What happens to us in the future? Do we become assholes or something? - Slavina
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
 

What happens to us in the future? Do we become assholes or something? - Slavina

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 14:34




Back to the Future.
Silvester Stallone

18 Novembre, 1h15 am


J'ai menti à Nina.

J'ai menti en toute connaissance de cause.

Je lui ai dit que samedi soir je bossais et du coup elle a prévu elle aussi d'aller à une soirée pour son taf. Le samedi soir, ses filles sont souvent prises pour des soirées mondaines ou débridées, voire les deux à la fois. Quant à moi ça fait une semaine que je bosse comme garde du corps et je peux prétexter que le planning n'est pas bien établi. Mais en fait j'avais besoin de la journée et la soirée pour préparer notre anniversaire de mariage. Parce que le 18 Novembre, ça fait tout juste deux ans.

Ça m'a pris toute la journée d'habiller l'appartement et de préparer tout. En fait ça m'a pris plus de temps que ça, j'ai du commander des trucs plus tôt dans la semaine et que j'ai fait livrer au Pussynight, pas con. J'ai pas chômé.

Et donc ce soir l'appartement a des allures de Las Vegas. J'ai mis des grandes images de Vegas un peu partout, des jeux de roulette, une fausse table de black jack pour l'ambiance, et le feu dans la cheminée brule clair. Il fait chaud, j'ai poussé le chauffage depuis deux heures, je crève. Le fauteuil qu'on a chiné a été remis en état avec du velours rouge. Je l'ai réceptionné et j'ai installé une énorme fourrure blanche - achetée pour l'occasion - juste devant, près du foyer. Sur la table basse il y a un seau à champagne avec sa bouteille, des coupes, des trucs à grignoter du genre olives, amandes et chips. De la musique douce s'égrène de mon téléphone branché sur des mini baffles que Camenko m'a prêté.

Dans l'entrée, une robe dorée ressemblant à celle qu'elle portait à Vegas (je n'ai pas pu avoir l'originale, elle n'est pas dans son placard, elle est surement restée à NY) est suspendue avec un mot épinglé dessus. C'est écrit "Porte-moi". Je me suis sapé avec un costard hyper classe dont le col m'étouffe un peu, ou bien c'est le stress je ne sais pas trop. La salle de bain avec la baignoire est constellée de bougies, ainsi que la chambre et le salon. Il y a également des guirlandes lumineuses, comme ça les pièces baignent dans une lumière romantique et j'ai disséminé des paquets cadeaux un peu partout : Il y en a un sur la table basse, un autre dans la salle de bain, et un sur le lit de la chambre. Et enfin, il y a celui que je garde dans la poche de ma veste. Je regarde nerveusement l'heure. Elle ne devrait plus tarder j'espère.


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 14:51

Dans le taxi qui me ramène à la maison -je ne prends que rarement la voiture pour ce genre de soirées- je tripote nerveusement mon alliance. J'ai hâte de rentrer pour pouvoir ôter les bijoux qui me gênent, le soutien-gorge qui me serre parce que je n'y suis plus habituée, les escarpins qui commencent à me faire mal aux pieds. J'ai bu deux verres, pas de quoi être saoule, et je suis habillée d'une longue robe noire, moulante, fendue sur le côté, parée de boucles d'oreilles hors de prix et d'un collier du même genre. La soirée n'était pas encore terminée lorsque je suis partie, mais je commençais à saturer parce que je suis d'une humeur étrange. Je sais très bien quel jour nous sommes, et j'étais à dire vrai infiniment soulagée lorsque Slavenko m'a dit qu'il avait une mission ce soir. Soulagée et triste. Mélange désagréable auquel je devrais pourtant être habituée.

Je suis surprise, en voulant mettre ma clé dans la serrure de la porte, de constater que celle-ci n'est pas verrouillée. Je fronce les sourcils, Slavenko serait-il déjà rentré ? Du bruit me parvient de l'intérieur et je referme derrière moi avant de plisser les yeux. Mon regard se pose sur la robe accrochée dans l'entrée, et j'esquisse un sourire. Naïve que je suis, je ne fais pas du tout le lien avec Las Vegas, et j'imagine qu'il a seulement préparé un dîner pour moi. Le lien avec notre anniversaire de mariage me fait peur, mais je suis prête pour l'instant à le mettre de côté...

Je récupère la robe, prête à me changer, mais je passe devant le salon et je cille. Violemment. Les jeux me sautent aux yeux, de même que les photographies de Las Vegas, le costume que Slavenko porte, et je blêmis à mesure que tout prend sens dans mon esprit. J'ai les mains moites soudain, de dangereuses bouffées de chaleur, l'impression d'étouffer qui me noue la gorge quand je balbutie : Quand est-ce que... Comment tu as... La vraie question, celle que je n'ose pas poser, c'est pourquoi ?



_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 15:09
Je suis impatient et fébrile, comme toujours quand je prépare une surprise, je veux lui plaire et j'ai peur que ça lui déplaise ! Pour autant, je n'ai jamais renoncé. C'est mon côté têtu de slave. La clef dans la porte me fait sursauter et je me dandine impatiemment. Je pensais qu'elle se changerait dans l'entrée mais elle arrive dans le salon en tenant la robe et je croise son regard. Elle est toute pâle, je vais mettre ça sur le compte de l'étonnement. Je souris, un sourire plutôt content comme celui d'un gamin, un sourire plein d'espoir d'avoir bien fait et de fierté de l'avoir surprise. "aujourd'hui mais ça fait un moment que je prépare." Je n'ose pas demander si ça lui plait. A la place, je montre la robe qu'elle tient et je propose d'un air encourageant. "Tu ne veux pas la passer ? Je t'attends au salon en nous servant un verre."



