. Un gros problème lorsqu’on essayait d’être un peu seul. Pour lire par exemple. Ouai vous aussi, vous avez dû mal à l’imaginer lire. « Même si j’aime jouer aux docteurs avec toi et Shaya, là, j’aimerais que t’aille voir plus loin si j’y suis. » Alerte enlèvement respect. Au moins, voilà qu’il était enfin seul. Enfin presque. Les nouveaux jouaient aux billards. Les anciens refaisaient le monde dans un coin. Pas moyen d’être seul avec ses idées noires. Il aimait la solitude. Pas besoin de paraître un homme bien ou heureux. Juste être lui. Lorsque plusieurs filles… Appelons un chat un chat. Lorsque plusieurs prostituées se mirent à glousser, se fut trop. Il se leva d’un bon en attrapant sa veste avant de sortir du bâtiment en claquant la porte. Il fallait qu’il se change les idées. Il avait souvent des périodes où la noirceur autour de son coeur l’entraînait dans un monde froid et solitaire. Où il n’essayait pas de refaire le monde mais plutôt de le quitter. Il enfourcha son 4x4 et se dirigea vers la salle de sport. Il aurait pu y aller à pieds, mais vu son humeur, il n’aurait pas remis les pieds au QG. Après un petit tour rapide dans les vestiaires des hommes, il sortit des vestiaires à moitié vêtu. « Et merde, mon tee-shirt. » Pesta-t-il pour lui même. Sans doute, sa tête était-elle ailleurs ? « Putain les clés du cadenas. » hurla-t-il. Journée de merde quand tu nous tiens. Bon. Il n’avait qu’à trouver le gardien. Il se dirigea vers la salle qui était presque vide. Une seule personne y était. Une jolie femme en passant. Il s’approcha doucement. « Ma jolie, t’aurais pas une épingle à cheveux ? » Super phrase d’accroche. Heureusement, qu’il n’avait pas eu l’intention de la draguer. Quoi qu’avec un fessier pareil. Dans une autre journée. Il n’aurait pas dit non.
Nina Drazavic
Nina DrazavicSTAFF
Messages : 2202
Date de naissance (rp) : 05/08/1992
Localisation (rp) : Une maison hors de la ville
Emploi (rp) : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Statut civil (rp) : Mariée pour la seconde fois, avec le même homme.
Life : Jouons avec le feu ft Nina 1559850485-sans-titre-1

Feuille de personnage
Réputation:
Jouons avec le feu ft Nina Left_bar_bleue5/10Jouons avec le feu ft Nina Empty_bar_bleue  (5/10)
Influence:
Jouons avec le feu ft Nina Left_bar_bleue190/1000Jouons avec le feu ft Nina Empty_bar_bleue  (190/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Jouons avec le feu ft Nina EmptyJeu 20 Sep - 19:22
​​
L'hôtel dans lequel je loge, vous vous en doutez, possède bel et bien une salle de sport. Pourquoi m'embêter à aller faire du sport ailleurs ? Parce que j'ai besoin de me défouler, et de me défouler seule. Or les filles, Ashley et Addison, ont décidé que le moment était parfait pour une séance de cardio entre filles, et l'idée même de faire cette activité avec elles m'horripile. Non pas que je ne les apprécie pas, pourtant, mais bon sang le sport est une activité solitaire ! J'avais au départ seulement l'intention d'aller courir dans les rues de Sarajevo, mais je suis passée devant une salle de sport dont la porte d'entrée avait été laissée ouverte... Sans doute pour aérer. Quoiqu'il en soit la cambrioleuse qui sommeille en moi n'a pas su résister à l'appel d'entrer dans un lieu où je ne suis pas censée être.

Elle est quasiment vide quand j'y entre, et le temps que je m'échauffe les deux hommes en train de s'entraîner s'en vont. Parfait. Je mets donc mes écouteurs et augmente la vitesse du tapis de course pour commencer à transpirer pour de bon quand une voix inconnue m'interpelle. Je me tourne vers l'étranger, fronce les sourcils en ôtant mes écouteurs et m'excuse dans un anglais parfait : Ahem... Désolée je ne parle pas serbe. En espérant, par contre, que lui parle anglais, sinon la conversation va s'avérer compliquée.


_________________
I can't be alone with all that's on my mind. so say you'll stay with me tonight, 'cause there is so much wrong going on outside