RemonterDescendre
 

Oh, come with me now. || Sorn

Deirdre Williamson
Deirdre WilliamsonSTAFF
Messages : 146
Date de naissance (rp) : 14/01/1986
Localisation (rp) : Partout où on requiert ses services mais principalement à Centar.
Emploi (rp) : Transporteur
Statut civil (rp) : Mariée à une Américaine restée de l'autre côté de l'océan.
Life : 1m67 | Cheveux blond foncé jusqu'à mi-cuisse | Toujours une pipe à la bouche | Maigreur maladive | Une brûlure à l'acide sur le bras gauche | Hanche droite de travers suite à un accident de voiture | Taciturnité sauvage.

Feuille de personnage
Réputation:
0/10  (0/10)
Influence:
0/1000  (0/1000)
Objets:
Profil Académie Waverly
Dim 23 Sep - 19:26
Comme une gamine en pleine adolescence, Deirdre avait échappé semblait-il à la surveillance du pussycat puisqu’il ne l’avait plus recontactée depuis la dernière fois qu’ils s’étaient retrouvés. Elle en ressentait une forme de soulagement et d’avidité à se faire ainsi rechercher quand bien même elle savait bien que de l’autre côté l’indifférence régnait, ou du moins était bien feinte. Son carnet d’adresse mental grossissait de jours en jours ; voilà deux semaines qu’elle était là, et elle connaissait déjà un peu mieux la ville, qu’elle ne parcourait jamais avec la même moto, soit parce qu’on la lui tirait, soit parce qu’elle s’en séparait.
Elle dormait principalement de jour, s’enfermant dans la cuvette des chiottes des bars comme une camée, le temps de quelques heures qui lui permettaient de tenir debout. Simple, efficace.

Elle n’avait jamais versé dans le trafic d’organes jusqu’à aujourd’hui, du moins pas directement, mais il semblait qu’il s’agissait d’un business florissant dans cette partie du monde. Deirdre s’y était donc cantonnée, descendant ce soir là dans les caves d’une morgue tout à fait illégalement, ayant bravé pour le moment les surveillances.
Mais il lui faudrait faire vite.

« Salut. » babilla-t-elle en serbe – elle avait appris les bases au fil des jours. « C’toi Sorn ? »

Ses rangers rendues humides par la pluie battante glissèrent sur le carrelage immaculé, s’y arrêtèrent.

_________________
Ce surnom toujours vivace, toujours hideux, et qui ne périra qu’avec l’univers.
©crackintime