_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 15:25

Le plus difficile, le plus douloureux, c'est que je suis blême et que lui affiche l'air d'un gamin heureux comme si c'était le soir de Noël. Rendue muette par ses explications -il y pense depuis longtemps !- je baisse un regard désemparé sur la robe qu'il m'a achetée. Est-ce qu'il connaît encore ma taille ? Je hoche la tête, m'éloigne avec la robe jusqu'à la salle de douche. J'évite soigneusement la salle où il y a la baignoire parce que j'appréhende les bougies qu'il pourrait y avoir mise. Je ferme la porte, la verrouille pour tenter de reprendre mes esprits, au bord de la crise d'angoisse. L'idée me traverse l'esprit un instant : je pourrais me barrer. Je pourrais retourner dans l'entrée et partir sans rien dire, il ne me verrait pas passer, je n'aurais qu'à prendre un taxi, foncer à l'aéroport, rentrer à New-York...

Je pose mes mains à plat sur le rebord du lavabo, observe un instant mon reflet hâve dans le miroir. C'est forcément pour notre anniversaire de mariage, imaginer autre chose serait stupide de ma part. Il veut fêter les deux ans d'un mariage qui n'a en réalité duré que six mois. Comment ne voit-il pas à quel point c'est hypocrite, ridicule ? D'une main tremblante, j'ôte la robe noire dans laquelle j'étouffe de toute façon, je me passe de l'eau sur le visage. C'est moi où on crève de chaud ici ? Je regarde la robe dorée, et je ne suis pas sûre de vouloir me prêter au jeu. Vraiment pas sûre. J'ai encore les papiers du divorce dans un tiroir de mon bureau. Mon dieu j'aurais dû refuser quand il m'a demandé de remettre mon alliance !

Je suis tiraillée parce que j'ai envie d'aller le voir, de lui expliquer que je ne peux pas faire ça... Mais il s'est donné tant de mal pour tout organiser que je n'ai pas le courage de tout gâcher. Finalement je passe la robe qu'il m'a achetée, et quand je ressors de la salle de bain, dix bonnes minutes se sont écoulées. Je reviens dans le salon, laissant courir un regard triste sur la décoration. J'étais bien à Las Vegas. Le jour où j'ai dit oui, j'étais persuadée qu'il ne partirait jamais.



_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 16:00
Je ne m'inquiète pas qu'elle prenne du temps pour se changer. Elle revient d'une soirée et elle doit être un peu fatiguée. Je m'assieds sur le canapé, grignote une chips avant de servir deux coupes de champagne avec un soin qui est là pour tromper l'anxiété. Je me relève dès qu'elle entre, le souffle coupé. Je murmure, ébloui par sa beauté. "Ti si divna." Bien sur, je remarque sa pâleur, la tristesse de son regard, toute la réticence de sa posture. Je ne suis pas totalement débile j'y avais pensé que ça pourrait la peiner, mais je suis passé outre parce qu'elle m'a fait comprendre que je ne pouvais pas sans cesse marcher sur des œufs, qu'il me fallait prendre des risques. C'est ce que je fais ce soir. Je me porte vers elle pour l'accueillir. Je prends sa main sur je porte avec ferveur à ma bouche, embrassant sans équivoque son alliance. Bien sur que c'est notre mariage qu'on célèbre aussi bancal soit-il. Je me fais grave, mortellement sérieux. "Tu m'as dit que je devais remonter le temps. Remontons le ce soir, tu veux ?" La seule photo de nous que j'ai gardé en partant c'est celle de Las Vegas. Notre premier selfie devant la fausse tour eiffel. J'ai mis une impression de la photo au dessus de la cheminée. On avait l'air heureux, jeunes, naïf. C'était il y a seulement deux ans.





_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 16:12

Je n'ai jamais été très douée pour donner le change avec lui, j'y arrive avec tout le monde sauf lui. Mentir, jouer la comédie, manipuler, je sais faire pourtant. Mais avec Slavenko, je n'y suis jamais parvenue. Il a réussi à me mâter, à me percer à jour dès nos premiers instants ensemble, je ne sais pas comment il s'y est pris. Il s'approche de moi, réduisant la distance entre nous parce que j'en suis personnellement incapable. J'ai envie de pleurer plus que de me mettre en colère. Sa bouche embrasse mon alliance et je frémis intérieurement à ce geste. Je sais bien qu'il pense célébrer quelque chose, mais il me renvoie seulement en pleine figure ses manquements, sa fuite, sa lâcheté, son abandon. Je lui ai dit que je ne voulais pas faire comme si notre vie d'avant n'avait jamais existé, mais je ne pensais pas qu'il voudrait célébrer notre anniversaire de mariage. J'ai l'impression que nous ne sommes déjà plus mariés.

J'ouvre la bouche pour lui dire que c'est une mauvaise idée mais il me coupe avec une phrase qui me touche en plein cœur. Il a raison, c'est ce que je lui ai demandé. Tremblante, sanglotante, accrochée à sa peau, quand il m'a dit qu'il ne pouvait pas revenir en arrière, je lui ai demandé de le faire quand même. Requête impossible, et pourtant je suis encore aujourd'hui convaincue que ce serait le seul moyen de réparer mes blessures. Mon regard se trouble, ma gorge se noue douloureusement et je dois me concentrer quelques secondes sur ma respiration pour ne pas fondre en larmes. Ce serait tout gâcher aussi sûrement que si je me mettais en colère. J'ai malgré tout le regard brillant de larmes qui ne coulent pas, mais je suis prête à jouer le jeu. Pour lui. Encore. Je désigne la table de blackjack et esquisse un sourire triste en demandant, pour détendre l'atmosphère sans doute : Tu ne sais plus quoi faire de ton argent et tu veux que je te dévalise, c'est ça ?



_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 16:44
Un peu crispé, je suis suspendu à sa décision. Je lis tant d'incertitudes et de douleur dans son regard que je suis forcément mal à l'aise et anxieux, le cœur qui saigne aussi. Mais je le savais en préparant, je n'ai jamais cru que ce serait facile. C'est déjà bien qu'elle ne me crie pas dessus ou bien qu'elle ne fonde pas en larmes. Celles-ci brillent dans son regard mais elle gère et je presse sa main contre ma joue en signe de gratitude.

"Pourquoi mon argent ? Je pensais miser des fringues... et j'ai prévu un peu d'avance sur toi ! Je suis sur que je peux te faire finir en culotte ! " Je suis en costard complet, cravate, gilet, chaussettes, chemise ... tandis qu'elle n'a qu'une robe. Une pièce pour au moins quatre de mon coté ! Je tiens toujours sa main et je l'emmène d'abord vers le nouveau fauteuil de velours rouge pimpant. Je l'invite à s'y asseoir en essayant d'être le plus galant possible. C'est pas mon fort l'élégance et je me suis entrainé tout seul comme un con. Je me penche pour prendre une coupe de champagne et lui donner. "Je sais bien qu'en vraie slave tu préfères la vodka mais le champagne ça fait plus festif et Lorenzo avait mis une bouteille dans notre suite. Humm c'est dommage que notre immeuble ait pas d'ascenseur, je t'aurais attendu dedans." Parce que je n'ai rien oublié du tout. Je n'efface pas le passé, il est solidement ancré en moi. "Si tu as trop chaud dis-le moi, je crois que j'ai un peu exagéré avec le chauffage plus la cheminée." Enfin ça plait au moins à Tigar qui pour l'instant pionce étalé de tout son long devant le foyer. Je me demande comment on n'a pas un chat rôti.

Je viens m'asseoir aux pieds de Nina, sur la fourrure blanche, entre elle et la table. Je peux ainsi jouer les serveurs et lever un regard d'adoration vers elle. Je ne sais pas comment lui faire comprendre comme je l'aime encore et combien j'essaye de faire que ça aille, de la rendre heureuse comme je n'ai jamais su le faire avant. Son premier cadeau attend sagement sur la table dans un paquet pas près grand, un cube de dix centimètres de chaque coté. J'attends avant de lui donner, on va y aller par étape sinon elle va craquer mais je suis pas sur qu'elle craque dans le bon sens !



_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 18:05
Il ne le réalise sans doute pas, mais c'est vrai, je me suis assagie avec le temps, j'ai mûri aussi. Je gère mieux mes émotions qu'autrefois, je suis capable de ne pas partir en vrille, de réfléchir avant d'agir aussi, et là je sais quelles réactions risqueraient de tout gâcher. Et je ne veux pas tout foutre en l'air. Il m'a promis de faire des efforts, et moi j'ai promis que je le laisserais essayer. Je ne suis pas encore capable de lâcher totalement prise mais je veux vraiment bien faire, et essayer de me mettre à sa place, de me prêter au jeu, de lui laisser une chance de me montrer ce qu'il a voulu préparer, de m'expliquer pourquoi il l'a fait aussi...

J'ai une grimace d'excuse à son intention. Miser des fringues ? C'est mal me connaître, Slavenko, t'es pas prêt de me voir nue, je te préviens. Je compte les cartes, il le sait bien pourtant, je suis une tricheuse invétérée, c'est dans ma nature profonde ! Je baisse les yeux sur son costume, esquisse un sourire en tendant une main vers sa cravate. Ça te va très bien, c'est dommage que tout ça ne tienne pas cinq minutes si tu joues ton costard au blackjack.

Il me mène vers le fauteuil, que je remarque seulement maintenant, et mon regard s'éclaire enfin d'une vraie lueur joyeuse. Oh, il est arrivé ? Ça rend vraiment bien ! Il avait raison pour le rouge, ça se marie bien avec la pièce même si cette dernière est assaillie par une étrange décoration pour le moment. Je récupère la coupe tendue, la gorge un peu nouée quand il évoque les souvenirs de Las Vegas. Je pense que tu vas pouvoir couper le chauffage, oui, la cheminée fait bien le job. Je compte mentalement. Il veut rejouer Las Vegas alors quoi, ça veut dire que dans six mois il s'en va ? Je secoue la tête, chasse la pensée douloureuse. J'ai remarqué le cadeau sur la table et pourtant moi qui suis toujours si curieuse, je ne le réclame pas, comme lui j'ai peur de craquer et je veux déjà prendre le temps d'assimiler tout ce qu'il a organisé pour moi. Je baisse les yeux sur lui, esquisse un sourire. À quoi tu veux trinquer, Slavenko ?


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 18:41
"hé je peux avoir une chance de dingue ! " Pourtant je le sais qu'elle triche, mais peut-être que j'ai envie de perdre, allez savoir ! Quand elle triture ma cravate, je frémis et souris d'un air que j’aimerais charmeur si c'est possible.

Elle ne dit rien concernant le cadeau et je prends pas les devant, pas déjà, pas maintenant, j'aimerais qu'elle soit un peu plus détendue pour commencer ! Elle confirme qu'il fait trop chaud et me demande à quoi je veux trinquer. Je tends la main pour caresser sa joue et je me lève "J'arrive, je coupe le chauffage." Dans l'entrée, je baisse le thermostat général de l'appartement et je reviens près de Nina à la même place que tout à l'heure. Je récupère la coupe de champagne et je la lève vers ma si jolie femme - oui ma femme. "On trinque à nous bien sur ! A toi surtout Nina, je t'aime." Je n'ose pas aller plus loin dans mes paroles, je suis très prudent, sentant une sorte de tension inflammable à laquelle je ne veux pas foutre le feu. Enfin, pas de la mauvaise façon s'entend.

J'avale une gorgée de champagne avant de reposer mon verre. Je prends le bol d'olives et lui tend d'un air câlin. Clairement je fais tout pour l'amadouer. Je tente un terrain plus neutre que les souvenirs "Comme s'est passée ta soirée dis-moi "



_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 18:58
Je roule des yeux. Hmhm, tu auras une chance de dingue... Si je te laisse gagner. Je joue légèrement l'arrogance, j'avoue, mais c'est parce qu'il me connaît suffisamment bien pour savoir qu'au fond, je suis très loin d'être sûre de moi. Ce soir par exemple je suis tout sauf sûre de moi. Je sais très bien qu'il suffirait d'un mot, d'une phrase mal interprétée, d'un souvenir trop prégnant pour inverser complètement la tendance. Alors je fais attention à ne pas interpréter ce qu'il me dit, à ne pas réagir excessivement, et surtout à bloquer les pensées parasites qui m'assaillent pourtant de toute part.

Le temps qu'il s'éloigne, j'observe autour de moi, remarque la photo au-dessus de la cheminée, ce qui me fait plisser les yeux. Je ne savais pas qu'il l'avait gardée, je pensais qu'il était parti sans aucun souvenir de nous... Moi j'ai tout conservé, mais c'est à NY, il n'a pas pu se la procurer comme ça. Je lui souris quand il revient s'asseoir à mes pieds, sans oser demander pourquoi on ne s'installe pas à deux sur ce fauteuil puisqu'on l'a tout de même acheté pour ça. A nous, alors. Je répète en faisant tinter mon verre contre le sien avant de le porter à mes lèvres pour une gorgée de champagne, que j'échange ensuite contre les olives.

Je me laisse un peu aller en arrière dans le siège, faisant remarquer tout haut : Il est super confortable c'est dingue. On ne l'a pas essayé dans la boutique, on aurait dû pourtant ! Je picore quelques olives de bon appétit tout en répondant à sa question. C'était la course, une soirée très huppée, pas mal de clients à rencontrer... C'était long surtout. Y aller pour le boulot et pour le plaisir, ce n'est pas du tout la même chose. Je ne te demande pas comment s'est passée la tienne, je crois que tu n'avais pas de mission finalement...? Un petit sourire étire mes lèvres.


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 19:19
"ha ? tant mieux, on l'a même pas essayé. Je crois qu'il a été rembourré et pas mal restauré. J'aime beaucoup la couleur. " Assise dedans dans la robe dorée, Nina ressemble à un bijou dans son écrin. "Moje zlato".

"C'est toujours long ce genre de soirée si on n'est pas accompagné. Si tu veux, un jour où je serais libre, je pourrais venir avec toi..." J'ai un petit rire quand elle me perce à jour. "Non, je suis désolé zlato, je devais préparer la surprise. Tu as raison, j'ai pas travaillé aujourd'hui. Pas pour le boulot en tout cas parce que j'ai pas chômé. Tu sais je vais te donner un truc mais normalement avec ce contrat, je bosse pas le samedi, dimanche et lundi. Weekend de trois jours mon amour ! C'est Cvetko qui prend la relève, tu te souviens de Cvetko ? "

Je pose ma main sur sa cheville, la caresse tendrement, sensible au lien qui se développe entre elle et moi. J'en ai besoin pour me rassurer, pour m'assurer que je n'ai pas fait n'importe quoi avec cette soirée.

_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 19:28
J'espère bien que tu aimes la couleur, c'est toi qui l'as choisie ! Avec ma robe dorée sur le fauteuil en velours rouge, je crois que je fais office de sapin de Noël avant l'heure, mes boucles d'oreilles faisant office de boules décoratives, et mon collier de guirlande. Voilà. Enfin, lui n'a pas l'air de trouver ça ridicule alors j'imagine que c'est tout ce qui compte. Il a mis des bougies de partout, une musique pas trop forte qui emplit l'appartement silencieux... Non, il n'a vraiment pas fait les choses à moitié. En fait si j'y réfléchis, je crois même que c'est la première fois qu'il se donne autant de mal pour organiser quelque chose. Recréer Las Vegas dans notre appartement, quelle idée.

J'acquiesce dans un sourire. Avec plaisir. Au moins je ne m'ennuierais pas, et je ne serais plus la seule personne à me balader seule alors que tout le monde est accompagné. Par des escorts pour la plupart, mais quand même ! Je secoue la tête. Non, je me souviens pas... C'est la première fois que tu vas avoir des horaires si réguliers, je m'habitue pas ! Enfin j'imagine qu'il continuera quand même de prendre des extras de temps en temps, mais ça reste malgré tout quelque chose d'exceptionnel vu son boulot. Ma peau frissonne légèrement sous sa main et je me détends peu à peu, essayant de lâcher prise. D'ailleurs ça se passe comment ce nouveau contrat ? Je demande avant de reposer le bol d'olives que j'ai presque terminé toute seule !


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 19:41
"je l'ai choisie parce qu'elle te va au teint moj andjeo, alors je ne suis pas déçu." Elle est divinement belle. De ça elle ne se rend pas compte. C'est une féline, un ange, il n'y a pas plus belle femme qu'elle dans tout l'univers.

Je souris parce qu'elle ne se souvient pas de Cvetko, mais c'est grâce à lui que j'ai recroisé Nina puisque c'est son sang sur ma chemise qui a fait que j'ai du aller dans la cour arrière au séminaire. "Ah c'est pas grave. c'est le gamin que je coache un peu." Enfin gamin, l'âge de Nina donc. "Tu auras l’occasion de le voir à la soirée de Noël."

Je caresse toujours la cheville de Nina, remontant doucement vers le mollet d'un geste circulaire. "Bah écoute ça va bien. J'ai été un peu surpris au début parce que c'est une observatrice de La Haye, pas un mais ça se passe pas trop mal. Je dois servir de chauffeur et faire gaffe qu'elle soit pas prise à parti mais pour l'instant, elle vient d'arriver, j'imagine qu'elle est pas assez conne pour avoir déjà fait des grosses boulettes. En plus elle me demande pas de porter ses courses, alors ça va ! " J'ai un rire, je n'ai pas envie de me transformer en servant. Je bosse que 4 jours un boulot pépère, je vais pas me plaindre srce ! je suis plutôt content en fait, ça me repose et je peux te préparer des surprises. Et toi pendant ce temps là tu es la business girl du couple. Je suis très fier de toi tu sais ?


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 19:48
Mon regard sur lui se fait plus tendre encore et je secoue doucement la tête. C'est sûr que ce n'est pas à Sarajevo que je vais perdre le teint clair qui te plaît tant. Moi j'ai toujours trouvé ma peau beaucoup trop pâle, j'ai l'impression que ça me donne mauvaise mine, les gens bronzés ont toujours l'air en meilleure forme. Et puis avec une peau si claire, je rougis beaucoup trop rapidement aussi, aussi bien sous l'effort que sous la gêne, et ce n'est pas vraiment pratique pour dissimuler ses émotions. J'ai appris à aimer ma peau blanche grâce à lui, parce que de l'avoir si claire permet aux marques qu'il y laisse d'être plus visibles encore...

Je plisse le nez, curieuse. Tu le coaches, c'est vrai ? Je ne savais pas, ou alors j'avais oublié ce détail, je ne sais plus... Quoiqu'il en soit j'avais également oublié le Noël que je suis supposée fêter avec sa famille et les Tigrovi, j'angoisse beaucoup à cette idée. Mais ce n'est finalement pas si nouveau pour moi, j'ai toujours été très anxieuse à l'approche de Noël, alors que c'est une période de l'année qui me fait rêver au fond... L'année dernière, je l'ai fêté seule avec Rauera, c'était un peu moins triste, un peu moins douloureux que d'imaginer Slavenko en train de le fêter avec un(e) autre. Parce que oui, c'est à ça que je pensais.

Je fronce les sourcils, accuse le fait que ce soit une femme pour qui il bosse... Je ne le savais pas et je ne peux pas dire que ça m'enchante de le savoir aux côtés d'une nana à longueur de journée. Ici je me méfie moins des hommes parce que je sais que c'est hyper mal vu et qu'ils ne se permettraient pas de flirter avec lui ouvertement. J'inspire, essaie d'imaginer une vieille rombière hideuse pour ne pas commencer à hyper-ventiler. Elle a franchement de la chance, j'aimerais bien moi que tu me serves de chauffeur... Et pouvoir te voir toute la journée. Quatre jours, il passe quatre jours avec elle. Expire Nina, tout va bien. Je suis un peu mitigée quand il parle de se reposer, je croyais que l'adrénaline lui manquait trop, qu'il avait besoin de violence et de sang, et maintenant il veut un job pépère...? Je ne dis rien, esquisse un sourire. Merci...


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Ven 16 Nov - 21:54
Je souris, amoureux en détaillant son visage, la blancheur de sa peau qui m'a toujours plu. Je la trouve fascinante, elle n'a même pas de grain de beauté, ni quasiment de marques, sauf cette cicatrice récoltée en me défendant avec tant d'ardeur, au Stan's. "Ta peau est parfaite pour Sarajevo srce."

Je ne suis pas étonné qu'elle ne se souvienne pas de Cvetko, après tout elle ne l'a croisé qu'une ou deux fois. "Humhum, oui, un peu, c'est un jeune, il est nouveau dans l'organisation alors on assigne toujours un plus ancien pour bosser avec, souvent c'est moi, je le coache pas vraiment, je lui apprends le boulot." C'est comme ça que ça marche chez les Tigrovi. On s'épaule mutuellement. J'aime bien cette organisation et son coté fraternel, sa camaraderie comme ce que j'ai connu dans l'armée.

Ce n'est pas que je ne n'ai plus besoin d'adrénaline mais je gère mes priorités. Nina m'a fait comprendre qu'elle ne voulait pas jouer les seconds couteaux, et j'ai bien l'intention de tout faire pour la reconquérir. Ce qui nécessite que je m'investisse en temps auprès d'elle et vu l'expérience de la mission de deux jours et dans quel état ça l'a mise parce que j'ai eu un retard d'une demi-journée, je ne suis pas prêt de réitérer tout de suite l'expérience. Si je fais un extra par semaine, j'aurais ma dose et à coté de ça je suis sur d'avoir deux jours complets pour elle. Sans compter que les journées que je ferais auprès de ma nouvelle patronne sont presque à heures fixes, sauf en cas de soirée, où j'ai même une chance de croiser Nina et ses filles. C'est juste parfait comme job ! "J'aimerais bien te servir de chauffeur mon ange, mais c'est pas comme ça qu'on va gagner de la thune ! "
J'ai un sourire espiègle "Si ton entreprise marche vraiment très bien, tu pourras m'embaucher. " Je me penche, embrasse son genou "avec des extras rien que pour toi srce moje." Je pose mon menton sur sa cuisse avant de proposer "tu sais, j'ai prévu des trucs à manger si tu as faim. Des p'tits trucs froids du traiteur français qui est en ville. Tu le connais surement, il fait pas mal de buffets de réceptions. Enfin...j'imagine que tu as mangé à ton cocktail... ?"  


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 6:57
Je plisse les yeux, une lueur amusée dans le regard. Un jeune ? Arrête de répéter ça comme si c'était un môme, je suis sûre qu'il a le même âge que moi. Ou à peine plus jeune en tout cas. On a quand même quatorze ans d'écart, même si on a tendance à l'oublier au quotidien. Pour ma part je suis heureuse d'avoir eu 26 ans cette année, je suis enfin plus proche des 30 piges que des 20 et ça me donne l'impression de me rapprocher de lui. Ce qui est complètement ridicule, j'en conviens, puisque lui ne s'arrête pas de vieillir pour autant !

Je dodeline de la tête, une moue dépitée aux lèvres. Tu pourrais. Chauffeur, garde du corps, ... Tout ça c'est ce que tu fais de toute façon. Mais soyons tout à fait honnête, je boude gentiment mais je ne suis pas sûre que bosser ensemble serait une très bonne idée. Je crois que ça finirait par créer trop de tensions et qu'on a besoin de ne pas être collés l'un à l'autre H24. Eh, mon entreprise marche vraiment bien ! A New-York. Pour Sarajevo ça se met en place tout doucement, il nous faut le temps de nous faire une place. En même temps, Rome ne s'est pas faite en un jour, hein.

Une bouffée d'amour me serre la poitrine à sa façon câline de poser sa tête contre ma jambe, et je tends une main pour la glisser dans ses cheveux que j'ai coupés pour son nouveau boulot. Ils sont bien plus courts, mais je peux toujours glisser le bout de mes doigts dans une mèche plus longue sur le devant. J'ai grignoté à mon cocktail, tu me connais, hein... Quand il est là je fais l'effort de manger mais toute seule je n'en ai pas besoin ! Et puis tu es allé chez le traiteur, on ne va pas gâcher ! Je souris, me penche jusqu'à lui pour embrasser tout doucement sa bouche, mes doigts effleurant sa joue dans le mouvement. Je t'aime mon amour...


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 9:55
J'ai un petit rire en admettant. "Il est plus proche de toi que de moi. Il a 23 ans. " mais il y a la question de la maturité, et puis c'est différent pour un mec non ? J'efface comme je peux nos années d'écart. Quelle idée d'être tombé amoureux d'une jeune femme ! pansé-je en souriant d'un air amusé parce que Nina est parfaite, de son âge à son allure, à son caractère, je ne la changerais pas d'un iota.

"Je suis ton chauffeur, ton garde du corps très très privé, ton cuisinier un peu, ton masseur beaucoup, ton mari... tout ce que tu veux mon ange." Je grimace doucement à sa remarque pour m'excuser "c'est pas ce que je voulais dire srce moje. Tu aurais assez d'argent pour m'entretenir ? Pas à rien foutre quand même mais là je suis étonné, j'pensais pas que ta société était si prospère! Tu t'es vraiment bien débrouillée. Tu es très douée. Tellement plus que moi ! " Je l'admire profondément pour sa capacité à se relever, à créer, à faire des projets, tout ce dont je suis incapable. Elle a une dynamique extraordinaire.

Son geste d'amour et son baiser me font fondre. Mon regard brille sous ses attentions et je me détends d'un cran. Je tends les lèvres vers elle, prolonge le baiser tout doux qui me fait vibrer de cette tendresse vrombissante de désir. Je l'aime tellement ! "i ja volim te, duso" Je caresse sa main au vol et je me lève pour aller chercher le plateau de traiteur que j'ai préparé et qui est au frigo. Il y a des verrines aux légumes et crustacés, et des mini aspics de crabes, de toutes petites tomates cerises aux crevettes ce genre de choses. J'ai mis des petites assiettes sur la table basse et des fourchettes. Je pose à coté le plateau et je m'assieds en tailleur. J'enveloppe Nina d'un regard tendre, attentif et protecteur "Qu'est-ce que tu veux mon ange ?"


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 10:24
Je veux tout, je veux tout Slavenko...Tout ce qu'il peut m'offrir, et même ce qu'il pense ne pas pouvoir me donner. J'ai trop souffert de son départ, de ma vie sans lui, j'ai besoin de tout avoir aujourd'hui. Je sais que ça prendra du temps... Mais la patience n'a jamais été mon fort. Je fronce les sourcils en admettant dans une moue boudeuse : J'aime pas tellement l'idée que tu gardes le corps d'autres femmes que moi... Mais ce n'est pas du tout une demande à ce qu'il cesse pour autant, je sais bien que c'est son boulot et que je ne peux pas pousser ma jalousie jusque là, ce serait ridicule.

Bien-sûr que j'aurais assez d'argent pour t'entretenir. J'ai pas encore repris depuis que je suis ici mais je continuais les cambriolages à NY. Et oui, l'agence fonctionne vraiment bien. Mais je crois que c'est surtout grâce à Dimitri, c'est lui qui a eu les idées, qui a su comment tout mettre en place aussi. T'emballe pas, on n'est pas millionnaires non plus. Et puis on a beaucoup de frais, aussi. Certaines des filles sont logées à nos frais, on a des crédits à rembourser, des locaux à payer, ce genre de choses. Je suis pas plus douée que toi. On fait des choses différentes, c'est tout... Et j'ai des ambitions qu'il n'a pas. Des motivations plutôt. Quand il est parti j'avais besoin d'un projet dans lequel me jeter à corps perdu pour ne pas couler. Il me fallait une raison de me lever le matin.

Je le laisse s'éloigner de moi pour aller récupérer la bouffe et je souris. Je veux goûter de tout ! Tout ça a l'air délicieux et il sait bien que les fruits de mer, le poisson, c'est mon péché mignon. Et comme je me sens d'humeur un peu plus détendue, je désigne enfin le paquet sur la table basse, un sourire un peu hésitant aux lèvres : Et je veux ça, aussi...


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 10:48
Je souffle très grave "tu peux avoir tout ce que tu veux mon ange." Je dis bien tout, sans arrière pensée, sans restriction, parce que cette fois, je suis prêt à tout pour ne pas la perdre. Je souris de sa jalousie qui me met du baume au cœur puisqu'elle veut de moi à ce point là, sans me partager. Le jour où elle ne s'en souciera plus, je m'inquiéterais ! "t'en fait pas, srce, il n'y a que ton corps que je garde d'aussi prêt tu sais !"

Je mets donc un truc de chaque dans son assiette et pareil dans la mienne. Je suis encore trop tendu pour avoir réellement faim, je veux tellement bien faire que mon cerveau carbure à mort, attentif aux moindres détails. D'autant qu'elle désigne le paquet sur la table ! "Oh tu veux ça ? Tu es sure que c'est pour toi ?" Je la taquine un peu parce que je suis anxieux. Je prends et lui donne le paquet. "Bien sur que c'est pour toi. Ce n'est que le premier...Bon anniversaire mon amour. " Les assiettes sont servies mais je les laisse sur la table basse et je viens m'asseoir à nouveau tout prêt de Nina, à ses pieds, pendant qu'elle déballe le paquet. je suis les étapes sur son visage d'un air anxieux.

Spoiler:
 


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 10:57
J'ai un sourire amusé, un peu gêné aussi de cette jalousie que je n'ai jamais su dissimuler. J'espère bien. Je sais bien pourtant que la vie n'est pas un scénario de film porno et que ce n'est pas parce qu'il est garde du corps d'une nana qu'ils vont forcément se retrouver à baiser dans un ascenseur entre deux réunions de la nana en question. Mais ça ne m'empêche pas de m'inquiéter malgré tout. Pas uniquement parce que j'ai peur qu'il me trompe, mais parce que j'ai peur qu'un jour il tombe amoureux d'une autre, qu'il ait envie d'autre chose, qu'il se rende compte que quelqu'un d'autre lui conviendrait mieux que moi.

Je suis un peu hésitante quand je réclame le cadeau mais il va bien falloir que je finisse par les ouvrir, alors puisque l'atmosphère s'est un peu détendue, je me lance. Et déjà, je sens que je me crispe légèrement parce qu'il me souhaite un bon anniversaire, et que c'est la première fois de la soirée qu'il fait ouvertement référence à notre anniversaire de mariage. Jusque là je pouvais me mentir et prétendre que c'était juste pour fêter nos vacances à Las Vegas. Ahem. Je ne dis rien, récupère le petit paquet que je déballe précautionneusement.

D'abord, mon regard s'illumine à la vue du bracelet. Il est magnifique... Je préfère de loin les bijoux en or blanc ou en argent que ceux en or, je ne savais pas qu'il s'en souvenait. Mais celui-ci me plaît particulièrement, parce qu'il reste discret malgré les diamants qui l'habillent. Je le fais tourner entre mes doigts, et je remarque l'inscription à l'intérieur. Ma gorge se noue douloureusement, mon visage s'assombrit un peu. Uvek i zauvek, ça ne veut plus rien dire... Je demande d'une voix anxieuse : Tu as gardé le tien...? Moi aussi, je lui ai offert un bracelet, avec une inscription... Il ne le porte plus.


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 11:17
J'attends patiemment, la boule d'angoisse au ventre. Il y a énormément de symbolique dans ce bracelet. Les diamants sont éternels dit-on, comme notre amour malgré les épreuves, je l'espère. Le visage de Nina s'illumine et j'esquisse un petit sourire de soulagement jusqu'à ce qu'elle me pose la question. Je secoue la tête négativement. "non, je l'ai laissé dans la boite avec les photos." Je baisse les yeux sur mon alliance que je caresse machinalement. C'est la seule chose physique que j'ai gardé, la photo de Vegas était sur mon téléphone, transféré depuis l'ancien avant que je le désactive. Je n'aurais jamais pu enlever mon alliance, je ne l'ai jamais fait, mais ça me semblait difficile de rester son âme après le mal que je lui avais fait - je pense précisément à l'avortement.

Je relève la tête et je croise le regard de Nina avant d'avouer. "J'aimerais bien le remettre mais je crois que je n'osais pas trop te demander si tu l'avais encore..." Je hausse légèrement les épaules d'un air entre le dépité et le désolé, on sait bien que je ne suis pas hyper courageux quand il s'agit d'une confrontation entre nous. Je déteste qu'on entre en conflit, à chaque fois pour moi c'est la fin du monde, j'ai du mal à gérer, à rester pondéré dans mes ressentis et mes réactions.

J'esquisse un geste vers la boite en demandant. "tu veux que je te le mette ?"


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Sam 17 Nov - 11:24
Je n'ai jamais rouvert cette boîte depuis son départ, j'en étais absolument incapable. Parce qu'elle était un symbole que je n'étais pas prête à entendre, la preuve physique qu'il est parti sans rien emporter pour se souvenir de nous. Je ne m'en remets pas, je crois que je ne m'en remettrais jamais. Il a tourné les talons du jour au lendemain, lâchement, tirant un trait sur notre histoire comme si je n'avais jamais existé. D'y repenser j'en ai les mains qui tremblent et je dois détourner le regard pour me reprendre. J'essaie sans cesse de passer à autre chose mais il y a toujours une phrase, une attention, une maladresse pour me rappeler qu'il est parti. Et mon âme se déchire à chaque fois de la même façon.

Il est à New-York. Je finis par souffler sans avoir relevé les yeux vers lui. Le bracelet est exactement là où il l'a laissé, j'ai seulement déplacé la boîte dans le nouvel appartement. Cette boîte pleine de mensonges, les mêmes que celui qu'il a inscrit sur ce bracelet. Je secoue doucement la tête, le regard toujours baissé. Uvek i zauvek... Ça veut rien dire si tu t'en vas...


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Dim 18 Nov - 15:22
Elle reste figée, un tas d'émotions contradictoires ou indéchiffrables sur le visage et j'ai une bouffée d'angoisse. Était-ce une mauvaise idée de cadeau ? Je n'avais pas pensé à mon propre bracelet. Celui qu'elle m'a offert. Il faut dire que je suis très peu attaché aux objets, aux lieux, aux choses. Mon alliance est importante, ce bracelet l'a été aussi mais comme je suis parti sans, j'ai oublié parce que je ne voulais pas croire qu'elle puisse m'aimer encore, c'était plus facile de me dire qu'elle me haïssait, qu'elle aimait surement un autre, que je ne pouvais pas faire marche arrière. Je me suis coupé toute possibilité de le faire en partant. j'ai mis une distance physique énorme, coupé mon téléphone, disparu des radars, changé de nom. Il n'y a que l'alliance que j'ai gardé, je n'ai pas réussi à m'en défaire. Ni mes souvenirs.

Aujourd'hui j'aspire à ce qu'elle m'aime, et à être avec elle à nouveau et si elle me redonnait le bracelet, ce serait un gage qu'elle m'en donne le droit. Mais il est à NY. Je hoche la tête sans insister. J'encaisse sa remarque, une ombre dans le regard, mon sourire envolé depuis un moment. "Mais je reste ? Si je ne pars plus..." C'est ça que ça veut dire.





_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
avatar
Nina SykesSTAFF
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 884
Statut : Brûlée vive.
Occupation : Propriétaire d'une agence d'escorts / cambrioleuse à ses heures perdues
Localisation : Un loft récemment acquis avec Slavenko
Détails :
Profil Académie Waverly
Dim 18 Nov - 15:32
Le silence s'étire un moment et je ne relève pas de suite les yeux vers lui, j'essaie d'assimiler les pensées qui me troublent. Dans quelques jours, ça fera deux mois qu'il est venu me trouver à New-York pour me convaincre de revenir à Sarajevo avec lui, de lui laisser une chance. Est-ce que c'est suffisant ? Combien de temps faut-il pour oublier, effacer l'ardoise, repartir à zéro, ne plus avoir de rancœur ? Deux mois, ça me paraît court pour effacer plus d'un an de souffrances. Et pourtant c'est déjà un tiers du temps qu'on a passé ensemble à New-York... On n'est restés ensemble que six mois finalement, et il a fait tant d'efforts pour s'assurer que je n'ai aucun moyen de le joindre que je me demande sans cesse si ça a un jour signifié quelque chose. Six mois, certains qualifieraient ça d'amourette sans importance !

Je finis par répéter, tout en sachant que pour l'instant je n'y crois pas : Si tu ne pars plus... On en revient toujours au même point, mon manque de confiance en lui, et le fait que je n'arrive pas à me dire qu'il ne s'en ira pas. Pourtant je tends le bras vers lui, qu'on ne vienne pas m'accuser de ne pas faire d'efforts pour que ça marche. Tu me le mets...?


_________________


avatar
Slavenko DrazavicSTAFF - Srpska tigar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 919
Statut : tente de sauver son mariage
Occupation : Tigrovi à temps complet. Ce qui implique de se salir les mains.
Localisation : Le plus sur moyen de le trouver c'est d'aller au Pussynight.
Détails : 1m91 | Tigrovi notoire | Serbe de Bosnie et fier de l'être | Caractériel et lunatique| Polyglotte | Pratique l'ironie, l'auto-dérision et le sarcasme.

L'amour de sa vie

Profil Académie Waverly
Dim 18 Nov - 16:27
J'attends le temps qu'il faut, je ne force pas les choses, depuis deux mois j'essaye d'être aussi patient que je peux. Etre ici à Sarajevo adoucit mes réactions. Je suis moins impatient qu'à New-York, j'ai trouvé un équilibre, même s'il est parfois fragile.  Je suis tout de même soulagé qu'elle finisse par accepter et me demande le lui passer le bracelet. Avec précaution, je prends sa main et j'attache le bracelet à son poignet. J'embrasse le dessus de sa main, avant de la toirner pour embrasser l'intérieur du poignet. "Hvala moj andjeo, ja volim te."


Je me redresse pour venir chercher sa bouche, mes mains s'appuyant sur le fauteuil de velours rouge où Nina est installée. Je bécote sa bouche avant de chercher un baiser plus sensuel, plus intense aussi. Mes mains glissent le long de ses cuisses, se faufilent sous le tissu de la robe lamée or, caresse la peau avec une lenteur possessive. Je cherche ses réactions, voulant noyer sa tristesse et son angoisse. Je l'aime, je veux qu'elle comprenne que je n'ai jamais cessé de l'aimer même quand je suis parti.


_________________
Prenez ce que l’on vous offre,
parfois, ce doit être
  SUFFISANT
Richard K. Morgan
Contenu sponsorisé
Profil Académie Waverly
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant